Encyclopédie Wikimonde

Badia El Belghiti

Aller à : navigation, rechercher
Badia El Belghiti

Badia El Belghiti est une personnalité politique belge née le 10 avril 1965 à Azrou, au Maroc.

Badia El Belghiti arrive en Belgique à l'âge de 9 ans rejoindre son père qui y travaille pour l'ambassade du Maroc. Après avoir travaillé dans diverses associations s'occupant de jeunes, de femmes en région bruxelloise, elle est engagée au sein du cabinet du ministre régional du CVP (sociaux-chrétiens flamands) Jos Chabert, puis présentée comme candidate de ce parti aux élections régionales bruxelloises de 1999.

Elle figure aux élections communales de 2000 à Molenbeek-Saint-Jean sur la Liste du bourgmestre Philippe Moureaux (liste à dominante socialiste, mais incluant des candidats démocrates-chrétiens "francophones" et "néerlandophone") à Molenbeek-Saint-Jean pour les élections communales d'octobre 2000, et obtient ainsi un siège de conseillère communale, unique candidate et élue de son parti au conseil communal. Elle est à nouveau candidate sous l'étiquette CD&V (nouvelle dénomination du CVP) aux élections régionales de 2004[1]. Elle quitte ce parti après l'alliance de celui-ci avec le N-VA,, alimentant des rumeurs de transfert vers un autre parti. Elle siège à partir de décembre 2005 en tant qu'indépendante au conseil communal. Madame Belghiti a travaillé comme attachée au cabinet de la secrétaire d'état PS Françoise Dupuis, ensuite au cabinet du Ministre de la propreté des monuments et sites de la Région de Bruxelles-Capitale.

Elle se présente à nouveau avec succès aux élections communales de 2006 sur la liste du bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, cette fois sous l'étiquette PS[2].

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).