Encyclopédie Wikimonde

Bruno Rouillé

Aller à : navigation, rechercher
Bruno Rouillé
Musicien,auteur et compositeur français
Informations générales
Naissance
Gémené sur Scorff Bretagne
Activité principale Musicien
Activités annexes Harmoniciste. Chanteur.
Genre musical Musique savante et populaires Nord-américaines, Sud-américaines, Européennes.
Instruments Harmonica diatonique, chromatique et basse. Chant.
Influences Musiques du monde

Bruno Rouillé est un musicien et harmoniciste français.

Carrière artistique

Au début des années 1980, Bruno Rouillé s'initie à l'harmonica diatonique simple. A l'écoute de l'harmoniciste français Jean-Jacques Milteau, il découvre l'harmonica blues mais surtout country et bluegrass.

En 2003, il découvre l'harmonica basse[1]. Il utilise son potentiel musical et sonore et l'intègre presque systématiquement dans ses prestations scéniques en pop, en rock ou en blues. Des styles où l'instrument n'est historiquement convoqué qu'en studio (Charlie McCoy, The Beatles The fool on the hill, J. Geils Band, Simon and Garfunkel The Boxer) en particulier avec le chanteur Thoma[2].

En 2007, à l'hamonica chromatique, il s'associe au guitariste classique Cyrille Simon[3] en compagnie de qui il est le premier harmoniciste à adapter et enregister L'Histoire du tango (suite pour flûte et guitare) d' Astor Piazzolla, ainsi qu'un répertoire rarement abordé à l'harmonica[4](Frantz Constant [5], Musique à deux suite en trois mouvements pour flûte et guitare ). Le duo jouera ces suites pour le festival nantais Les heures d'été (éditions 2008, 2014[6]) ainsi que pour le festival Guitare en Picardie (éditions 2010, 2011, 2013)[7] où se croisent les plus prestigieux guitaristes de l'univers classique (Roberto Aussel, Arnaud Dumond).

En 2011, il intègre le collectif nantais de musiciens classiques Un verre de musique[8] où les projets inédits ne manquent pas, en particulier la présentation en 2014 du Double concerto pour guitare et bandonéon d'Astor Piazzolla.

En 2012, il utilise les harmonicas solistes et d'orchestre[9] dans le spectacle Amours, bref...[10] pour une marionnettiste et un harmoniciste, écrit et réalisé par Eline Lequyer de la compagnie Niouton Théatre[11]. Les harmonicas occupent seuls l'espace sonore, à l'exclusion de tout autre instrument, tels des personnages principaux de l'intrigue jouant, tour à tour, la bande son des scénettes ou la parole et la pensée des marionnettes. L'harmoniciste est aussi un personnage qui joue, dans cette histoire sans parole, un contre-point à la musique, dans un dialogue corporel ou gestuel avec la marionnettiste et les marionnettes, instaurant ainsi plusieurs degrés de lecture dans le spectacle.

Collaborations scéniques

  • Poil's Blues Band 1985-1987
  • Paul Breslin[12].(blues, jazz, folk) 1989
  • Jeff Treguer[13](blues) depuis 1989
  • Turn Around (blues) 1988-1993
  • Bill Deraime 1993-1994
  • Neal Black 1994-1995
  • Groupe "L'Ange Vert" 1994-2001
  • Patrice Gaborit (Instrumental et chanson) 2001-2006
  • Thoma (Chanson) 2006-2009
  • Cyrille Simon(classique) depuis 2007
  • Back Door Men (blues) depuis 2007
  • Gwen Saliou (chanson-pop francophone) depuis 2013

Discographie

Divers

  • Spectacle Amours, bref... pour une marionnettiste et un harmoniciste. Manipulation : Eline Lequyer. Harmonica diatonique, chromatique, basse et polyphonique : Bruno Rouillé. Scénario et mise en scène : Eline Lequyer. Fabrication des figures et accessoires : Eline Lequyer et Caroline Cordier. Compositions et arrangements musicaux : Bruno Rouillé. Scénographie : Caroline Cordier. Costumes : Florence Foix. Production : Compagnie Niouton Théatre.

Liens externes

Notes et références

  1. Photo d'harmonica basse[1]
  2. Bruno Rouillé à l'harmonica basse en concert au théâtre le TNT de Nantes[2]
  3. Site Duo harmonica chromatique guitare classique [3]
  4. Article de basdelaisne.org 2010.[4].
  5. Centre Belge de Documentation Musicale.[5])
  6. Programme édition 2013 du festival «Aux heures d'été»[6]
  7. Site officiel du festival «Guitares en Picardie»[7]
  8. Page Facebook du collectif nantais de musique Un verre de musique[8]
  9. Harmonica diatonique, harmonica basse, harmonica polyphonique, harmonica diatonique trémolo.
  10. Ouest-France novembre 2012. [9].
  11. Site officiel de la compagnie Niouton Théatre[10]
  12. Chanteur et guitariste en 1988 et 1989 du multicolor feeling fanfare de Eddy Louiss.
  13. Lauréat 2009 du tremplin blues des Rendez-vous de L'Erdre. [11]

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).