Encyclopédie Wikimonde

Auguste Cardot

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Eugène-Auguste Cardot, dit Auguste Cardot, né le [1] à Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône et mort le à Belfort, des suites d'une pneumonie, est un journaliste et politicien local français, doyen de la presse belfortaine.

Biographie

Après avoir fait ses études au collège de Lure, au lycée de Besançon, puis au lycée Saint-Louis à Paris, Auguste Cardot fut plusieurs fois lauréat du concours général où il obtint le prix du ministre de la Guerre d'instruction militaire. S'étant présenté à Normale supérieure, il abandonna bientôt pour prendre la succession du magasin de son père établi épicier à Saint-Loup. Il était président de plusieurs sociétés de Saint-Loup et conseiller municipal. Seul élu de sa liste, il démissionna et vint à Belfort en 1897.

De bonne heure, il se lança dans la politique puis dans le journalisme en fondant en 1903 le journal L'Alsace. Son intense activité fut successivement occupée par la photographie et la représentation commerciale, pour le ramener au journalisme après guerre. Durant ses dernières années on le voit collaborer à quantité de revues et quotidiens, ses articles furent surtout consacrées aux recherches touristiques et historiques dont il s'était fait une véritable spécialité. C'est ainsi qu'il entre à la Société belfortaine d'émulation, où ses conférences, fouillées et pittoresques, sont très appréciées des historiens locaux.

Collaborateur depuis 1929 de L'Est républicain, il s'y fait également apprécier des lecteurs par ses éphémérides rétrospectives et ses articles sur Belfort et son passé, sur lequel il avait, grâce à ses recherches patientes et minutieuses, des connaissances étendues.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).