Encyclopédie Wikimonde

Autorisation noétique

Aller à : navigation, rechercher

L'autorisation noétique est un cheminement vers soi même. Il s'agit d'un concept proche du concept d'individuation développé par Carl Gustav Jung dans le cadre de la psychologie analytique. Le concept a été démocratisé par Joëlle Macrez-Maurel dans le cadre des sciences de l'éducation.

Origines des termes

Le terme d'Autorisation doit s'entendre ici, comme un mouvement réflexif de l'être, qui s'autorise à quelque chose. Ici, la noétique.

La noétique, du grec ancien noûs (νοῦς, intellect), est une branche de la philosophie qui traite des questions de l'intellect et de la pensée. Parmi ses objectifs principaux, on peut mentionner l'étude de la nature et du fonctionnement de l'intellect humain, ainsi que les liens entre cet intellect et l'intellect divin. C'est pourquoi la noétique a eu souvent des liens très étroits avec la métaphysique. Dans la tradition occidentale et dans la philosophie arabe la noétique a été très influencée par les théories de philosophes comme Anaxagore, Aristote ou Platon.

Le rapprochement des termes, autorisation et noétique, ne peut plus être définit simplement comme le collage de la définition d'autorisation et de noétique. En effet ce rapprochement donne un sens nouveau et une définition nouvelle. Cette création de terme a été rendue nécessaire, lors d'une recherche en sciences de l'éducation et le terme a pris aujourd'hui une valeur de concept ( au sens de concept dans les sciences humaines).

C'est la démocratisation de l'ouvrage de Joëlle Macrez-Maurel, S'autoriser à cheminer vers soi : Aurobindo, Jung, Krishnamurti, Vega Eds, février 2004, (ISBN 2858293708), qui a permis sa diffusion auprès du grand public.

Références

Notes

Bibliographie

  • Joëlle Macrez-Maurel, La conscience d'être, qu'est-ce que c'est ?, éd. Recto-Verseau, 144, décembre 2003
  • Joëlle Macrez-Maurel, S'autoriser à cheminer vers soi : Aurobindo, Jung, Krishnamurti, Vega Eds, février 2004, (ISBN 2858293708)

Articles internes, connexes

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.