Encyclopédie Wikimonde

Benjamin Rondeau (écrivain)

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'écrivain français. Pour le rameur français, voir Benjamin Rondeau.
Benjamin Rondeau
[[Fichier:{{#Property:P18}} |frameless |upright=1 |alt=Description de l'image {{#Property:P18}}. ]]
Nom de naissance {{#property:p1477}}
Alias
{{#property:p742}}
Naissance
Guérande
Décès {{#property:p570}}
{{#property:p20}}
Activité principale
{{#property:p106}}
Distinctions
{{#property:p166}}
Auteur
Langue d’écriture Français
Mouvement {{#property:p135}}
Genres
{{#property:p136}}

Œuvres principales

{{#property:p800}}

Compléments

{{#Property:P463}}

[[Fichier:{{#property:p109}} |frameless |upright=0.75 |alt=Signature de Benjamin Rondeau ]]

Benjamin Rondeau, né à Guérande en , est un auteur, photographe et enseignant français.

Collaborations

Il a d’abord collaboré avec différents artistes, parmi lesquels Sylvain Rousseau, Florence Lucas, Eric Tabuchi, Saâdane Afif et Jordi Colomer, pour lesquels il a conceptualisé des œuvres, rédigé des textes de catalogues, des chansons, des aphorismes ou des livrets plus conséquents.

Gargoigne Berkin

En 2011, il crée le personnage de Gargoigne Berkin, nom sous lequel il publie en 2012 la nouvelle Le comique et le Sumo pour le numéro fiction de Vice[1].

En 2015 sort, aux éditions du Motel, le livre Ces soirées-là, recueil fictif de 365 chroniques mondaines, « l’histoire du monde dans un petit livre jaune, un commentaire sur la Société du Spectacle »[2], toujours publié sous le nom de Gargoigne Berkin. Le livre est remarqué par Edouard Baer[3].

Self-Service

En 2018, c'est sous le nom de Benjamin Rondeau qu'il publie Self-Service, une vie de demi-pensionnaire, toujours aux éditions du Motel, dans lequel il compile les photographies des plateaux de cantine qu'il a mangés durant une année entière, auxquelles il associe un abécédaire consacré à l'univers de la demi-pension. La presse relaie avec enthousiasme la sortie du livre[4].

On le retrouve en 2019, dans Cantine générale, seconde édition des magasins généraux, imaginée en collaboration avec Phamily First, qui présente son précédent ouvrage comme «la fresque la plus riche, la plus détaillée et (accessoirement) la plus amusante de la cantine scolaire»[5].

Bibliographie

  • Gargoigne Berkin, Ces soirées-là, Paris, France, Les Éditions du Motel, (ISBN 978-2955142707) 
  • Self-service, une vie de demi-pensionnaire, Paris, Les Éditions du Motel, (ISBN 978-2955142714) 
  • Cantine générale. Entretien. Phamily First/Magasins Généraux. (ISBN 978-2956302827)
  • Notre pain quotidien. Kiblind #64. Numéro Chef.
  • Il n'est pas bon pour l'homme d'être seul. Catalogue de Gérard Berréby, pour son exposition Les tables du temps, DOX, Prague. 
  • Aboulie dans la revue Clea.
  • Le comique et le sumo, sous le nom de Gargoigne Berkin. Vice Fictions.
  • Un brouillard de métaphores, dans Anthologie de l'humour noir de Saâdane Afif. Editions du centre Pompidou. (ISBN 978-2844264848)
  • Polo Oxford, livret texte dans HYPER TROPHY, d’Éric Tabuchi. Editions Florence Loewy. (ISBN 978-2911136092)
  • Avant-propos pour une préface à l'introduction aux prolégomènes d'un discours sur un certain sujet, avec Jill Gasparina. Log, catalogue monographique de Sammy Engramer. Editions HYX. (ISBN 978-2910385637)

Expositions

  • 2013 : Plus jamais seul. Standards, Rennes. Exposition collective.
  • 2011 : Crier sur les toits. Collaboration avec Jordi Colomer.
  • La vie mode d'emploi, exposition collective, Meessen De Clercq, Bruxelles
  • 2010 : Anthologie de l'humour noir de Saâdane Afif. Centre Pompidou, espace 315. Collaboration.
  • Lighting Dark, de Sylvain Rousseau, Crac, Sète. Collaboration.
  • Georges Perec et l'art contemporain. La galerie du Crous, Paris. Exposition collective. Collaboration avec Sylvain Rousseau.
  • 2009 : Overlap, Galerie Crèvecoeur, Paris. Exposition collective. Collaboration avec Sylvain Rousseau
  • Publikum, Aica, Luxembourg. Exposition collective. Collaboration avec Florence Lucas et Yann Rondeau.

Références

Liens externes

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (octobre 2019). Découvrez comment la « wikifier ».
  • Slate : "Self-service", l'anti-Food Porn [1]
  • Les Inrocks : Dans le livre "Self Service", un prof prend son repas de cantine en photo durant un an [2]
  • Europe 1 : La Fashion Week de la bouffe [3]
  • Le Figaro Madame : Le livre à dévorer : "Self-service de Benjamin Rondeau" [4]
  • Le Parisien : Le Blanc-Mesnil : un prof a photographié ses repas à la cantine [5]
  • Munchies : La cantoche au patrimoine immatériel de la gastronomie [6]
  • France Culture : Self Service - une vie de demi-pensionnaire [7]

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).