Encyclopédie Wikimonde

Carrière d'Ana Ivanović

Aller à : navigation, rechercher

Ana Ivanović est une joueuse de tennis serbe, née le 6 novembre 1987 à Belgrade. Elle a commencé sa carrière professionnelle en et a été numéro un mondial pendant 12 semaines consécutives.

2004

Ana Ivanović entame 2004 avec 21 victoires et cinq titres ITF (Majorque, Gifu, Fukuoka, Fano et Batumi). Qualifiée à Zurich, elle crée la surprise en éliminant au premier tour Tatiana Golovin, alors 29e joueuse mondiale, en trois sets serrés (7-5, 6-7(2), 7-6(3)). Elle s'incline cependant au tour suivant face à Venus Williams en deux manches (7-6(11), 7-6(6)). La semaine qui suit, elle atteint pour la toute première fois de sa carrière le stade des quarts de finale, où elle perd face à l'Espagnole Anabel Medina Garrigues. À la fin de sa première saison en tant que professionnelle sur le circuit, Ana Ivanović termine dans le top 100, faisant ainsi le plus grand bond au classement (608 places) pour figurer à la 97e place du classement mondial.

2005

2005 est l'année qui la verra éclore sur le circuit.

Le 10 janvier, elle remporte le tournoi Tier V de Canberra et se classe parmi les 20 meilleures du monde. C'est la première fois qu'une joueuse issue des qualifications gagne le tournoi de Canberra.

Grâce à sa première victoire sur une joueuse du top 10, Svetlana Kuznetsova, elle atteint les quarts de finale à Miami, où elle s'incline face à Amélie Mauresmo. Elle atteint également les demi-finales à Varsovie, battue par la future vainqueur du tournoi Justine Henin. Mais c'est à Roland Garros qu'elle frappe un grand coup. Pour sa première participation, elle atteint les quarts de finale en éliminant la favorite du public Amélie Mauresmo au troisième tour. C'est Nadia Petrova qui mettra un terme à son beau parcours parisien en quarts de finale sur le score de 6-2, 6-2. À Zurich, elle se hisse jusqu'en demi-finale avant de s'incliner face à la suissesse Patty Schnyder, qui l'éliminera de nouveau la semaine suivante lors du tournoi de Linz.

En ce qui concerne son parcours dans les tournois du Grand Chelem, ses résultats sont encourageants. Elle passe au moins un tour dans chacun d'entre eux. À l'Open d'Australie, elle perd au troisième tour face à Amélie Mauresmo, à Wimbledon elle est éliminée par une autre Française, Mary Pierce, au 3e tour et à l'US Open, elle est défaite au 2e tour par Vento-Kabchi.

La fin de saison fut cependant plus délicate à gérer : à Toronto, elle déclare forfait avant son match du 3e tour face à Kim Clijsters invoquant une blessure aux pectoraux[réf. nécessaire] et se retire également du tournoi de Luxembourg à cause d'une blessure à l'épaule droite[réf. nécessaire]. Elle renoncera également au tournoi de Moscou, gênée par une blessure au poignet gauche[réf. nécessaire].

À l'US Open 2006

2006

À Sydney, son chemin croise à nouveau Amélie Mauresmo. Ana répète son exploit de juin 2005 et se défait de son adversaire. Elle est éliminée au stade des quarts de finale par Svetlana Kuznetsova.

Lors des deux tournois suivants, elle se fait chaque fois surprendre au 2e tour : à l'Open d'Australie par Samantha Stosur et à Tokyo par sa partenaire de doubles Maria Kirilenko. En février, elle participe au tournoi d'Anvers où elle est éliminée par Nadia Petrova 7-5, 6-3 au second tour.

En mars, Ana réalise un très beau parcours à Indian Wells où elle s'incline en quarts de finale face à Elena Dementieva après avoir pourtant dominé le match durant un set et demi. La semaine suivante, elle atteint les huitièmes de finale du prestigieux tournoi de Miami.

En mai, elle atteint les quarts de finale à Varsovie, stade auquel elle s'incline face à Anna Chakvetadze en trois sets serrés 4-6, 6-2, 6-4. Lors du tournoi suivant à Berlin, Ana est contrainte à l'abandon pendant son premier tour face à la Chinoise Li Na, blessée aux ischios-jambiers gauches alors qu'elle avait le match en main puisqu'elle avait remporté le premier set 6-1. Elle est également forfait pour le tournoi de Rome.

Rétablie pour Roland-Garros, la jeune Serbe survolera les deux premiers tours face à Samantha Stosur 6-0, 6-3 et face à Émilie Loit 6-1, 6-1 mais s'inclinera sèchement face à la lauréate de Roland Garros 2004 Anastasia Myskina 6-2, 6-3.

