Encyclopédie Wikimonde

Camille Leblanc-Bazinet

Aller à : navigation, rechercher

Camille Leblanc-Bazinet, née le 10 octobre 1988 et originaire de Richelieu, Québec, est une athlète québécoise de Crossfit. En 2014, elle a remporté les Crossfit Games (championnat mondial de CrossFit), lui accordant ainsi le titre de «Fittest Woman on Earth» (En français: la femme la plus en forme au monde). La jeune québécoise est également étudiante en génie chimique à l'Université de Sherbrooke et la femme de l'athlète américain Dave Lipson.

Photo d'un «Ketlebell», pièce d'équipement utilisée pour l'entrainement musculaire
Image d'un «Ketlebell»

Biographie

Camille Leblanc-Bazinet est originaire de Richelieu. Dès son jeune âge, Camille est très impliquée dans la gymnastique, composante clé du CrossFit. Mais, à l'âge de 15 ans elle subit une blessure aux hanches qui la pousse à arrêter la pratique de ce sport. Elle entreprend alors d'autres sports tels que le rugby, le flag-football, le soccer, le volleyball et participe même à certains semi-marathons. C'est dans ce contexte que Camille sera introduit au CrossFit, sport pour lequel elle développera rapidement une passion et un talent marqué. L'athlète de 5 pieds 2 - 130 livres sera ainsi invitée à la plus grande compétition de CrossFit, les CrossFit Games de 2010 à 2014, ou elle remportera enfin la médaille d'or en 2014. Le CrossFit prend carrément une dimension familiale pour la jeune athlète, qui introduit plusieurs membres de sa famille à pratiquer ce sport, notamment sa mère qui se classe 6e au mondiaux de 2013, dans la catégorie des 50 à 54 ans[1],[2]. Dans le même ordre d'idées, c'est dans le cadre d'une compétition de CrossFit qu'elle fera la rencontre de son mari, l'américain Dave Lipson.

Carrière

Camille Leblanc-Bazinet lance sa carrière en tant qu'athlète de CrossFit en 2010. Pour s'assurer d'avoir un encadrement idéal, elle fait appel aux services de l'entraineur CJ Martin, propriétaire de Invictus CrossFit. Sous sa tutelle, elle se qualifie chaque année au CrossFit Games. Ses performances convaincantes font d'elle l'athlète canadienne avec le meilleur classement au mondiaux de CrossFit, hommes et femmes confondus de 2011 à 2014. De plus, grâce à cela, elle bénéficie de commandites avec la compagnie de suppléments américaine BSN ainsi qu'avec la compagnie Reebok.

Victoire en 2014

Malgré d'excellents résultats de 2010 à 2013, c'est en 2014 que Camille propulse sa carrière vers de nouveaux sommets. Dans sa participation aux CrossFit Game 2014, l'athlète originaire de Richelieu termine dans le top 10 féminin dans 9 des 13 épreuves, remportant d'ailleurs une 1re place à l'épreuve du «21-15-9 Complex» et en n'obtenant qu'un seul résultat hors du top 20. Leblanc-Bazinet termine 5e à l'épreuve finale, accumulant ainsi le plus de points chez les femmes pour l'ensemble de la compétition et remportant ainsi la médaille d'or qui lui vaut le titre de «Fittest Woman on Earth»[3].

Voici le classement de Camille Leblanc-Bazinet pour chacune de ses participations au CrossFit Games[4] :

  • 2010: 9e
  • 2011: 8e
  • 2012: 6e
  • 2013: 16e
  • 2014: 1re

Perspectives futures de carrière

Suite à sa victoire en 2014, Camille Leblanc-Bazinet consolide son statut en tant qu'ambassadrice québécoise du CrossFit et comme exemple féminin de mise en forme. Celle-ci se qualifie également comme athlète canadienne d'haltérophilie et a présentement comme objectif de participer aux jeux olympiques dans le même domaine.

