Encyclopédie Wikimonde

Bruno Chavanat

Aller à : navigation, rechercher

Bruno Chavanat, né le 5 juillet 1960, est une personnalité politique bretonne. Membre de l'UDI, il est à la tête du groupe d'opposition au conseil municipal de Rennes depuis 2008. Il est le candidat du centre et de la droite unis aux élections municipales de Rennes de mars 2014.

Biographie

Famille et études

Issu d'une famille de quatre enfants, originaire de la Creuse, fils de militaire, il séjourne au cours de son enfance dans plusieurs villes de garnison en France et en Allemagne. Titulaire d'un bac C, il entre à Sciences Po Paris en 1979. En 1982, il est diplômé et fait son service militaire en 1983 à bord d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins. En 1984, il intègre l'École nationale d'administration (ENA). Marié en 1996, il est père de cinq enfants.

Carrière professionnelle

À sa sortie de l'ENA, en 1986, il rejoint les services du Premier ministre, à la Direction générale de la fonction publique (DGAFP) puis à la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale ( DATAR) dont il devient le secrétaire général (1991-1994). En 1994, il est appelé comme chef de cabinet par Pierre Méhaignerie, alors ministre d'État, ministre de la justice du gouvernement Balladur. En 1996, il suit Pierre Méhaignerie en Ille et Vilaine comme Directeur général des services du Conseil général jusqu'en 2000. En 2002, il rejoint le cabinet de Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre . Depuis 2004, il est membre du Conseil d'État .

Engagement politique et mandats

Centriste, formé à l'école de Pierre Méhaignerie dont il est proche, Bruno Chavanat a appartenu à l’ UDF jusqu'en 2002. Il rejoint l’ UMP à sa création, contribuant, comme secrétaire départemental pour l'Ille et Vilaine entre 2002 et 2007, à l'unité des différentes familles (gaulliste, libérale, centriste) qui composent la nouvelle formation.

Conseiller municipal de Rennes

En mars 2001, Bruno Chavanat est élu conseiller municipal sur la liste conduite par Loick Le Brun. Désigné au conseil de Rennes Métropole, il s'investit sur les questions d'urbanisme, de développement économique et de transport. En 2008, il est réélu conseiller municipal et conseiller d'agglomération. Il prend la tête du groupe d'opposition « Rennes Capitale » après la démission de la tête de liste Karim Boudjema. Il se place dans la perspective d'une opposition constructive pour permettre l'alternance à Rennes dès 2014.

Conseiller régional de Bretagne

Élu conseiller régional de Bretagne en mars 2010 sur la liste d'union du centre et de la droite conduite par Bernadette Malgorn, vice président (2010-2012) de la commission formation, il s'investit pour un plus grand soutien de la région à l'enseignement supérieur et à l'université rennaise.

Engagement politique

En juin 2012, il se présente aux élections législatives sur la 8e circonscription d'Ille et Vilaine, avec le soutien de l'UMP et des partis du centre, mais est battu au second tour par le député sortant PS Marcel Rogemont. En octobre 2012, il rejoint l’ UDI, nouveau parti rassemblant les formations centristes, présidé par Jean-Louis Borloo.

Candidature aux élections municipales de 2014 à Rennes

Le 28 janvier 2013, Bruno Chavanat, entouré de Loïck Le Brun (UDI, Tête de liste en 2001) et de Bertrand Plouvier (responsable de l'UMP pour Rennes et Rennes Métropole) et des conseillers municipaux du groupe « Rennes Capitale », déclare sa candidature pour les élections municipales de Rennes de mars 2014 au cours d'une réunion à la MJC du Grand Cordel. Il bénéficie à cette occasion du soutien des présidents départementaux de l'UDI (Thierry Benoit) et de l'UMP (Dominique de Legge). Il déclare vouloir « redonner la parole aux Rennais ». Il annonce la mise en place de groupes de travail thématiques, la mobilisation dans les quartiers de Rennes et l'envoi d'un questionnaire à tous les Rennais en juin 2013 pour nourrir le futur projet municipal.

Loisirs et passions

À Rennes, Bruno Chavanat ne se déplace qu'en vélo. Passionné de sport, grand sportif, Bruno Chavanat est aussi un adepte des randonnées dans les Alpes et des ascensions à plus de 4000 mètres. Il s'y ressource, notamment sur les glaciers du parc national des Écrins où il a rencontré son épouse.

Notes et sources

Notes

1 Arrêté du 12 juillet 2002 relatif à la composition du cabinet du Premier ministre 2 Décret du 26 juillet 2004 portant nomination d'un maître des requêtes au Conseil d'État

Sources

  • 20 minutes, 30 janvier 2012
  • Ouest-France, Édition Rennes, 23 janvier 2013
  • Le Mensuel de Rennes, 22 février 2013
  • Le Figaro, 26 mars 2013
  • Ouest-France, Édition Rennes, 19 avril 2013

Cet article « Bruno Chavanat » est issu de Wikimonde Plus.