Lors de la saison sur gazon, Ana se qualifie pour les quarts à Bois-le-Duc, où elle perd une nouvelle fois face à Elena Dementieva dans un match encore une fois serré 7-6, 7-5. Avec sa partenaire de double Maria Kirilenko, elle atteint sa première finale du double où elles sont dominées par la paire chinoise Yan/Zheng en trois sets.

À Wimbledon, Ana connaîtra des difficultés dès le premier tour face à Emmanuelle Gagliardi qu'elle battra finalement 7-5, 7-6. Le deuxième tour sera beaucoup moins serré face à Sarah Borwell (6-1, 6-2) mais le troisième tour sera encore plus serré que le premier. Ce troisième tour, elle le jouera face Dinara Safina et elle le remportera en trois sets 3-6, 7-6, 6-1. La serbe accède au huitièmes de finale qu'elle devra jouer face à Amélie Mauresmo. La serbe se fera malheureusement éliminée par la future lauréate du tournoi en deux sets 6-3, 6-4.

Ana attaque sa saison américaine; au tournoi de San Diego, elle atteint les huitièmes de finale où elle sera battue en trois sets par Anna Chakvetadze (4-6, 6-4, 6-1). La semaine suivante, elle ira jusqu'en demi-finales du Tournoi de Los Angeles où elle sera battue par sa compatriote serbe Jelena Janković qui revient à un très bon niveau. Ana est battue en deux sets serrés 6-4, 7-6. Mais c'est au Tournoi de Montréal qu'Ana se fera le plus remarquer. Après avoir battu au passage Tatiana Golovin au premier tour, Zheng Jie au second, elle bénéficie du forfait de Jelena Janković au troisième tour pour atteindre les quarts de finale. À ce stade, elle éliminera facilement Katarina Srebotnik. En demi-finale, Ana élimine la russe Dinara Safina et se qualifie pour la finale pour y affronter la revenante du circuit Martina Hingis. Elle réalise alors l'exploit de remporter le deuxième titre de sa carrière.

2007

Ana Ivanović commence sa saison au tournoi de Gold Coast où elle atteint les quarts de finale, battue par l'Israélienne Shahar Peer 5-7, 6-4, 6-4. La semaine suivante, à Sydney, elle s'incline une nouvelle fois en quarts de finale face à Nicole Vaidišová 6-4, 6-2. Arrive alors l'Open d'Australie : Ivanović débute bien le tournoi par une sèche victoire sur Vania King 6-2, 6-0. Le deuxième tour est plus délicat face à la Polonaise Agnieszka Radwańska mais elle s'en sort en trois sets 6-2, 3-6, 6-2. Le troisième tour lui est fatal : elle s'incline contre la Russe Vera Zvonareva 6-1, 6-2.

Cette défaite assez sèche ne l'empêche pas d'atteindre la finale du Tiers 1 de Tokyo la semaine suivante en éliminant notamment sa compatriote Jelena Janković 3-6, 6-4, 6-2 et la n° 1 mondiale Maria Sharapova qui a préféré abandonner menée 6-1, 0-1. Cependant, elle est battue par la Suissesse Martina Hingis en finale, sur le score de 6-4, 6-2. Cette finale lui permet tout de même d'atteindre la 13e place mondiale. À Anvers, la jeune Serbe va jusqu'en quarts de finale où elle est battue par Kim Clijsters 6-2, 6-1.

Les deux tournois américains d'Indian Wells et Miami commencent alors. Ana Ivanović est éliminée en huitième de finale d'Indian Wells par Sybille Bammer 6-7, 6-0, 6-3. Le tournoi de Miami se révèle beaucoup moins fructueux puisqu'elle est éliminée dès son premier match au deuxième tour par Yaroslava Shvedova 7-5, 6-4.

Ivanović peut alors se concentrer sur sa saison de terre battue qu'elle débute à Amelia Island. Ana la débute bien par une demi-finale à Amelia Island où elle est battue par Tatiana Golovin 6-4, 3-6, 6-4, joueuse contre qui elle n'avait jamais perdu en cinq confrontations. À Charleston, la jeune Serbe est éliminée dès le troisième tour par Vera Zvonareva 6-3, 6-3. La Serbe se reprend à Berlin où elle gagne le 3e titre de sa carrière de manière impressionnante en pratiquant un très bon tennis et en battant en finale Svetlana Kuznetsova en trois sets 3-6, 6-4, 7-6[1] après s'être pourtant tordue la cheville dans le 3e set. Pour la ménager, elle préfère ne pas se présenter à Rome.

