Encyclopédie Wikimonde

Camille Hermelin

Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Camille Hermelin.

Camille Hermelin (1850 † 1918), éditeur et historien français membre de la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, est né à Saint-Florentin le , a écrit une Histoire de la ville de Saint-Florentin, l'étude dont parle Charles Porée dans ses critiques de 1911[1]. Ses Recherches sur Saint Florentin font également partie du patrimoine national[2]. Il a laissé aussi une édition annotée de Mes souvenirs de Jacob-Nicolas Moreau (1901). Camille Hermelin est mort à Paris le .

On lui doit la découverte d'une crypte souterraine à Saint-Florentin[3]. Une rue de la commune porte son nom.

Notes et références

  1. Charles Porée, Bulletin de la Société des Sciences de l'Yonne, Auxerre, 1911, vol. 4e, Revue d'histoire de l'Église de France (no 20), (lire en ligne), p. 179-180
  2. Recherches sur Saint Florentin, martyr, patron de l'église paroissiale et de la ville de Saint-Florentin, 2014
  3. M. Salomon, « Crypte ou chapelle souterraine à Saint-Florentin », Bulletin de la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, Auxerre, Perriquet, série 2e, vol. 28, no 8,‎ , p. 692-694, 700-701, 710 (ISSN 0181-0588, lire en ligne)

Bibliographie

  • Blandine Hervouët, Jacob-Nicolas Moreau, le dernier des légistes : une défense de la constitution monarchique au siècle des lumières, Paris, L.G.D.J, (ISBN 978-2-275-03458-4, présentation en ligne), p. 23-24, 33
    texte remanié d'une thèse de Droit public, nombreuses références.

Lien externe

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Cet article « Camille Hermelin » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).