Encyclopédie Wikimonde

Camel Bechikh

Aller à : navigation, rechercher
Camel Bechikh
Description de cette image, également commentée ci-après
De gauche à droite : Laurence Tcheng, Xavier Bongibault, Tugdual Derville et Camel Bechikh lors de la « manif pour tous » du 13 janvier 2013.
Naissance (45 ans)
Bourges
Nationalité Drapeau : France Française
Pays de résidence France
Autres activités
Président de Fils de France
Porte-parole de La Manif pour tous
Formation

Camel Bechikh, né le [1] à Bourges[2], est un militant associatif musulman français, président de Fils de France et porte-parole de La Manif pour tous.

Biographie

Vie personnelle

Camel Bechikh né et grandit en Berry, dans le centre de la France, avec ses onze frères et sœurs et ses parents, immigrés algériens. Il fait sa scolarité dans des établissements catholiques[3], notamment chez les missionnaires du Sacré-Cœur à Issoudun[4].

Engagements associatifs

Camel Bechikh s'engage en 2009[5] auprès du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), en tant que responsable des relations publiques[6]. Il a effectué, dans le cadre de cette fonction, un voyage à Téhéran à l'invitation de la République islamique d'Iran, à l'occasion d'une conférence internationale pour la défense de l'Intifada palestinienne[7]. En 2011, toujours engagé au CBSP et également responsable des scouts musulmans de France en Aquitaine, il participe au congrès de Tours du Front national, en tant que journaliste pour le bimensuel nationaliste Flash[6]. Il quitte le CBSP cette même année[3],[5].

Camel Bechikh est également membre de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF). Il est proche de Tareq Oubrou, recteur de la grande mosquée de Bordeaux, et est lui-même un des responsables de cette mosquée[3]. Sa proximité avec les milieux nationalistes l'a amené à subir de vives critiques de la part de certains membres de la communauté musulmane de France, comme le site internet Oumma.com[8].

À l'automne 2012, il devient porte-parole de La Manif pour tous dans le cadre de l'opposition à la loi Taubira[3].

L'association Fils de France

Camel Bechikh est président fondateur de l'association Fils de France, déclarée en préfecture le 8 décembre 2011 et publiée au Journal officiel le 17 décembre[9]. Cette association prône un « islam patriote » et respectueux des racines chrétiennes de la France[3],[10]. Elle a été inaugurée le 9 mars 2012 en présence notamment de Tareq Oubrou, Robert Ménard, Ghaleb Bencheikh, Michel Lelong et Nicolas Dupont-Aignan[11]. Fils de France se sent proche des idées souverainistes[12], et n'hésite pas à dialoguer avec le Front national[13].

Publications

  • « Beaucoup de jeunes imams sont les vrais promoteurs d'un islam français », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2014).
  • « Un fonds arabe pour des banlieues… arabes ? », Boulevard Voltaire,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2014).
  • « Musulmans aimant la France, on nous accuse… », Boulevard Voltaire,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2014).
  • « Pourquoi tant de haine ? Courage… Frigide Barjot ! », Boulevard Voltaire,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2014).
  • Fils de France : Plaidoyer pour un islam enraciné (à paraître), Éditions Albouraq, (ISBN 978-2-84161-968-9, présentation en ligne).

Notes et références

  1. Fiche de Camel Bechikh.
  2. Camel Bechikh sur Radio Courtoisie, 19 2 2014. — À la 2e minute.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 Ramses Kefi, Camel Bechikh, le musulman qui voulait un islam « franchouille », 13 2 2014.
  4. Radio Courtoisie 2014, à la 4e minute.
  5. 5,0 et 5,1 Curriculum vitæ de Camel Bechikh.
  6. 6,0 et 6,1 Un proche de l'imam Tareq Oubrou au congrès du Front national !, 16 1 2011.
  7. Exclusif : La « Manif pour tous » abusée par Camel Bechikh, 27 2 2013.
  8. Un membre de l'UOIF parle comme Le Pen et Sarkozy, 16 4 2012.
  9. Fils de France : Déclaration à la préfecture de la Gironde (http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ACTION=Rechercher&HI_PAGE=1&HI_COMPTEUR=0&original_method=get&WHAT=&JTH_ID=&JAN_BD_CP=&JRE_ID=&JAN_LIEU_DECL=&JTY_ID=&JTY_WALDEC=W332013191&JTY_SIREN=&JPA_D_D=&JPA_D_F=&rechercher.x=34&rechercher.y=10), 17 12 2011.
  10. Ivan Rioufol, Quand Hollande flatte l'électorat musulman (http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2014/02/francois-hollande-en-fait-des.html), 19 2 2014.
  11. Hanan Ben Rhouma, Fils de France lève le tabou sur le patriotisme des musulmans français (http://www.saphirnews.com/Fils-de-France-leve-le-tabou-sur-le-patriotisme-des-musulmans-francais_a14097.html), 13 3 2012.
  12. Maria Magassa-Konaté, Colloque Fils de France : vers « un islam français » ? (http://www.saphirnews.com/Colloque-Fils-de-France-vers-un-islam-francais_a15549.html), 22 10 2012.
  13. Hanan Ben Rhouma, Camel Bechikh à la rencontre du Front national (http://www.saphirnews.com/Camel-Bechikh-a-la-rencontre-du-Front-national_a16578.html), 10 4 2013.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Fils de France (http://www.filsdefrance.fr/)
  • La Manif pour tous (http://www.lamanifpourtous.fr/fr/)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).