Fin mai, débute Roland Garros où Ana est tête de série numéro 7. Elle bat facilement la suédoise Sofia Arvidsson 6-2, 6-0 pour son entrée en lice. Elle bat un peu plus difficilement l'Indienne Sania Mirza au second tour 6-1, 6-4. Elle récidive au troisième contre Ioana Raluca Olaru sur le même score qu'au premier tour 6-2, 6-0. Elle doit alors se confronter en huitièmes de finale à la tête de série numéro 24 du tournoi, l'Espagnole Anabel Medina Garrigues qu'elle bat en trois sets 6-3, 3-6, 6-3. En quarts de finale, la jeune serbe réalise une belle performance puisqu'elle bat la Russe Svetlana Kuznetsova 6-0, 3-6, 6-1 et se qualifie pour la première fois pour les demi-finale d'un Grand Chelem. À ce stade de la compétition, elle se défait de la numéro deux mondiale Maria Sharapova sur le score de 6-2, 6-1 en 1 h 05. Cette victoire lui offre une place en finale de Internationaux de France de tennis, une première dans sa jeune carrière. Elle perd cette finale en deux sets contre la Belge Justine Henin 6-1, 6-2 au terme d'un match qui a duré à peine une heure et cinq minutes.

C'est alors pleine de confiance qu'Ana débute à Bois-le-Duc sa saison sur gazon. Malheureusement elle sera sèchement battue en quarts de finale par la Slovaque Daniela Hantuchová 6-3, 6-1. Mais à Wimbledon elle fait un beau parcours, en battant notamment en quart la Tchèque Nicole Vaidišová en trois sets après avoir sauvé trois balles de match, mais malheureusement elle est battue par Venus Williams, future vainqueur. Début août, elle remporte le tournoi de Los Angeles en écartant en demi-finale sa compatriote Jelena Janković qui a pourtant eu 2 balles de match, en s'imposant avec autorité face à Nadia Petrova en finale. Lors de l'US Open, elle se heurte encore une fois à Venus et perds en 2 sets 4-6, 1-6 en huitième de finale.

Par la suite elle remporte le tournoi de Luxembourg avec une finale face à Daniela Hantuchová. Aux masters de Madrid en fin d'année, elle atteint les demi-finales en tant que numéro 4 mondiale en battant de nouveau Daniela Hantuchová et Svetlana Kuznetsova et en s'inclinant face à Justine Henin, future lauréate. Ana finit ainsi dans le top 5 mondial.

2008

Au Medibank International 2008

La saison 2008 d'Ana Ivanović commence très bien puisqu'elle atteint la finale de l'Open d'Australie où elle ne s'incline que face à la Russe Maria Sharapova (déjà finaliste en 2007). Au cours du tournoi australien, elle remporte une première victoire face à Venus Williams qui l'avait éliminée lors des deux précédentes levées du Grand Chelem. En demi-finale, elle s'impose face à Hantuchová en remontant un retard de 0-6, 0-2 pour finalement s'imposer 0-6, 6-3, 6-4. C'est la deuxième fois que la joueuse serbe atteint une finale du Grand Chelem ; après celle de Roland-Garros en 2007. Lors du tournoi de Doha, elle est dispensée du premier tour puisqu'elle est pour la première fois de sa carrière tête de série n° 1 dans un tournoi Tier I. Mais en huitième de finale, une entorse de la cheville, due à une glissade sur la ligne de fond, la contraint à déclarer forfait alors qu'elle menait 6-3, 5-1, l'empêchant d'affronter au tour suivant la Polonaise Agnieszka Radwańska. Le 23 mars, elle s'impose en finale du Master d'Indian Wells aux dépens de Svetlana Kuznetsova sur le score de 6-4, 6-3[2] signant ainsi sa 5e victoire contre la Russe en six confrontations. Elle remporte ainsi son premier tournoi de l'année 2008, le sixième de sa carrière.

Lors de l'édition 2008 de Roland Garros, Ana Ivanović se retrouve tête de série n° 2. Elle bat successivement Sofia Arvidsson (6-2, 7-5 au 1er tour), Lucie Šafářová (6-1, 6-2 au 2e tour) et Caroline Wozniacki (6-4, 6-1 au 3e tour) qu'elle domine assez nettement. En deuxième semaine, elle est opposée à la Tchèque Petra Cetkovská à qui elle inflige un cinglant 6-0, 6-0[3], puis à la Suissesse Patty Schnyder (6-3, 6-2 en 1/4 de finale). Le 5 juin 2008, en demi-finale, elle est confrontée à sa compatriote Jelena Janković lors d'un match à double enjeu; la vainqueur de la partie est assurée d'accéder à la finale de Roland-Garros ainsi qu'à la place de numéro 1 mondiale au classement WTA. Ana s'imposa finalement en perdant son seul set du tournoi (6-4, 3-6, 6-3). En finale, elle est opposée à la Russe Dinara Safina, n° 13 mondiale. Ana s'impose 6-4, 6-3, en 1 heure et 38 minutes et se voit remettre le trophée par Justine Henin[4]. Elle retourna en Serbie pour fêter son titre. À Belgrade, des milliers de supporters se sont rassemblés pour la féciliter. Elle annonça du balcon de l'Hôtel de ville :

