Encyclopédie Wikimonde

Cédrick Beauregard

Aller à : navigation, rechercher
Cédrick Beauregard
Description de l'image Cédrick Beauregard.jpg.
Nom de naissance Cédrick Beauregard
Naissance
Granby, Drapeau : Québec Québec, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Pays de résidence Canada
Profession
Conseiller politique, direction générale, relations publiques
Activité principale
Autres activités
Implication afin de favoriser la persévérance scolaire
Lutte contre l'intimidation et la violence en milieu scolaire
Formation

Cédrick Beauregard est né le 22 septembre 1980 à Granby (Québec). Il est impliqué dans la vie politique québécoise, notamment à titre de candidat pour la Coalition Avenir Québec lors de l'élection générale du 4 septembre 2012.

Biographie

Études

Il obtient un premier baccalauréat multidisciplinaire de l'Université de Sherbrooke et un deuxième baccalauréat en sciences sociales avec concentration en science politique de l'Université d'Ottawa. Il suit également des cours en marketing social et en communication verbale à l'Université du Québec en Outaouais en 2003[1]. En 2010, il se rend en France pour compléter des études de niveau master 1 en migrations internationales à l'Université de Poitiers, études qu'il termine en 2011. Il porte ses recherches sur l'engagement des volontaires québécois en Haïti et les transferts de connaissances en éducation dans un contexte d'interculturalité[2].

Vie professionnelle

Cédrick Beauregard a occupé plusieurs fonctions à Ottawa et à Québec. Il a notamment été adjoint spécial pour le Québec du ministre d'État responsable des infrastructures et collectivités du gouvernement du Canada, l'hon. John Godfrey, de 2004 à 2006, adjoint spécial pour le Québec au cabinet du chef de l'opposition officielle à la Chambre des communes, l'hon. Stéphane Dion, en 2007 et attaché politique de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Michelle Courchesne, de 2008 à 2010[3]. Il assumera également la responsabilité d'attaché de presse par intérim de la ministre Courchesne à deux reprises, dont durant la période qui coïncide avec le dépôt contesté, le 11 juin 2011, de la proposition d'un nouveau bulletin scolaire au Québec[4],[5].

En août 2011, après ses études en France, il devient le tout premier directeur général de la Fondation Jasmin Roy, organisme qui a pour mission de lutter contre la discrimination, l'intimidation et la violence faites aux jeunes en milieu scolaire aux niveaux primaire et secondaire. C'est notamment durant son mandat que la Fondation, créée par le comédien Jasmin Roy, réagit à l'annonce de l'initiative du gouvernement du Québec en matière de lutte contre l'intimidation, tout en rappelant l'importance de l'accessibilité des ressources dans les écoles[6].

À la suite du suicide d'une jeune fille victime d'intimidation, Marjorie Raymond, survenu le 28 novembre 2011[7], il réitère par la voie des médias, l'importance pour chaque école d'identifier un répondant vers qui les jeunes pourraient se référer en cas de problème[8]. Il constate également que ce triste événement à réveiller les consciences de plusieurs parents qui décident d'aller chercher de l'aide pour leurs enfants qui pourraient aussi être victime d'intimidation[9].

Le 27 mars 2012, il participe aux côtés de Jasmin Roy aux consultations particulières et auditions publiques tenues par la Commission de la culture et de l'éducation de l'Assemblée nationale du Québec sur le projet de loi n° 56, Loi visant à lutter contre l'intimidation et la violence à l'école[10], afin d'y déposer un mémoire[11]. Dans une entrevue publiée le 21 juin 2012, il affirme que l'adoption du projet de loi n° 56 est un très grand pas dans la lutte contre l'intimidation au Québec et que la collaboration entre la Fondation Jasmin Roy et le gouvernement du Québec se déroule bien[12].

Il quitte la Fondation en novembre 2012 pour rejoindre l'équipe de l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec et est remplacé à la direction générale par Chantal Longpré, ex-présidente de la Fédération québécoise des directions d'établissement d'enseignement et candidate pour la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Repentigny lors de l'élection générale de septembre 2012[13].

Engagement politique et communautaire

En 2001-2002, il est membre étudiant de l'Assemblée des membres de l'Université de Sherbrooke ainsi que membre du Conseil d'administration de la même institution d'enseignement[14]. À titre de représentant de la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS), il remet sa démission au Conseil le 25 février 2002[15].

En mai 2005, il confirme son intérêt à se porter candidat à l'investiture pour le Parti libéral du Canada dans le comté de Shefford lors des prochaines élections fédérales[16].

Militant libéral de longue date, il se présente comme candidat pour la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques lors de l'élection générale de septembre 2012[17]. Il devient ainsi le premier candidat à porter les couleurs de la CAQ dans ce comté montréalais qui inclus le Village gai. Son changement d'allégeance politique est d'ailleurs soulevé dans les médias[18]. Durant la campagne électorale, il soulève notamment la mauvaise gestion financière des libéraux dans le dossier de la vente de l'Îlot voyageur[19]. Dans une entrevue au Magazine Être, il critique également la politique interministérielle contre l'itinérance du gouvernement de Jean Charest qui est selon lui "privée de moyens" et propose plutôt la création d'une nouvelle politique de consultation avec les organismes communautaires présents sur le terrain[20]. De plus, il se désole de l'élimination du financement public pour la Journée mondiale du sida parce que ce n'est pas, selon lui, "politiquement vendeur" pour le gouvernement libéral sortant[20]. Concernant le financement des logements sociaux dans le comté de Sainte-Marie-Saint-Jacques, il ne présente aucune mesure spécifique et se réfère plutôt à l'engagement national de la CAQ qui propose le transfert de responsabilités et de ressources vers les municipalités, lequel serait négocié entre le gouvernement et la Ville de Montréal[21]. Il participe aussi à un échange virtuel avec les électeurs organisé par Radio-Canada auquel participe des jeunes candidats de d'autres partis politiques, dont Léo Bureau-Blouin[22]. Il termine la course électorale en 4e position avec 14,78 % des voix[23].

