Encyclopédie Wikimonde

Cédric Gaoua

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Cédric Gaoua, né le à Metz, est un coureur cycliste français, membre du VC Villefranche Beaujolais.

Biographie

Cédric Gaoua débute le cyclisme en compétition en 2007, au CSC Yutz[1]. En 2009, il rejoint la formation de DN1 du Team Rémy Meder Haguenau. Sous ses nouvelles couleurs, il termine notamment troisième d'étape au Tour des cantons de Mareuil-Verteillac et cinquième du championnat d'Alsace. Au championnat de France espoirs, il prend la 21e place, après s'y être montré offensif en se glissant dans plusieurs coups[2]. Évoquant un temps son désir de changer d'équipe pour 2010, Cédric renouvelle finalement pour une deuxième saison avec sa formation[3]. Durant cette année-là, il s'adjuge le Grand Prix du Val de Villé ainsi que celui de Haguenau, et devient champion d'Alsace. Il réalise également plusieurs places d'honneur, se classant second de la Classique Ain-Jura, du Grand Prix de Fameck, du Circuit du Neuné, quatrième d'étape du Tour du Beaujolais ou encore cinquième du Circuit des trois cantons. À l'issue de cette saison, il signe un contrat professionnel en faveur de la formation luxembourgeoise Differdange-Magic-SportFood.de[4].

Pour son unique année chez les professionnels, il réalise une bonne performance sur l'épreuve roumaine du Sibiu Cycling Tour, en se classant huitième de l'étape reine et onzième du classement général. Il comptabilise en tout 35 jours de course avec l'équipe continentale, bien moins de lors de ses années en tant qu'amateur. Alors que son directeur sportif souhaite le conserver, Cédric Gaoua décide de ne pas prolonger et de retourner dans les rangs amateurs, au sein de son ancien club Team Rémy Méder Haguenau. Il explique ce choix par le profil de la plupart des courses dont il a pris le départ, trop plates et ne convenant pas à son profil de grimpeur (58 kilos). Il juge néanmoins que cette expérience lui a permis de progresser physiquement[5]. Son premier bon résultat de l'année 2012 intervient au moi de février, à l'occasion du Grand Prix d'Amnéville dont il prend la troisième place. Il décroche son premier succès en avril, au Prix de Valentin. Il réalise ensuite un excellent mois de mai. Vainqueur du Prix de Baroville ainsi que du Grand Prix de Thionville, il termine également cinquième de la Ronce nancéienne, et sixième des Boucles de la Marne, dont il empoche les trois maillots distinctifs[6]. En juin, il signe un quatrième succès au Grand Prix de la CASC, qu'il remporte en solitaire[7], puis termine huitième d'étape sur le Tour de Côte-d'Or. Il finit également durant cette année-là second du Grand Prix de Golbey, du Prix de Bavay et du championnat d'Alsace, cinquième du Tour du Canton de Saint-Savin (Coupe de France DN2), sixième du Tour du Pays Roannais, huitième du Grand Prix de Gamaches et de Troyes-Dijon.

Il est recruté en 2013 par le club du SCO Dijon[8]. Avec sa nouvelle équipe, il gagne dès le mois de mars, en dominant dans un sprint à deux Sébastien Fournet-Fayard au Tour du Pays Saint-Pourcinois[9]. Après une période creuse, avec comme seule résultat une deuxième place au championnat de Bourgogne, il revient au premier plan en réalisant un grand mois août. En l'espace d'une semaine, il prend la seconde du Grand Prix de la Saint-Laurent, en Coupe de France DN1, et s'impose au Circuit de l'Auxois ainsi qu'au Prix de Bavay, une épreuve élite nationale[10]. Il parachève le tout par une cinquième place au Grand Prix des Marbriers, compétition de l'UCI Europe Tour. Son début d'année 2014 se voit perturbé par une déchirure au niveau de l'insertion de ses adducteurs droits, survenue à la suite d'une chute à l'entraînement[11]. Il ne reprend la compétition qu'à partir du mois d'avril. Il se remobilise rapidement, et s'adjuge la première épreuve la Ronde nancéienne début mai. Début juin, il gagne le Grand Prix de Chaponnay puis termine deux semaines plus tard second d'étape sur le Tour du Beaujolais, uniquement devancé par Samuel Plouhinec[12]. En juillet, il enlève la seconde étape du Tour du Pays Roannais, son premier et unique succès de la saison en élite nationale, en réglant au sprint un petit groupe de coureurs échappés[13],[14].

Sa saison 2015 ne se déroule pas aussi bien qu'espérée, en raison d'un changement de méthode d'entrainement se révélant finalement contre-productif. Il parvient néanmoins à devenir champion de Bourgogne, et termine l'année sur une note positive, en signant deux victoires d'étapes ainsi qu'une quatrième place au classement général du Tour de La Réunion[15]. Il décide de rejoindre en 2016 le club de DN2 du VC Villefranche Beaujolais. Il accroche d'emblée un accessit dès sa première course au mois de février, en prenant la troisième place du Grand Prix Souvenir Jean-Masse.

Palmarès

Classements mondiaux

Année 2013
UCI Europe Tour 770e[16]

Notes et références

  1. Maxime Rodhain, « Cédric Gaoua dans le grand bain », sur republicain-lorrain.fr,
  2. Michael Gilson, « Cédric Gaoua a envie de changer d’'air », sur directvelo.com,
  3. Michael Gilson, « Cédric Gaoua reste à Haguenau », sur directvelo.com,
  4. Michael Gulson, « Cédric Gaoua néo-pro chez Differdange », sur directvelo.com,
  5. Maxime Rodhain, « Gaoua : « Ce n’est pas ce que j’espérais » », sur republicain-lorrain.fr,
  6. Christian Cosserat, « Cédric Gaoua reprend du plaisir », sur directvelo.com,
  7. Fréédric Gachet, « Grand Prix de la CASC : Classement » (http://www.directvelo.com/actualite/19972/grand-prix-de-la-casc-classement-3), sur directvelo.com,
  8. Nicolas Gachet, « Cédric Gaoua au SCO Dijon » (http://www.directvelo.com/actualite/22291/cedric-gaoua-au-sco-dijon), sur directvelo.com,
  9. « Cédric Gaoua, première ! », sur bienpublic.com,
  10. Maxime Rodhain, « Gaoua : « J’ai sauvé ma saison » », sur republicain-lorrain.fr,
  11. Nicolas Gachet, « Cédric Gaoua bientôt de retour » (http://www.directvelo.com/actualite/32244/cedric-gaoua-bientot-de-retour), sur directvelo.com,
  12. Nicolas Gachet, « Cédric Gaoua doit être plus calculateur » (http://www.directvelo.com/actualite/34916/cedric-gaoua-doit-etre-plus-calculateur), sur directvelo.com,
  13. Frédéric Gachet, « Tour du Pays Roannais - Et. 2 : Classements » (http://www.directvelo.com/actualite/35363/tour-du-pays-roannais-et-2-classements-1), sur directvelo.com,
  14. Nicolas Gachet, « Tour du Pays Roannais - Et. 2 : Les réactions » (http://www.directvelo.com/actualite/35369/tour-du-pays-roannais-et-2-les-reactions-1), sur directvelo.com,
  15. Benoît Prieur, « Cédric Gaoua : « C'était le bon moment » » (http://www.directvelo.com/actualite/47744/cedric-gaoua-c-etait-le-bon-moment), sur directvelo.com,
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).