Encyclopédie Wikimonde

Bataille de Setenil

Aller à : navigation, rechercher

La bataille de Setenil s'est déroulée le 21 septembre 1484 à Setenil de las Bodegas. Elle oppose le roi de Castille, Ferdinand II d'Aragon, à une garnison de l'émir Abu al-Hasan Ali de Grenade. Les espagnols prennent la forteresse grâce à leur puissante artillerie.

Le siège de Setenil est considéré par plusieurs historiens comme fondamental pour la récupération du territoire de Grenade, après la victoire la route jusqu'au royaume de Grenade était pratiquement ouvert[1].

Contexte

La guerre entre Maures et Castille-et-León dure depuis 1464. Elle a été lancée par l'émir Abu al Hassan. La guerre lui était favorable mais l'union entre Ferdinand et Isabelle Ire de Castille en 1469 mit fin à la lutte entre la Castille-et-Leon et Aragon (communauté autonome). Les armées espagnoles commencèrent à marcher vers Grenade. Ils doivent prendre Setenil, où une importante garnison est logée. Setenil se trouve à 10 km de Ronda (Espagne).

Déroulement

Ferdinand déploie ses troupes et son artillerie au pied de la forteresse de Setenil. Il dispose d'infanterie et d'infanterie lourde ainsi que de cavalerie. Mais son atout est les canons. Il possède une artillerie performante qui fera rapidement tomber les murs de Setenil. La garnison maure possède des trébuchets, de l'infanterie et de la cavalerie mais ce la ne suffira pas à repousser l'armée espagnole.

Dénouement

La forteresse de Setenil tombe aux mains des espagnoles dans la journée. Ferdinand et son armée y passent l'hiver pour perfectionner leur artillerie. Le 8 mai 1485, son avant-garde marche sur Ronda qu'elle prend le 22 mai entraînant la capitulation de Marbella.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).