Mode de vie

Étant étudiante en génie chimique, athlète de CrossFit et mariée à un homme basé aux États-Unis, le mode vie de Camille Leblanc-Bazinet est, pour peu dire, très chargé. Jonglant entre ses sessions d'entrainement, ses cours universitaires et les travaux qui s'y rapportent et la relation qu'elle entretient avec son époux, Camille est intraitable quant à son organisation.

Entrainement et nutrition

Leblanc-Bazinet s'entraine, en moyenne, à un rythme de 6 fois semaine avec une journée de récupération active où elle fait de la natation ou de la course à pied. De plus ses sessions d'entrainement durent de 2 à 4 heures par jour. En ce qui attrait à sa nutrition, la jeune athlète prend une journée par semaine pour préparer ses repas pour la semaine[5]. Elle calcule entre autres ses portions afin de s'assurer de manger tous les nutriments dont elle a de besoin pour entretenir son rythme de vie effréné. Elle se permet toutefois quelques «cheat meals» (En français : Repas-triche) ici et là, où elle en profite pour déguster des mets qui ne font pas partie de son régime.

Vie sociale et étudiante

Malgré les opportunités festives qu'offrent la vie étudiante, Camille avoue ne pas se laisser entrainer dans de tels desseins. Lorsque la plupart des étudiants profitent d'un moment de répit pour prendre un verre ou pour regarder la télévision, celle-ci profite de ce temps précieux pour s'avancer dans ses travaux d'école[6]. De plus, puisque son mari vie hors du pays, elle profite des vacances scolaires pour lui rendre visite et s'entrainer à ses côtés. Le fait de devoir voyager à cause des compétitions sportives auxquelles elle participe s'avère être un défi de taille considérant ses échéanciers académiques. Heureusement, celle-ci témoigne que ses professeurs savent se montrer cléments à son égard, lui permettant ainsi de compléter certaines évaluations à distance.

Références

  1. CrossFit Games, Danielle Leblanc and the Leblanc-Bazinets (vidéo), sur CrossFit Games, 25 mai 2013 (consulté le 6 octobre 2014)
  2. Ariane Lacoursière, CrossFit Games: une Québécoise parmi les favorites, La Presse, 8 mars 2012 (lire en ligne).
  3. Crossfit Games, Profil d'athlète: Camille Leblanc-Bazinet, sur Crossfit Games, 2014 (consulté le 30 septembre 2014)
  4. Ariane Lacoursière, Une Québécoise championne du monde de Crossfit, La Presse, 27 juillet 2014 (lire en ligne).
  5. Alexandre Faille, Le nom de Camille Leblanc-Bazinet est sur toutes les lèvres, La Tribune, 29 juillet 2014 (lire en ligne)
  6. Université de Sherbrooke, Étudier et performer à un très haut niveau, sur Université de Sherbrooke, 2014 (consulté le 3 octobre 2014)

Bibliographie

Articles connexes

Lien externes

  • Profil des CrossFit Games
  • Profil de BSN Suppléments
  • Page Instagram de Camille Leblanc-Bazinet
  • Camille Leblanc-Bazinet Is, Officially, The Fittest Woman On Earth (http://www.huffingtonpost.ca/2014/07/29/camille-leblanc-bazinet_n_5630387.html), Huffington Post
  • How Camille Leblanc-Bazinet Went from Skinny to Fittest Woman on Earth (http://www.shape.com/blogs/fit-famous/how-camille-leblanc-bazinet-went-skinny-fittest-woman-earth), Shape Magazine
  • Camille Leblanc-Bazinet: Strong, Real, and Less-Than-Perfect (http://breakingmuscle.com/crossfit/camille-leblanc-bazinet-strong-real-and-less-than-perfect), Breaking Muscles
  • /salutbonjour/chroniques/sb/entrevue/220151/entrevue-avec-camille-leblanc-bazinet Entrevue avec Camille Leblanc-Bazinet (http://tva.canoe.ca/emissions) sur Canoë (site web)

Cet article « Camille Leblanc-Bazinet » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).