Encyclopédie Wikimonde

Béatrice Abollivier

Aller à : navigation, rechercher

Béatrice Abollivier, née le 10 février 1954 à Plouescat (Finistère), est une haut fonctionnaire française et présidente-fondatrice d'un ensemble d'associations gestionnaires de crèches innovantes.

Biographie

Origines

Béatrice Marie Bénédicte Abollivier est née le 10 février 1954 à Plouescat. Elle est la fille d'Yves Abollivier, maître principal infirmier de la marine nationale et de Marie-Yvonne Nédélec[1].

Formation

Étudiante aux universités de Paris-Dauphine, Panthéon-Assas et Paris Ouest Nanterre La Défense, elle obtient une licence en sciences économiques, une maîtrise de droit public et un diplôme d'études approfondies (DEA) de droit public[1].

Elle suit les cours de l'École nationale d'administration au sein de la promotion René Char 1993-1995)[1]. Elle a réussi a casser pour elle-même le plafond de verre qui persiste à exister à l'ENA [2]. Fin 2012, elle fait partie de la dizaine de préfets femmes que compte la France[3].

Vie familiale

Elle se marie en septembre 1990 au député Éric Raoult dont elle divorcera au début des années 2000[4]. Elle a une fille d'une autre union[1].

Activité politique

Pendant près de 20 ans, Béatrice Abollivier a été élue UDF à Paris dans le 18e arrondissement où elle fut conseillère d'arrondissement jusqu'en 2007, date à laquelle elle envoie sa démission au maire Daniel Vaillant, lorsqu'elle est nommée préfet : « Vous ne me prendrez jamais en défaut sur le plan de l'impartialité. Oui je suis marquée politiquement… »[5],[6].

Activité professionnelle

Béatrice Abollivier est reconnue pour « sa capacité à faire bouger les choses » et « son caractère de fonceuse ». Elle déclare « Ayant été élue, je sais faire la part des casquettes. Mon seul critère, c'est le professionnalisme, ma seule ambition est de faire bouger les lignes »[6].

Elle est qualifiée de « monomaniaque de l'intercommunalité » compte tenu de son intérêt particulier pour ce sujet et des actions qu'elle a menées dans ce domaine, non sans quelques heurts notamment une pétition ds maires contre sa réforme[8],[9],[10],[11].

Activités associatives

La Croix-Rouge

Béatrice Abollivier a été secrétaire générale de la Croix-Rouge française : « Un gros challenge. On ne vient pas à la Croix-Rouge par hasard. J'ai toujours eu des engagements associatifs très forts. »[5]. Durant son mandat en 2004, à la demande du professeur Marc Gentilini, elle gère le projet de déménagement vers les bâtiments de l'ancien hôpital Broussais à Paris.[12].

Associations « Bout'Chou » et « La Maison enchantée »

Béatrice Abollivier est la présidente-fondatrice des associations « Bout'Chou » et « La Maison enchantée », associations gestionnaires de crèches innovantes pour des enfants de moins de quatre ans[1] dont le siège est à Paris.

Ces associations dont la première a été créée en 1988 se sont développées à Paris (six établissements fin 2009) et à travers toute la France, tant en métropole qu'en outre-mer[13],[14],[15],[16].

Fin 2012, Béatrice Abollivier est la présidente d'un ensemble de plus d'une centaine d'associations Bout'Chou[17].

Décorations

Béatrice Abollivier est nommée chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur le 18 décembre 2002 et promue officier le 14 juillet 2011. Elle est également officier de l'ordre national du Mérite[18].

Pour approfondir

Bibliographie

  • Notice « Abollivier, Béatrice, Marie, Bénédicte » (née en 1954), page 88 in Who's Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l'étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 43e édition pour 2012 éditée en 2011, 2307 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-052-7).

Articles connexes

Liens externes

  • Entretien avec Béatrice Abollivier, présidente de l'association « Maison des Bout'Chou » le 14 mai 2011

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Who's Who in France, édition 2008, p. 87
  2. Michaël Hajdenberg, L'ENA passe les femmes candidates à la trappe, 10 octobre 2012.
  3. Loire: Fabienne Buccio , une femme à la tête de la préfecture, 24 octobre 2012.
  4. Who's Who in France, édition 1998-1999, p. 1447
  5. 5,0 et 5,1 Marie-France Bayetti, Alpes-de-Haute-Provence : la nouvelle préfète veut "écouter avant d'agir", 27 février 2007.
  6. 6,0 et 6,1 Anne-Marie Siméon, Béatrice Abollivier s'en va, Jacques Billant arrive, 16 juin 2011.
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 Charente-Maritime sur le site du Ministère de l'intérieur consulté le 17 juin 2011.
  8. « La Dordogne Libre », journal du Groupe Sud Ouest, 31 décembre 2008, [lire en ligne]
  9. Intercommunalité: la préfète redistribue les cartes en direct, 8 avril 2011.
  10. Stéphane Durand, Une balle dans le pied, 21 décembre 2011.
  11. Intercommunalité: la pétition qui fâche la préfète, 4 février 2011.
  12. Éric Favereau, Mattei cherche un point de chute à la Croix-Rouge, 18 décembre 2004.
  13. Comptes de l'association publiés au JO des associations, p. 13, [lire en ligne]
  14. La première crèche installée dans une maison de retraite, 26 novembre 2003.
  15. Bout'chou Service - crèche au domicile des parents.
  16. Nouveau bureau à l'association Bout d'Chou.
  17. Associations Bout'chou.
  18. CV de Béatrice Abollivier en date du 12 décembre 2012 sur le site de la préfecture de la Charente-maritime, [lire en ligne]

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).