« C'est un moment unique, je m'en souviendrai toute ma vie[5]. »

Elle renonce à jouer au tournoi d'Eastbourne, tournoi de préparation à Wimbledon, à cause d'une blessure mineure aux adducteurs[6] et cette non-préparation pourrait être l'origine de la seconde moitié de saison mi-figue mi-raisin de la jeune Serbe. Elle se présente à Wimbledon sans match de préparation. Au 1er tour, elle affronte la Paraguayenne Rossana de los Ríos qu'elle écarte sans difficulté. Mais au second tour, Ana revient de loin, son adversaire, Nathalie Dechy, la bouscule et se procure deux balles de match. Sur la seconde, un coup droit de la Serbe touche la bande du filet et retombe... juste derrière le filet. Le match bascula à ce moment-là. Elle se qualifie pour le 3e tour (6-7, 7-6, 10-8) en 3 h 23 minutes[7]. Au tour suivant, elle est éliminée par la Chinoise Zheng Jie sur le score de 6-1, 6-4. Ivanović quitte le tableau de Wimbledon dès le 3e tour. C'est une déception pour la récente numéro 1 mondiale, qui conservera néanmoins sa place suite aux défaites de Jelena Janković et Svetlana Kuznetsova en huitièmes de finales.

Le tournoi suivant disputé par Ana Ivanović est la Coupe Rogers de Montréal, qu'elle avait remporté en 2006. Bye au premier tour, elle entame le tournoi contre Petra Kvitová, 64ème joueuse mondiale. Ana a eu des difficultés lors des deux premières manches, à cause de son service, mais elle remporte finalement la victoire 6-3, 4-6, 6-3. Au tour suivant, elle s'incline 6-2, 1-6, 6-2 face à Tamira Paszek, diminuée par une blessure à la main droite au troisième set. Elle gardera toutefois sa place de numéro 1 mondiale. Ne pouvant pas défendre son titre au tournoi de Los Angeles en raison de la proximité temporelle des Jeux olympiques de Pékin, Ana cèdera la première place à sa compatriote Jelena Janković la semaine suivante. Contrariée par une blessure à la main qui refait surface et qui l'empêche de s'entraîner correctement, elle renonce aux Jeux olympiques[8].

Elle retrouvera sa place de numéro 1 mondiale le 18 août et sera tête de série numéro 1 pour le tournoi de l'US Open. Diminuée par des blessures et en manque d'entraînement, elle y réalisera une contre-performance. Lors du premier match, Ana après avoir emporté le premier set aisément, perd le second, avant d'élever son niveau de jeu de l'emporter 6-1, 4-6, 6-4. Sa prochaine adversaire est la jeune Julie Coin, qui a remporté le premier match de sa carrière lors du premier tour du tournoi, éliminant Casey Dellacqua, sur le score de 7-6, 7-6. Ana s'inclinera 3-6, 6-4, 3-6 face à la Française issue des qualifications. Cette élimination prématurée lui coûtera sa place de numéro 1 mondiale lors de la semaine du 8 septembre 2008 au profit de Serena Williams.

Au Toray Pan Pacific Open, elle chute dès son entrée en lice face à Nadia Petrova. Cette défaite, conjuguée à la victoire de Dinara Safina en finale, la rétrograde à la quatrième place mondiale. Lors du tournoi suivant, l'Open de Chine, elle affronte Alizé Cornet au premier tour. Les deux joueuses ne se sont jamais rencontrées, mais Ana va enfin retrouver sa motivation et sa consistance, pour l'emporter en deux sets, 6-1, 7-6. Un grand pas vers le retour de la forme pour la Serbe, même si elle retrouvera la Chinoise Zheng Jie en quarts de finale pour son deuxième match. Elle n'arrivera cependant pas à rééditer sa performance et s'inclinera contre la Chinoise, devenue désormais sa bête noire, sur le score de 7-6, 2-6, 6-4. Après cette défaite prématurée, Ana se retrouve à la 5e place mondiale, soit une place de moins par rapport au dernier classement. Lors de la Kremlin Cup à Moscou, suite au forfait de Serena Williams, Ana Ivanović se retrouve tête de série numéro 4 et est dispensée lors du premier tour. Elle affrontera Dominika Cibulková lors de son deuxième tour et disputera le tournoi en double avec Francesca Schiavone avec qui elle affrontera la paire russo-espagnole Elena Vesnina/Nuria Llagostera Vives au premier tour. Il s'agit du premier tournoi de double que la Serbe joue depuis juin 2007[9]. Lors de leur premier match du tournoi de double, Ivanović et Schiavone parviennent à battre leurs adversaires 7-6 (7-1), 6-7 (6-8), 1-0 (10-5) mais s'inclinent au tour suivant contre Cara Black et Liezel Huber 2-6, 6-4, 0-1 (7-10).

