Encyclopédie Wikimonde

Azar Majedi

Aller à : navigation, rechercher

Azar Majedi (en farsi آذر ماجدی) est une femme politique iranienne vivant en exil en Angleterre[1].

Biographie

Née en Iran, Azar Majedi étudiait la littérature au Canada lorsque commença la révolution de 1978 contre le régime du Shah[2]. Revenue à Téhéran, elle s'engage dans la défense des droits des femmes et milite à l'Union des combattants communistes. Lors de la vague de répression de 1982, menée par le régime islamique, elle se réfugie, avec son mari Mansoor Hekmat[3], dans la « zone libérée » contrôlée par Komala au Kurdistan. Elle participe à la fondation du Parti communiste d'Iran et devient responsable de la radio clandestine de celui-ci[2]. En 1984, elle quitte l'Iran pour la Suède et le Danemark.

En 1991, elle prend part à la fondation du Parti communiste-ouvrier d'Iran, dont restera membre du bureau politique jusqu'en 2004, avant de devenir l'une des dirigeantes du Parti d'unité communiste-ouvrière, puis du Parti communiste-ouvrier d'Iran - Hekmatiste lors de la fusion de ces deux organisations. Elle est également présidente de l'Organisation pour la Libération des femmes - Iran (Azadizan)[1].

Liens externes

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Lina Sankari, Iran. "Rohani comme les autres candidats a été désigné pour préserver le régime islamique et sa législation", L'Humanité, 17 Juin 2013.
  2. 2,0 et 2,1 Azar Majedi, fiche sur le site de l'United Iranian-Canadian Society
  3. Mansoor Hekmat, The Guardian, 20 July 2002

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).