Encyclopédie Wikimonde

Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)

Aller à : navigation, rechercher

Créé par la fédération de plusieurs centres de recherche de l'UQAM en 2000, le Centre d'étude sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) compte parmi les plus importants centres de recherche sur l'économie politique internationale de la francophonie. Il porte un regard résolument multidisciplinaire sur les enjeux sociaux, politiques, économiques, culturels et juridiques liés à la mondialisation. Les axes de recherche principaux du CEIM sont l'intégration économique, les nouveaux régionalismes économiques, les nouveaux réseaux de gouvernance dont ceux ayant trait à la gouvernance du travail et de la société de l'information, la sécurité économique et la nouvelle diplomatie commerciale ainsi que les effets culturels et sociétaux de la mondialisation.

Histoire

L'acronyme CEIM a signifié jusqu'en 2006 Centre d'études internationales et de la mondialisation. En 2002, le CEIM transfère la fonction de coordination de la recherche à l'http://www.ieim.uqam.ca qui chapeautera dès lors les divers centres et chaires de recherche relevant de la Faculté de science politique et de droit de l'UQAM. Le CEIM est depuis composé de quatre unités de recherche: le Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC), le Groupe Reconversion régionale et industrielle (GRRI), l'Observatoire des Amériques et l'Observatoire sur l'économie politique de la défense.

Le CEIM est membre de l'Institut d'études internationales de Montréal qui regroupe plusieurs groupe de recherche.

Publications

Le CEIM héberge une foule de publications apparentées à son mandat et produites tant par l'équipe de chercheur que par les étudiants rattachés au Centre. Le CEIM assure la coordination de la collection Économie Politique Internationale aux éditions Athéna et celle de la collection Points chauds aux éditions Fidès. Le CEIM publie également un bulletin d'information mensuel sur les accords bilatéraux et la diversité culturelle préparé pour l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), une chronique mensuelle sur la politique commerciale américaine, une chronique mensuelle sur les Amériques, des dossiers, notes de recherche, études, recommandations politiques, etc.

Chercheurs

Le CEIM regroupe près d'une quarantaine de chercheurs permanents et associés. Son directeur est Christian Deblock.

Les membres permanents du CEIM :

Mathieu Arès Département de politique appliquée, Université de Sherbrooke,

Yves Bélanger Département de science politique, UQAM

Afef Benessaieh Études Internationales, Télé-université de l'Université du Québec à Montréal

Dorval Brunelle Département de sociologie, UQAM

Gilbert Gagné Département des études politiques, Université Bishop's

Daniel Holly Département de science politique, UQAM

Ting-sheng Lin Département de science politique, UQAM

Yanick Noiseux Département de sociologie de l'Université de Montréal

Stéphane Paquin École nationale d'administration publique

Michèle Rioux Département de science politique, UQAM

Les membres associés du CEIM :

Mehdi Abbas, Victor Armony, Rémi Bachand, Raphaël Canet, Marc-André Gagnon, Arturo Guillén R., Maria Teresa Gutiérrez-Haces, Albert Legault, Joseph Ngambi, Caroline Patsias, Pierre-Paul Proulx, Henri Régnault, Michel Roche, Sebastian Santander, Bruno Théret, Antonios Vlassis.

Les chercheurs Post-doctoraux et chercheurs associé(e)s du CEIM :

Thomas Collombat, Nicolas Adam, Jean-Paul Calero, Pablo Gabriel Ferreira, Omer Moussaly, Hugo Séguin, Sylvain Zini.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Cet article « Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).