Encyclopédie Wikimonde

Benjamin Tremblay

Aller à : navigation, rechercher
Benjamin Tremblay
Image illustrative de l’article Benjamin Tremblay

Naissance 23 septembre 1996
Chicoutimi, Québec
Nationalité Canadienne
Diplômé de Université d'Ottawa, Université Laval
Profession Journaliste
Spécialité Géopolitique, politique canadienne, politique américaine
Site internet www.7jourssurterre.com
Médias
Pays Canada
Média 7 jours sur Terre
Fonction principale Éditeur en chef
Radio Radio X et autres

Biographie

Jeunesse

Originaire de Chicoutimi, Benjamin Tremblay grandit à Saint-Pascal de Kamouraska, dans le Bas-St-Laurent. Son père est un enseignant d'histoire et sa mère de français, tous les deux au secondaire.

À 12 ans, il anime durant deux saisons d'une émission de télévision intitulée « Sois jeune et tais-toi » sur les ondes de MATV. Il y reçoit en entrevue des personnalités politiques, sportives et culturelles régionales, notamment le député libéral Claude Béchard quelques mois avant son décès.

Formation

Il complète son diplôme d'études secondaires à l'École secondaire Chanoine-Beaudet. À 16 ans, il est admis à l'Université d'Ottawa et y débute un baccalauréat bi-disciplinaire en Relations publiques et Communication. L'année suivante, il revient au Québec et étudie la Science politique à l'Université Laval. Il affirme dans une entrevue[1] avec l'humoriste Jerr Allain[2] que c'est durant cette année qu'il est confronté à la réalité de la partisanerie politique et qu'il choisit de se réorienter vers le monde de la communication. Ainsi, il poursuit ses études en Communication à l'Université Laval où il se démarque notamment en représentant l'institution lors de concours d'art oratoire et de gestion de crise.

Vie professionnelle

En 2014, Benjamin Tremblay écrit ses premiers essais politiques et analyses[3] dans les colonnes du Huffington Post Québec[4]. Il y publie également une série d'articles hebdomadaires sur les candidats de chaque parti dans le cadre de l'élection présidentielle américaine de 2016. Dans un article de juin 2016 intitulé Voici comment Donald Trump deviendra le Président des États-Unis[5], il prédit en détail la victoire électorale de Donald Trump avant même la nomination de celui-ci en tant que candidat républicain.

En septembre 2016, il fait ses débuts en radio à la station de l'Université Laval, CHYZ FM. Début 2017, il développe le concept d'une émission d'actualité internationale intitulée 7 Jours sur Terre. L'émission est en ondes pour une saison et traite des grands enjeux géopolitiques internationaux dans un format de 90 minutes. C'est au cours de ce projet que l'idée émerge de réaliser de courtes capsules animées destinées aux réseaux sociaux.

Entre février 2018 et février 2019, 7 jours sur Terre produit une cinquantaine de capsules sur divers sujets touchant la politique et l'histoire québécoise ainsi que la science et la technologie. Elles connaissent un succès viral inédit sur la toile québécoise et cumulent plus de 4 millions de visionnements en quelques mois sur diverses plateformes.

En mars 2018, Benjamin Tremblay signe une entente pour la publication de deux livres avec l'éditeur québécois Michel Brûlé.

Au cours de l'été 2018, il participe de façon hebdomadaire à l'émission de Stéphan Dupont sur les ondes de NRJ 98.9 à Québec. Il se joint à l'automne à la chaîne CHOI Radio X de Québec en tant qu'analyste politique de la station. Surnommé "Le Professeur" par l'animateur Denis Gravel en raison de son style professoral et coloré, il participe aux émissions « Gravel dans le retour »[6] et « Le Mid »[7] dans lesquelles il présente des chroniques à caractère politique, scientifique et historique.

Il rencontre dans le cadre de la campagne électorale québécoise de 2018 les chefs de plusieurs partis négligés des médias. Dans le but de promouvoir la pluralité idéologique, il tourne une série d'entrevues au luxueux Château Bonne Entente avec les chefs du Nouveau Parti démocratique du Québec, du Parti Vert du Québec, du Parti conservateur du Québec, de Québec Solidaire et de Citoyens au pouvoir du Québec.

À partir de 2019, il anime une balado-diffusion en direct intitulée « Autour d'un Verre ». Accompagné de l'auteur Philippe Sauro Cinq-Mars, de l'animateur de radio Philippe Couture et du journaliste Thomas Mailloux, il aborde avec un public en direct divers enjeux sociaux dans une ambiance décontractée.

Philosophie et positions politiques

Dans un certain nombre d'éditoriaux, Benjamin Tremblay se dit défenseur de la langue française et nationaliste économique. Sa position sur l'indépendance du Québec n'est pas connue publiquement mais il évoque lors d'une entrevue[1] que les réalités démographiques d'aujourd'hui rendent probablement impossible la réalisation d'un tel projet. Dans certaines productions vidéo dans lesquelles il apparaît, on peut observer en arrière-plan le controversé drapeau des Patriotes (1837-1838) inséré entre le Fleur-de-lysé québécois et l'unifolié canadien. Lors d'un épisode d'Autour d'un verre, il explique qu'il ne considère pas le drapeau des Patriotes comme un symbole offensant mais bien comme «un emblème de liberté qui représente l'amitié avec les peuples autochtones, la lutte pour le Français et la décolonisation.» Il ajoute que c'est un symbole « profondément humaniste » que les québécois devraient être fiers d'afficher.

