Encyclopédie Wikimonde

Cartes sur table (think tank)

Aller à : navigation, rechercher

Cartes sur table
Domaine d'activité généraliste
Histoire
Création 2008
Budget
Caractéristiques
Siège Paris, France
Publications notes, tribunes, ouvrage
Site web cartes-sur-table.fr

Cartes sur table est un laboratoire d'idées français, sous le statut juridique associatif[1], représentant la gauche dans toute sa diversité. Fondé en 2008, il valorise son indépendance, sa capacité d'innovation et le jeune âge de ses contributeurs qui ont entre 20 et 35 ans[2]. Il a pour objectif d'alimenter et de renouveler le débat public en élaborant des propositions concrètes. Après s'être fait connaitre lors des 100 jours du mandat [A 1] de François Hollande, il travaille en lien avec l'Assemblée nationale[C 1] en 2013-2014.

Histoire

Fondé en 2008, le think tank Cartes sur table s'est fait connaître le 13 août 2012, soit exactement 100 jours après l'élection de François Hollande, avec la publication de ses « 100 propositions pour les 100 jours »[A 1]. L'objectif de cette publication était de « formuler des propositions très courtes, lisibles par tout le monde et que chacun peut reprendre »[3] afin de « contribuer à améliorer la vie quotidienne de la population française »[B 1]. En 2013, le Livre vert présentant 24 propositions pour la transition énergétique [B 2][A 2] a permis au think tank d'acquérir une notoriété supplémentaire, puisqu'il est partenaire[C 1], lors de la session parlementaire 2013-2014, des « Mardis de l'avenir », organisés par la présidence de l'Assemblée nationale. Cela l'a conduit à être nommé, en 2014[C 2], pour la seconde fois [C 3] aux trophées des think tanks, événement organisé par l'Observatoire français des think tanks au Conseil économique, social et environnemental.

Inscription dans le débat public

Le think tank défend une ligne de gauche. Cependant, il n'est rattaché à aucun parti politique et dit jouer le rôle de « poil à gratter » [4] pour aller à l'encontre des courants traditionnels de la gauche. Cette prise de position lui permet d'être repris par plusieurs médias et organes de presse, tels que Le Figaro[A 3], Libération[A 4], L'Étudiant[A 5], L'Expansion[A 6]France Culture[A 7].

Concernant ses membres, le think tank veut s'inscrire dans la société civile. « Il s'agit moins de défendre à tout prix la démocratie directe que de promouvoir la démocratie participative »[5]. Pour ce faire, il regroupe « une équipe de contributeurs de 20 à 35 ans, issus d'horizons divers, ayant reçu des formations variées, travaillant dans le public comme dans le privé »[2]. Le think tank revendique « des idées, des projets et une vision du monde qui lui sont propres »[2], lui permettant ainsi de produire des propositions originales et osées. Cartes sur table a pour vocation de porter la voix de jeunes – à qui les acteurs du débat public font peu confiance – afin de « bousculer les positions établies » [5] et de donner à tous la chance de s'exprimer, en ne censurant pas les voix qui ne sont pas issues des grandes écoles. Même s'il organise [C 4] et participe à des évènements, sa voie privilégiée de participation au débat public reste la rédaction d'articles. Le think tank se veut généraliste (politique & société ; économie ; éducation ; etc.).

Controverses

Le think tank se veut généraliste de gauche et indépendant du Parti socialiste. Il semble pourtant bien qu'il soit proche de ce parti (participation à l'Université d'été du PS à La Rochelle, 2012[C 5]) et proche de la Fondation Jean-Jaurès[B 3], think tank officiel de ce parti. Cette “proximité” est sûrement due à sa structure modeste[6], ayant un budget faible reposant sur le crowdfunding[7]. Sur la composition des membres, le think tank déclare regrouper tout type de profil[2], mais semble néanmoins être composé d'une majorité d'experts[6].