Depuis décembre 2012, il siège à titre bénévole sur le conseil d'administration de Perspectives Jeunesse, une ressource communautaire de Montréal qui soutient les jeunes de 12 à 18 ans vivant des difficultés tant personnelles, scolaires que sociales dans une approche de prévention du décrochage scolaire et d'insertion socioprofessionnelle[24].

Publication

  • L'engagement des volontaires québécois en Haïti : les transferts de connaissances en contexte d'interculturalité. 2011. Poitiers : Université de Poitiers. Sous la direction de Patrick Gonin. Disponible sous la cote 2011/8 à la bibliothèque de l'UFR des sciences humaines de l'Université de Poitiers[25].

Apparitions télévisuelles

Il participe à deux reprises, à titre de commentateur politique, à l'émission Politique publique de TCF.

Liens externes

Notes et références

  1. Cédrick Beauregard, Coalition avenir Québec - The Vanguard, 8 août 2012
  2. Liste des mémoires soutenus de Master 1 migrations internationales - MIGRINTER, Université de Poitiers
  3. Cédrick Beauregard, Coalition avenir Québec - Première édition, 8 août 2012
  4. Bulletin scolaire : nouveau et déjà critiqué - TVA Nouvelles, 8 juillet 2010
  5. Le bulletin déjà contesté - Yoopa, 8 juillet 2010
  6. La Fondation Jasmin Roy souligne l'initiative du gouvernement en matière de lutte contre l'intimidation tout en rappelant l'importance de l'accessibilité des ressources pour les écoles (http://www.newswire.ca/en/story/920039/la-fondation-jasmin-roy-souligne-l-initiative-du-gouvernement-en-matiere-de-lutte-contre-l-intimidation-tout-en-rappelant-l-importance-de-l-accessibil) - Communiqué de presse du 12 février 2012
  7. Mort de Marjorie Raymond: «Elle voulait que tout le monde l'aime» (http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201112/03/01-4474226-mort-de-marjorie-raymond-elle-voulait-que-tout-le-monde-laime.php) - Le Soleil, 3 décembre 2011
  8. Suicide de Marjorie Raymond: la classe politique s'indigne (http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201112/01/01-4473349-suicide-de-marjorie-raymond-la-classe-politique-sindigne.php) - Le Soleil, 1er décembre 2011
  9. Les services d'aide débordés d'appels (http://voyages.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2011/12/20111201-143201.html) - Canoë, 1er décembre 2011
  10. Journal des débats de la Commission de la culture et de l'éducation du 27 mars 2012 (http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/cce-39-2/journal-debats/CCE-120327.html#_Toc345927702)
  11. Mémoires déposés lors du mandat « Consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n° 56, Loi visant à lutter contre l'intimidation et la violence à l'école » (http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/CCE/mandats/Mandat-17755/memoires-deposes.html)
  12. L'intimidation est l'affaire de tous (http://www.roussillonexpress.ca/Actualit%C3%A9s/2012-06-21/article-3013956/Lintimidation-est-laffaire-de-tous/1) - Roussillon Express, 21 juin 2012
  13. Chantal Longpré est nommée à la tête de la Fondation Jasmin Roy (http://www.hebdorivenord.com/Actualites/2012-12-06/article-3134989/Chantal-Longpre-est-nommee-a-la-tete-de-la-Fondation-Jasmin-Roy/1) - Hebdo Rive Nord, 6 décembre 2012
  14. http://www.usherbrooke.ca/programmes/fileadmin/sites/programmes/documents/Annuaires/2000-2003/2001-2002_index_programmes.PDF
  15. http://www.usherbrooke.ca/liaison_vol29-37/vol36/14/liens/ca14.htm
  16. http://www.hebdosregionaux.ca/monteregie/2005/05/10/cedric-beauregard-interesse-a-linvestiture-liberale-dans-shefford
  17. http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/05/20120507-094427.html
  18. http://fr-ca.actualites.yahoo.com/10-candidats-aux-passes-curieux.html?page=all
  19. http://www.leplateau.com/Actualites/Politique/2012-08-09/article-3048841/L%26rsquo%3BIlot-voyageur-est-a-vendre-%3A-l%26rsquo%3Bargent-des-contribuables-s%26rsquo%3Benvole-en-fumee/1
  20. 20,0 et 20,1 http://www.guidegaiduquebec.com/magazine/Magazine_ETRE/2012/vol_17_no_08.pdf
  21. http://www.laveniretdesrivieres.com/Actualites/Politique/2012-08-23/article-3058861/Que-comptez-vous-faire-pour-favoriser-le-logement-social-dans-le-secteur-%3F/1
  22. http://endirect.radio-canada.ca/Event/Qc2012_-_Vos_questions_a_4_jeunes_candidats
  23. http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/provincial/resultats-electoraux/elections-generales.php?e=72&c=1036&s=1#s
  24. http://www.perspectivesjeunesse.org/conseil-administration
  25. http://www.mshs.univ-poitiers.fr/migrinter/index.php?text=masters/m1memoires&lang=fr


Cet article « Cédrick Beauregard » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).