Ana Ivanović est désignée tête de série n° 2 au tournoi de Zurich et hérite donc d'un bye au premier tour. Elle bat Marion Bartoli 6-2, 6-4 au deuxième tour puis Petra Kvitová 6-1, 6-4 en quart de finale avant d'être éliminée par Venus Williams en demi-finale sur le score de 6-4, 3-6, 4-6. Au tournoi de Linz, son avant-dernier tournoi de l'année, Ana Ivanović est tête de série n° 1. Dispensée de premier tour, elle remporte son match de deuxième tour contre Sybille Bammer 6-4, 6-2, en quart de finale elle affronte Flavia Pennetta, tombeuse de Jelena Janković la semaine précédente et l'élimine en deux sets (6-4, 6-4) lors d'un match assez solide. Elle accède à sa deuxième demi-finale consécutive depuis Internationaux de France de tennis où elle affronte la jeune Polonaise Agnieszka Radwańska. Malgré un premier set facilement remporté (6-2), Ana éprouve plus de difficultés par la suite et ne remporte la victoire qu'en trois sets, 6-2, 3-6, 7-5. Elle accède pour la première fois depuis Roland Garros à la finale d'un tournoi WTA, où elle affronte Vera Zvonareva, victorieuse 6-0, 6-1 de Marion Bartoli. Ana prend un départ canon, remportant les 8 premiers points du match et ne baissera jamais la garde. La finale a duré 50 minutes et s'est clôturée par l'écrasante victoire d'Ivanović sur le score sans appel de 6-2, 6-1. Elle décroche ainsi le 8e titre de sa carrière, le troisième de l'année et met fin à 4 mois de disette après son dernier titre remporté à la Porte d'Auteuil. Elle terminera sa saison aux Masters de Doha avec un nouveau statut : celui de favorite. Mais malgré cela, elle ne parvient pas à s'imposer lors de son premier match contre Jankovic. Constamment derrière au score, auteur de trop de fautes directes et de points donnés à son adversaire, Ana Ivanović s'incline logiquement en deux sets : 6-3, 6-4. Il s'agit de sa deuxième défaite face à Jankovic en huit rencontres. Elle retrouvera lors de son deuxième match Vera Zvonareva, qui a battu Svetlana Kuznetsova lors de son premier match. Ana n'aura pas plus de chances lors de son deuxième match. Très diminuée à cause d'un virus contracté avant le début du tournoi et ayant des difficultés à respirer[10], elle est dominée par Zvonareva tout au long du premier set et le perd logiquement 6-3. Elle retrouve quelques marques de son tennis dans le second bien qu'elle soit encore loin de ses performances habituelles, elle réussit à creuser l'écart et à mener 5-2 dans le second set. Mais retombant à nouveau dans ses travers, elle ne le remporte que 7-5 au tie break. Le troisième set est semblable au premier; breakée très tôt, elle accuse un retard de 3-0 avant de perdre le match sur le score de 6-3, 6-7 (5-7), 6-4, en deux heures et vingt-huit minutes. Mais diminuée par son virus, elle clôt sa saison 2008 par un forfait avant son dernier match contre Svetlana Kuznetsova qui devait décider des troisième et quatrième places de la poule.

L'année 2008 devrait rester comme une de ses meilleures saisons en dépit de ses difficultés tant sur le plan physique que moral après sa victoire à Roland-Garros, qui l'auront contrainte à livrer des matchs sans jamais remontrer son réel niveau de jeu. Elle a néanmoins réussi à se maintenir dans l'élite des joueuses et demeure considérée comme une redoutable combattante.

2009

Lors du premier tour à Brisbane contre Petra Kvitova

La saison 2009 d'Ana Ivanović débute le 4 janvier avec le tournoi international de Brisbane, le directeur du tournoi Steve Ayles ayant souhaité sa participation avant l'Open d'Australie[11]. Elle engage son premier match de l'année face à la Tchèque Petra Kvitová, qu'elle domine 6-4, 6-2 en une heure et quarante minutes. Le deuxième tour face à l'Italienne Roberta Vinci, situé au-delà de la 80e place, s'avère plus difficile. Ivanović perd le premier set 7-4 au tie break. Vinci breake à nouveau au début du deuxième set et mène 7-6, 3-1. Ana Ivanović, dominée pendant plus d'une heure trente, se retrouve avec deux balles de match contre elle, à 4-5 dans le second set. Cependant, elle les sauve avant d'inscrire huit jeux d'affilée et de gagner le match sur le score 6-7, 7-5, 6-1[12]. Elle retrouve la Française Amélie Mauresmo lors du tour suivant, cette dernière l'emportera finalement en deux sets[13].

