Encyclopédie Wikimonde

Captio

Aller à : navigation, rechercher

Captio est une plate-forme / un logiciel en ligne qui centralise la gestion de tous les frais liés aux déplacements professionnels[1],[2]. Captio utilise le smartphone pour photographier les tickets de caisse, en extraire automatiquement les données et archiver le tout dans le nuage. Son principe de fonctionnement se fonde sur un flux qui automatise le relevé, la supervision et la comptabilisation des dépenses d'affaires.

Histoire

L’entreprise a été fondée à Barcelone en 2012, par Joel Vicient, directeur général, Dan Moser, directeur marketing, Joaquim Segura, directeur des opérations et Lluís Claramonte, directeur technique[3].

À l'issu des différents tours de financement qui ont eu lieu entre 2013 et 2016[4], l’entreprise a obtenu près de 5,5 millions d’euros de la part d’investisseurs et de partenaires tels que THCAP[5], Bankinter[6], ou des fonds d’investissement de Telefónica. En 2014, Captio a multiplié par cinq son chiffre d’affaires par rapport à 2013. En 2017, Captio est en pleine phase d’internationalisation à l’échelle européenne. Plus concrètement, le logiciel a été lancé en France, au Royaume-Uni et en Italie.

Au fil du développement de son activité, l’entreprise a reçu plusieurs prix, comme la reconnaissance à la meilleure start-up d’Espagne 2015[7], le certificat Great Place To Work 2016[8], et elle a été finaliste du prix BDigital à l’Innovation numérique 2013[9] et du prix Next Bank Madrid 2013[10].

Fonctionnement

Captio est une plate-forme qui intègre tout le processus de gestion des dépenses dans un environnement numérique et contrôlé[non neutre].

Au moyen de smartphones, Captio numérise les tickets de caisse et en extrait automatiquement les données au moyen de la fonction de reconnaissance optique de caractères (en anglais Optical Character Recognition - OCR). Cela permet d’automatiser le processus de création et de supervision des notes de frais que les employés en déplacement génèrent dans l'exercice de leur fonction afin de justifier les frais engagés.

Captio intègre le processus de gestion des dépenses (relevé, validation et comptabilisation) en un seul et unique flux sans papier ni tâches manuelles.

Actuellement, sa position de leader est attestée[non neutre] par son utilisation au sein de certaines entreprises importantes à l’échelle internationale, telles que Essilor, Pernod Ricard, Cofidis, BBVA, Boiron, Total, Ticketmaster, Toyota ou encore Pierre Fabre[11].

Rapports

Captio réalise et publie régulièrement des rapports et des guides liés aux déplacements professionnels et à la gestion des dépenses. Un exemple, entre autres, est le Rapport Captio sur le coût de la fraude interne en matière de gestion des dépenses au sein des entreprises européennes[12], qui, dans son édition 2016, a établi que la fraude interne relative aux déplacements professionnels au sein des entreprises européenne s’élève à 33 790 euros par an en moyenne par entreprise[13],[14].

Quant aux guides de divulgation, Captio a publié des articles sur des questions telles que la gestion des dépenses au sein de l’entreprise, les frais et indemnités kilométriques des déplacements professionnels[15] ou encore le contrôle financier[16], parmi de nombreux autres sujets.

Notes et références

  1. Sophie Raffin, « Le spécialiste espagnol de la gestion de frais Captio se lance en France », Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  2. Activassistante, « Frais de déplacement : enfin un outil de gestion ultra simple », sur www.activassistante.com, (consulté le 3 mars 2017)
  3. Myriam Roche, « [FW Radar] Captio veut faciliter la gestion des notes de frais », FrenchWeb.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 24 mai 2017)
  4. (es) El periódico / Barcelona, « El Sabadell lidera una ronda de financiación en Captio », El Periódico,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  5. (es) « Hay vida fuera de Silicon Valley: THCAP invierte en Captio - Dirigentes Digital », Dirigentes Digital,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  6. (en) « Expense Startup Captio Raises €1 Million: Business Travel News », sur www.businesstravelnews.com, (consulté le 7 mars 2017)
  7. (es) Myriam Zanatta, « Captio es premiada como mejor startup de España 2015 », Captio,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  8. (es) « La Vanguardia », sur www.pressreader.com, (consulté le 3 mars 2017)
  9. (es) BarcelonaDigital, « Captio, finalista de los Premios BDigital a la Innovación Digital 2013 », (consulté le 3 mars 2017)
  10. (es) Martin Cattaneo, « Next Bank Madrid anuncia la startups finalistas », TICbeat,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  11. Sophie Raffin, « Le spécialiste espagnol de la gestion de frais Captio se lance en France », Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2017)
  12. Captio, « Le coût de la fraude interne au niveau de la gestion des dépenses des entreprises », sur www.captio.fr (consulté le 3 mars 2017)
  13. Florian Guillemin, « Fraudes sur les notes de frais : Captio publie un rapport alarmant », Voyages d'affaires,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  14. « La fraude aux notes de frais : un réel impact sur l’entreprise - LE BLOG DU VOYAGE D'AFFAIRES », Le Blog du voyage d'affaires,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  15. Captio, « Tout ce qu'il faut savoir sur les indemnités journalières et les indemnités kilométriques », sur www.captio.fr (consulté le 3 mars 2017)
  16. Captio, « Manuel de poche pour le contrôle financier », sur www.captio.fr (consulté le 3 mars 2017)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).