Articles de presse sur le Think tank[non neutre]

  1. 1,0 et 1,1 Articles sur « 100 propositions pour les 100 jours »
  2. Un « livre vert » pour réussir la transition énergétique | L'Expansion (chaîne énergie) | publié le 11 septembre 2013
  3. Stage citoyen : bientôt une matière obligatoire dans les grandes écoles ? | Le Figaro Étudiants | Publié le 10 janvier 2014
  4. Cartes sur table, la motion du bon sens en sept chapitres| Libération | Publié le 13 août 2012
  5. Inscrire l'engagement citoyen dans la formation des étudiants ? | L'Étudiant-EducPros | Publié le 9 janvier 2014
  6. Dépenses publiques: comment économiser 60 milliards sans casser le modèle social | L'Expansion | Publié en mars 2013
  7. A quoi servent les think tanks ? | France Culture | Publié le 14 décembre 2012

Publications

  1. « 100 propositions pour les 100 jours » | Publié en août 2012
  2. La transition énergétique en 24 propositions (http://issuu.com/cartes-sur-table/docs/le_livre_vert_de_cst) | Publié le 5 septembre 2013
  3. Quatre propositions pour une justice sociale et fiscale (http://www.cartes-sur-table.fr/quatre-propositions-pour-une-justice-sociale-et-fiscale/) | Publié le 11 novembre 2012 avec la Fondation Jean-Jaurès

Organisations ou participations à des évènements

  1. 1,0 et 1,1 2013-2014 : Co-organisateur des "mardis de l'avenir" : site de l'Assemblée nationale rubrique présentation (http://www.assemblee-nationale.fr/14/evenements/mardi-avenir/index.asp#rubrique1) ; Discours de M. Claude BARTOLONE (http://presidence.assemblee-nationale.fr/mardis-de-l-avenir/les-transports-du-xxie-siecle-1er-debat-du-cycle-des-mardis-de-l-avenir)
  2. Participation en 2013-2014 aux Trophées des think tanks organisé par L'Observatoire français des think tanks [1] (http://www.oftt.eu/events/french-think-tanks-awards/article/trophees-des-think-tanks-2014?lang=en)
  3. Participation en 2012-2013 aux Trophées des think tanks organisé par L'Observatoire français des think tanks [2] (http://www.observatoire-immateriel.com/index.php/actualites-87/1399-les-trophees-des-think-tanks-francais-2012)
  4. 20 février 2013 : Colloque sur la Génération Transition Énergétique (http://www.cartes-sur-table.fr/generation-transition-energetique-video/) à l'Hôtel de Lassay, à l'Assemblée nationale
  5. Université d'été du PS à La Rochelle, 2012 (http://www.parti-socialiste.fr/evenement/le-lab-vous-invite---la-gauche-au-pouvoir-a-t-elle-encore-besoin-d%E2%80%99idees--)

Références

  1. http://presidence.assemblee-nationale.fr/mardis-de-l-avenir/les-transports-du-xxie-siecle-1er-debat-du-cycle-des-mardis-de-l-avenir
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 http://www.cartes-sur-table.fr/about/
  3. François Hollande : Après ses 100 premiers jours, un nouveau think tank joue « Cartes sur table » (http://www.melty.fr/francois-hollande-apres-ses-100-premiers-jours-un-nouveau-think-tank-joue-cartes-sur-table-a123964.html)
  4. [3] (http://www.liberation.fr/economie/2012/08/12/avis-de-vent-frais-sur-l-elysee_839444)
  5. 5,0 et 5,1 Donner la parole aux jeunes de gauche : le credo du club de réflexion « Cartes sur table » (http://www.oftt.eu/spip.php?article277)
  6. 6,0 et 6,1 http://www.cartes-sur-table.fr/qui-sommes-nous/
  7. Le "crowdfunding", une solution d'avenir pour les think tanks ? (http://oftt.eu/opinions/entretiens/article/le-crowdfunding-une-solution-d-avenir-pour-les-think-tanks?lang=es)


Cet article « Cartes sur table (think tank) » est issu de Wikimonde Plus.