Ana Ivanović débute le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, l'Open d'Austalie, en étant classée tête de série numéro 5. Elle passe le premier tour contre Julia Görges 7-5, 6-3. Le second tour est mieux contrôlé par la Serbe qui s'adjuge le match 6-3, 6-2. Elle s'incline au troisième tour face à Alisa Kleybanova sur le score de 5-7, 7-6(7-5), 6-2[14].

Au tournoi de Dubaï, elle perd en quarts de finale contre Serena Williams.

Début février 2009, elle participe à la victoire en Fed Cup de la Serbie 4-1 contre le Japon.

Fin février Ana participe au premier Grand Chelem de l'année où elle a une place à défendre, puisqu'elle en était la finaliste malheureuse de 2008 face à Maria Sharapova absente des courts depuis juin 2008 pour cause de blessures récurrentes à l'épaule.Elle se défait au premier et deuxième tour de Julia Georges et Alberta Brianti. Au troisième elle chute face à une jeunes joueuse russe Anastasia Kleybanova en 3 sets 5-7, 7-6, 2-6. On aura tous remarqué la sortie d'Ana Ivanovic en fin de match les larmes aux yeux. À cet égard beaucoup s'adononérent à des explications plus ou moins attives notamment par rapport au fait qu'elle se soit présentée au tournoi sans son entraîneur Sven Groenfeld dont elle s'était séparée quelques jours avant.

En mars, elle prend part au tournoi de Dubaï, Ivanovic en manque de confiance depuis sa victoire à Roland Garros en 2008 échoue encore en quart de finale face à la n° 1 mondiale Serena Williams gagnante de l'Open d'Australie et future finaliste de Dubaï face à sa sœur Venus en 2 sets 4-6; 4-6. Notons cependant qu'elle a pris sa revanche de l'Open d'Australie en éliminant en 2 sets Kleybanova (7-5, 6-4).

Quelques jours plus tard elle participe à une exhibition new yorkaise, la coupe Billie Jean King, en l'honneur de l'ancienne championne Billie Jean King. Elle joue à nouveau contre Serena Williams contre qui elle perd en un seul set.

Fin mars elle prend part au tournoi d'Indian Wells dont elle détient la couronne, si beaucoup évoquent la fragilité de la joueuse serbe et ce malgré une partie de tableau assez souple on notera qu'elle aura atteint la finale alors même que d'autres joueuses mieux classées ont chuté dès le deuxième tour face à des "outsiders". (NB: Jankvovic n° 3, Dementieva n° 4 et Safina n° 2 en quarts. Pour y parvenir Ivanovic s'est défait d'abord de Anastasiya Yakimova (BLR) 6-4, 6-3, puis Gisela Dulko 6-3, 6-3, Flavia Pennetta (ITA) 6-4, 4-6, 6-4, Sybille Bammer (AUT) par abandon en quarts, Anastasia Pavlyuchenkova (RUS) 6-2, 6-3 en demies et en finale elle chutera contre Zvonareva, jouese en forme du moment, avec un score de 6-7, 2-6. Soulignons les conditions météorologiques critiques avec des vents puissants qui ont pratiquement dénaturé cette finale. Notamment avec des coups droits et revers dans des directions non souhaitées. À cet effet Ana affirma : "Honnêtement, ce sont les conditions les plus dures dans lesquelles j'avais jamais joué" et en conclusion que "C'était à qui s'adapterait le mieux aux conditions et resterait mentalement dans le match. Elle l'a fait aujourd'hui. Elle a vraiment bien joué". On retiendra de ce tournoi une lueur d'espoir d'un retour gagnant de la championne à son meilleur niveau.

2010

Ana Ivanović effectue son retour à la compétition lors de l'Open de Brisbane. Elle remporte son premier match contre Jelena Dokić 7-5, 1-6, 6-3 et la deuxième rencontre Timea Bacsinszky et se qualifie pour les quarts de finale.

2011

Elle participe à la Hopman Cup accompagnée de son compatriote et ami d'enfance Novak Djokovic. Ils arrivent premiers de leur poule mais ne peuvent défendre leur place en finale à cause de la blessure aux abdominaux qu'Ana Ivanović a contracté lors de son match contre Justine Henin.

L'année 2011 démarre sur une autre déception puisqu'elle est éliminée au premier tour de l'Open d'Australie par la Russe Ekaterina Makarova (6-3, 4-6, 8-10).

Au tournoi de Pattaya, elle perd contre Roberta Vinci au troisième tour et au premier tour à Dubaï contre Patty Schnyder, qui égalise à 5 partout dans leurs faces à faces.

