Encyclopédie Wikimonde

Can of Worms

Aller à : navigation, rechercher
Can of Worms
Description de cette image, également commentée ci-après
Can of Worms au Dong Open Air 2016
Informations générales
Pays d'origine France
Genre musical thrash/death metal
Années actives depuis 2005
Labels Great Dane Records
Site officiel http://canofworms.fr/
Composition du groupe
Membres

Steven Schriver - chant saturé thrash / guitare solo
Manu Iriarte - chant death growl / guitare rythmique
Julien Tastet - basse, cœurs

Patrick Talgorn - batterie

Can of Worms est un groupe français de thrash/death metal originaire de Bayonne formé en 2005. Le groupe tient son nom de l'expression anglaise opening up a can of worms qui signifie en français « ouvrir la boîte de Pandore ».

Leurs textes sont orientés sur des sujets tels que la fin du monde et la science-fiction, avec des références à des films tels que Alien, Predator ou encore Terminator.

Il définissent leur style comme nuclear thrash metal[1].

Influencés par des groupes de thrash metal tels que Slayer, Kreator ou Exodus[2], Can of Worms allie death et thrash metal dans son propre style, en mélangeant deux styles de chants, Manu faisant les parties death growl et Steven faisant les parties voix saturées.

Biographie

Créé en 2005 par Steven Schriver (chant thrash/guitare solo), Julien Tastet (guitare basse) et Patrick Talgorn (batterie) rejoignent le groupe en 2007, suivi par Manu Iriarte (death growl/guitare rythmique) en 2009 pour compléter le line-up actuel.

En 2010, le groupe commence l'écriture de son premier EP intitulé Thrash or Die qu'il auto-produit et sort en 2011. Dès le départ il s'inscrit dans un genre nouveau avec cet album, avec une composition agressive et un mélange de chants original.

Le 21 décembre 2012, jour présagé de la fin du monde maya, le groupe sort son premier album World Collapse qui illustre ce jour redouté avec une imagerie riche en éléments apocalyptiques et une musique imposant leur style nuclear thrash metal, un mélange à la fois rapide inspiré du thrash et lourd amené par le côté death metal[3]. Cet album enregistré au Aturri Studio par Serge Bianne[4], leur permet d'être contacté par le label Great Dane Records avec lequel il signe l'année suivante[5].

C'est avec des titres tels que Running Dead, The Crusher ou encore le titre du même nom World Collapse, que le groupe part sur les routes françaises pour défendre ce premier opus.

En 2015, le groupe continue dans sa lancée et sort son deuxième album intitulé Kult of Nuke[6], avec des textes évoquant les survivants d'un monde post-apocalyptique qui vient suivre logiquement World Collapse qui reste concentré sur le jour de la fin du monde[7]. C'est avec ces deux albums que le groupe décide de s'étendre au niveau européen et part en tournée dès la même année.

Leur dernier album nommé Nuclear Thrasher sorti en 2017 amène un nouveau style, avec cette fois une imagerie plus simpliste et directe et des sonorités axées punk/post-hardcore[8],[9].

Tournées

Le groupe commence à tourner dès 2009 en France autour de Bayonne et part rapidement sur les routes françaises pour jouer en première partie de groupes tels que Soulfly[10] ou encore Municipal Waste[11].

En 2015, le groupe joue à la première édition du festival Fall of Summer à Paris[12].

Le groupe part sur les routes pour leur tournée européenne Nuke Tour en 2016, faisant la première partie de Testament au festival Dong Open Air en Allemagne[13].

En 2018 le groupe fait une tournée au Japon[14]

Discographie

Adaptée de Spirit of Metal[15] et du site officiel.

Albums

  • 2012 : World Collapse
  • 2015 : Kult of Nuke
  • 2017 : Nuclear Thrasher

EP

  • 2011 : Thrash or Die

Membres

Membres actuels

  • Steven Schriver - chant saturé thrash / guitare solo (depuis 2007)
  • Manu Iriarte - chant death growl / guitare rythmique (depuis 2009)
  • Julien Tastet - basse, chœurs (depuis 2005)
  • Patrick Talgorn - batterie (depuis 2005)

References

  1. French Metal, « Can Of Worms - Interview - 12/06/13 - www.french-metal.com », sur www.french-metal.com (consulté le 3 mars 2018)
  2. (en) Jess Harman, « Can Of Worms - Kult Of Nuke (Review by Jess Harman) », Metal Temple,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2018)
  3. « Can of Worms », sur www.hornsup.fr (consulté le 3 mars 2018)
  4. « CAN OF WORMS - World Collapse [CHRONIQUE album - Pavillon666] », sur www.pavillon666.fr (consulté le 3 mars 2018)
  5. Great Dane Records, « CAN OF WORMS - Nuclear thrasher », Great Dane Records,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2018)
  6. « Metal Cunt | Can Of Worms - Kult Of Nuke », sur www.metal-cunt.com (consulté le 3 mars 2018)
  7. « Can Of Worms - Kult of Nuke (chronique) », COREandCO webzine,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2018)
  8. olivier no limit, « CAN OF WORMS - Nuclear Thrasher / Chroniques albums Métal - METAL FRANCE, webzine musique métal », sur www.metalfrance.net (consulté le 3 mars 2018)
  9. Willhelm von Graffenberg, « Can of Worms – Nuclear Thrashers », Soil Chronicles,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2018)
  10. (en) Wandi, « COMPLET// SOULFLY + CAN OF WORMS | IBOAT | Welcome on board », sur www.iboat.eu (consulté le 3 mars 2018)
  11. (en-US) « Municipal Waste + Can of Worms + Iron Fist », sur thoriummag.com (consulté le 3 mars 2018)
  12. « DOSSIER : Fall of Summer 2014 - Actu - La Grosse Radio Metal - Ecouter du Metal - Webzine Metal », sur www.lagrosseradio.com (consulté le 3 mars 2018)
  13. « Band Archive 2016 - Can of Worms | Dong Open Air Metal Festival », sur www.dongopenair.de (consulté le 3 mars 2018)
  14. « Insolite. Un groupe de métal basque en tournée au Japon », sur sudouest.fr,
  15. « Can Of Worms : Nuclear Thrasher », sur www.spirit-of-metal.com (consulté le 3 mars 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).