Encyclopédie Wikimonde

Carol Galivel

Aller à : navigation, rechercher

Carol Galivel est une observatrice de longue date[réf. souhaitée] du monde de l'immobilier. Elle a débuté sa carrière chez Sari-Seeri, le promoteur-aménageur du quartier de La Défense puis chez Spie Batignolles, groupe de BTP. Depuis 1992 à la tête de l'agence de relations presse et relations publiques qu'elle a créée, elle collabore avec entre autres Bordeaux-Euratlantique, le Grand Orly, Barnes, CAFPI, ERA, la FNAIM, le Salon National de l'Immobilier et travaille sur des sujets emblématiques (Tours Hermitage Plaza à La Défense, réhabilitation de l'ancien Hôpital Richaud...).

Constatant la multiplication des contentieux liés à des recours à l'encontre de projets immobiliers en France depuis quelques années, Carol Galivel en dénonce les excès et leurs conséquences néfastes dans l'économie à travers un ouvrage intitulé Au secours, les recours !. Tout en soulignant l'avancée sociale que représenta l'introduction de cette procédure dans la législation, Carol Galivel montre comment s'est développée une économie noire des recours dans le secteur immobilier, qui profite aux procéduriers au détriment du renouvellement du parc résidentiel, entre autres.
Le livre s'appuie sur des exemples concrets et donne la parole aux acteurs qui souhaitent revenir à des pratiques plus saines et transparentes : promoteurs, juristes, etc.

Ouvrage

  • Carol Galivel (préf. Patrice de Moncan[1]), Au secours, les recours !, Les éditions du mécène, , 124 p. (ISBN 978 235 896 0380)

Articles connexes

Liens externes

Articles

Livres

  • Guillaume Poitrinal : « Plus vite ! La France malade de son temps », Éditions Grasset & Fasquelle, Paris 2012
  • Patrice de Moncan[1] : « À qui appartient la France », Les Éditions du Mécène, Paris 2002

Références

  1. 1,0 et 1,1 Économiste et historien de la ville, Patrice de Moncan est l'auteur d'une trentaine de livres sur la ville et le marché de l'immobilier, et notamment À qui appartient la France, et Que vaut Paris. Il a reçu le Prix Charles Garnier de la Société de Géographie et le Prix Haussmann, pour l'ensemble de ses publications concernant la transformation des villes en France sous le Second Empire, dont Le Paris d'Haussmann.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).