Encyclopédie Wikimonde

Autisme schizotypique

Aller à : navigation, rechercher

L'autisme schizotypique ou le syndrome de Mendelsohnn est un très rare trouble neurologique du développement[1] semblable au syndrome d'Asperger. Cependant, il provient d'un continuum schizotypique plutôt que d'un spectre autistique. Il est caractérisé par une altération de l'interaction sociale, de la communication non verbale, et des rituels et des comportements obsessionnels ; l'intelligence est au-dessus de la moyenne. Les symptômes schizotypiques résultent souvent d'une dépression secondaire et de l'anxiété. C'est un état permanent, toutefois, il est particulièrement notable dans les périodes de stress. Il est officiellement reconnu en Russie, en Finlande, au Kirghizistan, en Estonie et en Biélorussie comme un trouble psychiatrique. Il est plus que probable qu'il existe dans d'autres endroits, mais qu'il ne soit pas reconnu comme une maladie, et qu'il ne peut donc pas être officiellement diagnostiqué.

Les signes et les symptômes

Un symptôme classique est le trouble affectif saisonnier. Dans ce diagnostic, les patients ont des besoins spécifiques associés aux symptômes "classiques" du syndrome d'Asperger. Ils sont généralement présents à partir d'un jeune âge, comme pour un TSA (trouble du spectre autistique) :

  • Difficultés d'interaction sociale
  • Rituels de comportement
  • Intérêts obsessionnels
  • Haut QI
  • Altération de la motricité
  • Incapacité à "mentaliser"
  • Anxiété

Les patients ont également les symptômes de la schizotypie[2], qui deviennent généralement plus importants vers la fin des années de l'enfance:

Traitement

Généralement, vers la fin de l'enfance, les patients demandent une intervention médicale pour cause de pensées suicidaires. Compte tenu de l'étendue et de la gravité des symptômes, les méthodes thérapeutiques semblent souvent vouées à l'échec. Cependant, la TCC est généralement utilisée. Les médicaments suivants peuvent être bénéfiques pour les différents symptômes :

Épidémiologie

Il est actuellement admis que près de 1000 personnes vivent avec cette condition, mais comme certains pays ne la reconnaissent pas, les statistiques peuvent être inexactes. Il est estimé que plus de 80 % des cas sont en Finlande et au Nord-Ouest de la Russie. La grande majorité de la littérature sur l'autisme schizotypique est en finnois ou en russe. Vacilly Mendelsohnn a noté qu'en raison du très haut QI des patients, il peut garantir que la personne la plus intelligente du monde a cette condition, et spécule que le mathématicien Grigori Perelmann l'ait.

Références

  1. Tager-Flusberg, Helen (1999).
  2. Steve Bressert, Schizotypal Personality Disorder Symptoms
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).