Encyclopédie Wikimonde

Bête de Boussay

Aller à : navigation, rechercher

La bête de Boussay est un animal anthropophage ayant sévi en 1804. Probablement un loup enragé, cet animal a fait au moins cinq morts et fait des dégâts dans les troupeaux. Ces attaques se sont produites sur la commune de Boussay en Loire-Atlantique, ainsi que sur les communes vendéennes voisines de la Bruffière et des Landes-Genusson.

Les faits

Cette bête aurait fait près de cinq morts et des pertes de troupeaux, en une heure de temps. Le 2 août 1804, à 5 heures du matin, aux Landes-Genusson, cette bête a terrassé deux hommes qui étaient affairés à la charrue, à la métairie de Chambrette, puis a dévoré une jeune fille à la métairie de Chatennier[1]. Puis elle s'est dirigée à la Bruffière, au hameau du Beau-Potés, où trois personnes ont été dévorées[1]. Puis, toujours à la Bruffière, à la Poinstière, une jeune fille de 15 ans a été affreusement mutilée. Elle gardait son troupeau, et en voyant la bête elle a hurlé pour l'effrayer et l’empêcher d'attaquer ses animaux. Loin de faire fuir cette bête, l'animal saute sur elle puis lui mord le bras et lui dévore une partie de la tête, dont il ne restait qu'une partie grosse comme la main. Le plus atroce, c'est qu'elle n'est pas morte sur le coup[1]. Après ceci, ce monstre a traversé le pont menant à Boussay, où des villageois du hameau de Charié ont réussi à abattre l'animal, avec beaucoup de mal (ils ont dû s'y prendre à plusieurs fois et un homme a eu la main gauche dévorée). Cette mise à mort arrête le carnage à 6 heures du matin.[1]

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 « Un loup monstrueux en Vendée en 1804 », sur Vendéens et chouans,

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).