Encyclopédie Wikimonde

Augusta Marie Jeanne de Bade

Aller à : navigation, rechercher

Augusta Marie Jeanne de Bade, duchesse d'Orléans, née le 10 novembre 1704 à Aschaffenburg et morte le 8 août 1726 à Paris, est la fille du margrave Louis Ier de Bade (1655-1707) et de Sibylle Augusta de Saxe-Lauenbourg (1675-1733).

Biographie

Neuvième enfant de Louis Ier de Bade, la margravine Augusta Marie Jeanne de Bade épousa le 13 juillet 1724 Louis, duc d'Orléans, fils aîné du Régent et petit-fils de Louis XIV. Ce dernier avait été l'ennemi de son père. Choisie entre autres raisons pour la religion catholique de sa famille, elle apporta aux Orléans une dot relativement modeste de 80000 livres françaises. Son époux s'éprit d'elle passionnément.

À la cour de Versailles, elle était connue sous le nom de Jeanne de Bade.[1]

Le couple eut deux enfants :

  1. Louis Philippe d'Orléans (1725-1785), duc de Chartres puis duc d'Orléans, surnommé « le Gros » (né le 12 mai 1725) ;
  2. Louise Marie d'Orléans, « Mademoiselle » (née le 5 août 1726, morte le 14 mai 1728).

Elle mourut le 8 août 1726 au Palais-Royal, trois jours après avoir donné naissance à son second enfant.

Après la mort de la duchesse d'Orléans, son époux resta inconsolable, refusa de se remarier et trouva un réconfort dans la foi au point de se retirer en 1742 à l'abbaye Sainte-Geneviève à Paris.

Quatre quartiers

 
Ferdinand Maximilian von Baden (1625-1669)
 
Louise Christine de Savoie-Carignan (1627-1689)
 
 
duc Julius Franz von Sachsen-Lauenburg-Ratzeburg
 
Hedwige-Augusta comtesse palatine von Sulzbach
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
margrave Louis Ier de Bade (1655-1707)
 
 
 
 
 
 
Sibylle Augusta de Saxe-Lauenbourg (1675-1733)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Augusta Marie Jeanne de Bade, duchesse d'Orléans (1704-1726)

Notes

  1. Claude Dufresne, Les Orléans, Critérion, Paris, 1991, Un prince par trop dévot.


Article publié sur Wikimonde Plus.