Lors de sa tournée américaine, Ana Ivanović atteint les quarts de finale à Indian Wells, battant au 3e tour sa compatriote Jelena Janković. Elle perd en quart contre la Française Marion Bartoli. À Miami, elle atteint le quatrième tour, perdant contre la numéro 2 mondiale Kim Clijsters après avoir mené 5-1 (40-0) dans le troisième set, elle perd finalement 6-4, 3-6, 7-6. Elle avoue avoir eu du mal à digérer cette défaite et avoir pleuré et cassé sa raquette après la rencontre. Durant ces deux tournois, elle apparaît aussi en double avec Andrea Petkovic. Elles perdent au premier tour d'Indian Wells et se retirent avant les quarts de finale de Miami se réservant pour leur quatrième tour respectif en simple.

Ana Ivanović participe ensuite à la Fed Cup pour représenter la Serbie en match de barrage contre le Slovaquie. Elle gagne sa première rencontre assez facilement contre Daniela Hantuchová mais est forcée de se retirer à cause de sa blessure aux abdominaux qui réapparaît lors de la frappe du côté revers. La Serbie gagne tout de même la rencontre lors d'un double décisif à suspense.

Elle commence sa saison sur terre battue à Madrid, où elle perd contre l'Américaine Bethanie Mattek-Sands au premier tour alors qu'elle menait 6-0, 3-1. Au tournoi de Rome, elle perd au deuxième tour contre la Belge Yanina Wickmayer après avoir pourtant gagné le second set.

Elle déclare forfait pour les internationaux de Strasbourg à cause d'une inflammation au poignet gauche. Elle paraît ainsi très peu préparée pour le deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année, Roland-Garros. Elle s'incline d'ailleurs dès le premier tour face à la suédoise Johanna Larsson.

Elle débute ensuite sa saison sur gazon à Birmingham où elle perd en demi-finales face à la slovaque Daniela Hantuchová et à Eastbourne où elle subit la loi de Venus Williams au 2e tour après avoir notamment battu Julia Görges. À Wimbledon, Ana passe sans peine le 1er et le 2e tour (respectivement face à Melanie Oudin et Eléni Daniilídou avant de s'incliner en 2 sets au 3e tour face à Petra Cetkovská. Après cette petite déception, Ana se sépare de son sparring-partner et entraîneur, le français Olivier Morel, et s'octroie les services de l'anglais Nigel Sears (père de Kim, la compagne d'Andy Murray et ancien entraîneur de l'équipe féminine de la fédération anglaise de tennis).

Pour ce qui est de la fin d'année, Ana termine sur une note positive. En effet, elle remporte son unique titre de la saison au Tournoi international des championnes face à Anabel Medina Garrigues, en tant qu'invitée des organisateurs. Ce sera donc le seul titre de la saison pour la jeune Serbe.

2012

Ivanović débute sa saison à Brisbane où elle est éliminée en huitièmes de finale par la belge Kim Clijsters (6/1 1/6 6/3) alors que la Serbe menait 3 jeux à rien dans la dernière manche. La semaine suivante, c'est une nouvelle désillusion à Sydney avec son élimination dès le premier tour par la tchèque Lucie Šafářová. Elle retrouve un peu de couleurs à l'Open d'Australie, premier Grand Chelem de la saison, où elle est éliminée en huitièmes de finale par la tchèque Petra Kvitová (6/2 7/6(2)).

Ana Ivanović s'octroie quelques semaines de pause avant de jouer l'open de Doha au Qatar, où elle n'a jamais réussi à faire de bons résultats. Au premier tour, la Serbe bénéficie de l'abandon de Carla Suárez Navarro mais sort une nouvelle fois prématurément du tournoi battue par la tchèque Petra Cetkovská dès le second tour. La semaine suivante, à Dubaï, Ivanović atteint les quarts de finale en éliminant successivement Francesca Schiavone et Maria Kirilenko ne cédant que face à l'ancienne numéro 1 mondiale, Caroline Wozniacki, au terme d'un match disputé malgré les 51 fautes directes de la Serbe. Ivanović atteint alors la 17e place mondiale, se rapprochant un peu plus du top 10, son objectif de la saison.

Ana Ivanović à Roland-Garros 2012.