Controverse

Arrestation de Michel Brûlé

À la suite de l'arrestation de l'éditeur Michel Brûlé en lien avec des allégations d'inconduites sexuelles, il annule la publication prévue du Livre Noir de la Politique Québécoise et annonce publiquement que les recettes de son premier ouvrage seront remises à l'organisme contre les violences sexuelles « Sans oui c'est non ». Il brise par le fait même toutes relations professionnelles avec l'éditeur.

Scandale Pierre Moreau

En août 2018, 7 jours sur Terre publie une vidéo virale[8] dans laquelle Benjamin Tremblay accuse le gouvernement libéral provincial d'avoir secrètement inséré des dispositions dans sa politique d'hydrocarbures permettant le forage par fracturation hydraulique dans les milieux maritimes du Québec. Il vise plus particulièrement le Ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles Pierre Moreau, lui reprochant d'avoir menti délibérément sur ce dossier à plusieurs occasions. Le ministre avait notamment répété qu'aucune exploitation ne serait possible dans les milieux maritimes[9]. Dans la vidéo visionnée plus de 300 000 fois, Benjamin Tremblay rapporte que les documents présentés par le ministère des Ressources naturelles contiennent bel et bien des dispositions qui encadrent d'éventuels forages hydrauliques dans les lacs et rivières du Québec.

Le surlendemain, le ministre Pierre Moreau signe une lettre ouverte[10] dans le journal Le Devoir dans laquelle il affirme que l'intention du gouvernement est d'interdire le forage en milieu hydrique et que le cadre réglementaire proposé par son bureau accomplit cet objectif. Ce n'est que trois jours après la publication de cette lettre que le gouvernement du Québec annonce que les dispositions du cadre seront revues afin que les forages dans les cours d'eau soient interdits, admettant par le fait-même qu'ils étaient permis selon les paramètres en place quelques jours plus tôt[11].

Autres

Il est apparu à l'émission radiophonique de Nathalie Normandeau, «Nathalie le Midi» sur les ondes de BLVD FM.

Il collabore à l'automne 2018 au magazine culturel français Putsch[12].

Benjamin Tremblay est bilingue et commente également la politique canadienne dans certains médias anglophones[13],[14].

En 2018, son travail journalistique est reconnu officiellement par le député fédéral Bernard Généreux ainsi que par le maire de Saint-Pascal.

En 2019, il est nommé par le Mouvement Québec français comme membre d'un jury de trois personnalités publiques dans le cadre d'un concours pour la défense de la langue française.

Il anime depuis 2019 une chronique à Radio X.

Œuvres

Essais politiques

Benjamin Tremblay, CAQ = PLQ, Les Intouchables, 2018, 127 p.[15]

(À paraître), Benjamin Tremblay, Le Livre Noir de la Politique Québécoise, prévu fin 2019.

Œuvres jeunesse

Benjamin Tremblay, Raconte-moi Max Gros-Louis, éditions Petit Homme, printemps 2019.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 [vidéo] What's Up Podcast #91 Benjamin Tremblay sur YouTube
  2. « Jerr Allain - Humoriste de Gatineau - Tournée PLUS POUR LONGTEMPS », sur Jerr Allain (consulté le 24 février 2019)
  3. « Benjamin Tremblay », sur HuffPost Québec (consulté le 24 février 2019)
  4. « Benjamin Tremblay », sur HuffPost Québec (consulté le 19 février 2019)
  5. « Voici comment Donald Trump deviendra le président des États-Unis », sur HuffPost Québec, (consulté le 24 février 2019)
  6. « Gravel dans le retour », sur CHOI 98,1 Radio X (consulté le 19 février 2019)
  7. « Le Mid », sur CHOI 98,1 Radio X (consulté le 19 février 2019)
  8. « 7 jours sur Terre », sur www.facebook.com (consulté le 19 février 2019)
  9. « Hydrocarbures: Pierre Moreau assure qu’aucun forage ne sera autorisé dans les cours d’eau », sur Le Devoir (consulté le 24 février 2019)
  10. « Nos lacs et nos rivières ne sont pas ouverts aux pétrolières », sur Le Devoir (consulté le 19 février 2019)
  11. « Québec interdit les forages dans les cours d’eau », sur Le Devoir (consulté le 19 février 2019)
  12. « Benjamin Tremblay : "Peut-on vraiment en vouloir aux médias de couper dans la rédaction lorsque 35% de l'audience n'est là que pour la météo?" », sur Putsch (consulté le 19 février 2019)
  13. (en-CA) « Does the Conservative party have a future in Quebec? What about the immigration debate? An interview with Benjamin Tremblay PART », sur The Post Millennial, (consulté le 24 février 2019)
  14. (en-CA) « Uncovering the World of Québec Politics, Corruption, and is the CAQ just a copy of the Liberals? An interview with Benjamin Tre », sur The Post Millennial, (consulté le 24 février 2019)
  15. (en) CAQ = PLQ par TREMBLAY, BENJAMIN [lire en ligne (page consultée le 2019-02-19)] 

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 434 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).