Encyclopédie Wikimonde

Bertrand Mercier

Aller à : navigation, rechercher

Bertrand Mercier est un mathématicien appliqué français, né à Orléans en 1949.

Il a contribué au développement de la simulation numérique au CEA, chez PSA Peugeot Citroën et chez EADS.

La sûreté nucléaire est son deuxième métier : il a été 4 ans exploitant des installations nucléaires du CEA à Saclay et 4 ans responsable fonctionnel de la sûreté et de la radioprotection au CEA.

Biographie

Polytechnicien de la promotion 68, c'est un élève de Roland Glowinski et de Jacques-Louis Lions. Sa thèse sur la simulation numérique de problèmes de mécanique non linéaire lui permettra d'obtenir son doctorat d'État ès sciences en mathématiques appliquées en 1977.

De 1971 à 1978, il est attaché de recherche à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (IRIA) puis chargé de recherches au Centre de Mathématiques Appliquées de l'École Polytechnique.
En 1979, il est recruté par Robert Dautray à la Direction des Applications Militaires du CEA (actuel Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives). Il y deviendra chef du Service Mathématiques et Codes Numériques.

En 1987, il entre à la Division des Systèmes Stratégiques et Spatiaux d'Aérospatiale. Il y est responsable du Plan Logiciels Scientifiques, puis chef du département Mathématiques Appliquées et Calcul Scientifique.

En 1991, il entre à la Direction des Études et Techniques Automobiles chez PSA Peugeot-Citroën en tant que sous-directeur, responsable de la Division Calcul et support d'applications. Il apporte sa contribution au développement du calcul, de la CAO et de la maquette numérique.

De retour au CEA en 1999, il occupe successivement les fonctions de chef du service d'Études Mécaniques et Thermiques puis de chef du département Mécanique et Technologies à la Direction des Réacteurs Nucléaires.

De 2001 à 2007 il est directeur adjoint du Centre de Saclay puis Directeur de la Protection et de la Sûreté Nucléaire du CEA.

De 2008 à 2011, il est, au sein de la Direction de l'Énergie Nucléaire, Directeur des Activités Nucléaires de Saclay.

Nommé professeur à l'INSTN en 2012, il deviendra en 2013 directeur des Études du Cycle d'ingénieur de l'Institut Franco-Chinois de l'Énergie Nucléaire (IFCEN).

Enseignement

Bertrand Mercier sera successivement chargé de cours en analyse numérique à l'École centrale Paris, maître de conférences en analyse numérique à l'École Nationale des Ponts et Chaussées, chargé de cours au DEA d'analyse numérique de l'Université Paris-Sud et de l'UPMC, puis, jusqu'en 1997, maître de conférences à l'École Polytechnique en analyse numérique.

En 2013, il a été nommé titulaire au Cnam de la chaire industrielle en Sciences et Technologies Nucléaires[1],[2].

Il a été également vice-président de la 12e section technique de la Société des ingénieurs de l'automobile (SIA). Il fera, en collaboration avec Roland Maria-Sube une synthèse intitulée « La modélisation et la simulation pour le développement d'un produit industriel » publiée dans Mécanique et Industrie 2 (2001), 85-105[3].

Travaux et publications

Bertrand Mercier compte environ 40 publications dans des revues scientifiques[4],[5]dont 2 articles cosignés avec Pierre-Louis Lions, médaille Fields 1994.

Il a contribué à la rédaction du livre de Robert Dautray et Jacques-Louis Lions, Mathematical Analysis and Numerical Methods for Science and Technology.

Parmi ses publications :

  • « Application of accretive operators theory to the radiative transfer equations », SIAM Journal of Mathematical Analysis 18 (1987) 393-408[6].
  • « Une méthode pour résoudre le problème des charges limites »[7], Journal de mécanique 16 (1977) 467-491.
  • « Splitting algorithm for the sum of two non-linear operators » (avec Pierre-Louis Lions)[8]
  • « Une nouvelle condition transparente d'ordre 2 pour les équations de Maxwell en dimension 3 » (avec Patrick Joly)[9]
  • « Résolution d'un problème aux limites dans un ouvert axisymétrique par éléments finis en r,z et séries de Fourier en θ » (avec Geneviève Raugel)[10].

Décoration

Notes et références

Cet article « Bertrand Mercier » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).