Deux semaines plus tard, Ivanović est en lice à Indian Wells en tant que tête de série numéro 15. Après un BYE au premier tour, elle bat successivement Johanna Larsson et Ksenia Pervak. Mais la surprise arrive dès les huitièmes de finale où Ana Ivanović semble totalement retrouver son jeu qui a fait d'elle la numéro 1 mondiale en 2008. Elle produit un très beau tennis face à Caroline Wozniacki (6/3 6/2) et Marion Bartoli (6/3 6/4). C'est d'ailleurs la première fois depuis Rome 2008 qu'elle bat deux membres du Top10 dans un même tournoi. Opposée à Maria Sharapova en demi-finale, Ana Ivanović est obligée d'abandonner après la perte du premier set (6/4 0/1, ab.), souffrant de sa hanche gauche qui l'empêche de se déplacer. Cette demi-finale pourrait tout de même redonner confiance à Ana Ivanović, ayant prouvé qu'elle pouvait battre les meilleures et que son plus beau tennis n'était pas perdu. À Miami, Ana Ivanović bat successivement Vania King et Daniela Hantuchová mais chute en huitièmes de finale face à Venus Williams (6/7(4) 6/2 6/2). À la fin du tournoi, Ana Ivanović se classe 14e au classement général (et 10e à la Race depuis le début de la saison 2012).

Un mois plus tard, Ana Ivanović défend les couleurs de sa patrie lors des demi-finales de la Fed Cup. Elle perd son premier match contre Svetlana Kuznetsova (6/2 2/6 6/4) mais apporte un point à son équipe avec sa victoire sur Anastasia Pavlyuchenkova (3/6 6/0 6/3). Les deux victoires de sa compatriote Jelena Janković propulsent la Serbie en finale de la Fed Cup pour la toute première fois.

Pourtant bien en jambes avec déjà deux matchs sur terre battue, Ana Ivanović perd d'entrée de jeu contre le jeune talent allemand Mona Barthel (7/5 7/6(4)) lors du tournoi de Stuttgart. La terre battue bleue de Madrid semble néanmoins plus lui sourire puisqu'elle affichera deux victoires contre Mathilde Johansson et Nadia Petrova avant de perdre en huitièmes de finale face à la numéro 1 Victoria Azarenka (6/4 6/4). La semaine suivante, à Rome, Ana Ivanović prend sa revanche de la Fed Cup sur Svetlana Kuznetsova qu'elle bat au premier tour (6/4 6/3) avant de ne faire qu'une bouchée de Silvia Soler-Espinosa (6/2 6/1). La déception arrive en huitièmes de finale où Ana Ivanović perd contre Maria Sharapova (7/6(4) 6/3) alors que la Serbe s'était offert jusqu'à 6 balles de premier set.

Après un excellent départ aux Internationaux de France, éliminant Lara Arruabarrena Vecino (6/1 6/1) et Shahar Peer (6/2 6/2) en ne concédant que six jeux, Ana Ivanović quitte le second Grand Chelem de la saison dès le troisième tour contre l'italienne (et future finaliste du tournoi) Sara Errani malgré sa domination lors du premier set (1/6 7/5 6/3). Petit à petit, Ivanović garde le cap sur son objectif fixé au début de la saison puisqu'elle se classe 14e au général (et 13e à la Race).

À Wimbledon, elle élimine successivement Maria José Martinez-Sanchez, puis Kateryna Bondarenko et accède aux huitièmes de finale en battant la tête de série 21 du tournoi, l'allemande Julia Görges avant de s'incliner sèchement face à Victoria Azarenka 6/1 6/0. De retour un mois plus tard sur les courts de Wimbledon et pour sa première participation aux Jeux olympiques, Ana Ivanovic atteint les 1/8èmes de finale du tournoi en battant Christina McHale et Elena Baltacha mais chutant face à la belge Kim Clijsters (6/3 6/4).

Une semaine plus tard, une grosse désillusion s'abat sur Ana avec une défaite 6/0 6/0 contre l'italienne Roberta Vinci dès le premier tour de la Rogers Cup. Ana déclarera par la suite avoir joué l'un des pires matchs de toute sa carrière.

Elle perd en 1/2 finale du tournoi de Moscou face à Samantha Stosur.

Notes et références

  1. Ivanovic s'impose
  2. Ana Ivanovic remporte Indian Wells
  3. Ivanovic, trop facile
  4. Sophie Dorgan, IVANOVIC, L'HÉRITIÈRE
  5. Roland-Garros: accueil triomphal pour Ana Ivanovic à Belgrade
  6. Ivanovic renonce
  7. Sophie Dorgan, DANS LES FILETS D'IVANOVIC (http://www.lequipe.fr/Tennis/WIM_08_J3_F.html)
  8. Ivanovic déclare forfait (http://www.lequipe.fr/Jo/20080810_134807_ivanovic-declare-forfait_Dev.html)
  9. Source : Site officiel
  10. Source : Site officiel
  11. Source : Site officiel
  12. Ivanovic a souffert (http://www.lequipe.fr/Tennis/20090107_124034_ivanovic-a-souffert.html)
  13. Mauresmo sort Ivanovic (http://www.lequipe.fr/Tennis/20090108_073243_mauresmo-sort-ivanovic.html)
  14. Ivanovic tombe de haut (http://www.lequipe.fr/Tennis/20090123_124344_ivanovic-tombe-de-haut.html)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).