Encyclopédie Wikimonde

Cercle de la Sorcière

Aller à : navigation, rechercher

Le Cercle de la Sorcière est une ligue du jeu de rôle Vampire : le Requiem de White Wolf.

Présentation

Le Cercle de la sorcière est une des deux principales ligues à caractère religieux du Monde des ténèbres 2. Si la Lancea Sanctum est basée sur le christianisme, le Cercle représente le paganisme dans (presque) toute sa diversité. Chaque culte du Cercle a ses propres croyances, mais ils partagent trois principes :

  1. Les vampires font naturellement partie du monde. Ils peuvent apprendre, changer, s'épanouir mais pour cela ils doivent accepter qu'ils sont des prédateurs.
  2. La création est le Pouvoir. Chaque vampire peut faire face à son propre immobilisme et le dépasser par la création.
  3. Les épreuves sont nécessaires pour apprendre. En surpassant ses limites physiques, mentales et spirituelles, un vampire peut se surpasser lui-même.

Ces lois peuvent être causes de persécutions. En effet, le premier principe va à l'encontre des enseignements de la Lancea Sanctum qui est souvent forte dans les pays à tradition chrétienne. Les étranges rituels, souvent sanglants, qu'implique le troisième principe donnent une très mauvaise image à cette ligue.

En dehors de ces principes communs, chaque culte partage des croyances différentes en fonction des vampires qui le composent, de sa localisation géographique, etc.

La ligue pratique une forme unique de rituels connus sous le nom de Cruàc. L'étude de ces rituels requiert une grande dévotion envers les dieux païens du Cercle, et implique un degré de cruauté qui érode le sens moral des vampires les pratiquant. Tous les Acolytes ayant au moins 1 dans le statut du Cercle peuvent apprendre ou continuer à apprendre les rituels du Cruàc.

Les différences de croyance entre les différents cultes font que les rituels du Cruàc prennent des noms différents d'une ville à l'autre, tout en demeurant identiques.

Les grades au sein du Cercle

Les membres de la ligue sont appelés les Acolytes.

Du fait de la diversité du Cercle, les grades peuvent différer d'un culte à l'autre, les plus utilisés sont les suivants :

  • Hiérophante : Le Hiérophante est le ou la représentant-e du Cercle de la Sorcière dans une ville. C'est la référence politique et spirituelle des Acolytes.
  • Le Chorus : L'entrée dans le Cercle étant définitive, les nouveaux membres ne sont pas directement inclus parmi les Acolytes mais dans le Chorus. Les membres du Chorus n'ont pas accès au Cruàc ni aux secrets du Culte, leur départ ne pose donc aucun problème. Cela permet à certains de revenir sur leurs pas avant d'intégrer le Cercle mais aussi au Cercle de tester les nouveaux venus et d'en éloigner certains.
  • Cista Mystica : Le Cercle est une ligue très pragmatique, et le Cruàc est une discipline qui implique une humanité très basse à haut niveau. Il arrive donc que les Acolytes d'une ville doivent gérer un Ancien détenteur d'un pouvoir considérable qui n'a plus aucune moralité, et qui peut ainsi devenir un danger pour le culte. L'ancien acquiert le titre très honorifique de "Cista Mystica", il est pratiquement considéré comme un demi-Dieu mais il n'a plus le droit d'approfondir son savoir en Cruàc ni de l'enseigner. (Il arrive que certains de ces anciens soient rituellement mis en torpeur, puis vénérés comme des Dieux.)

Un grand nombre d'autres rôles ou titres existent en fonction des croyances de chaque culte.

Les préjugés vis-à-vis des autres ligues

Ces préjugés sont généralistes, chaque culte a un point de vue propre.

Lancea Sanctum : Les acolytes les considèrent comme de détestables démagogues.

Mouvement Cartien : Les acolytes pensent que leurs valeurs sont mauvaises.

Ordo Dracul : Les Acolytes supposent qu'ils ne comprennent pas le monde.ret

Invictus : Le côté aristocratique dominant énerve souvent les membres du Cercle.

Non-Alignés : Les Acolytes les considèrent comme des enfants perdus.

Le Cercle de la sorcière à travers les âges

Bien que celui-ci soit, par nature, en constant changement, des légendes racontent qu'il aurait ses origines dans la Camarilla (La première société vampirique datant de la Rome Antique).

Cette ligue a été maintes fois persécutée, ce qui explique le culte du secret qui règne en son sein. Cependant, elle n'a jamais été éradiquée. Le fait que les différents cultes ne soient pas vraiment liés entre eux a permis de ressusciter la ligue à plusieurs reprises.

Sources

Vampire le Requiem, White Wolf Publishing, 2004 (version originale en Anglais)

Vampire le Requiem, Hexagonal, 2005 (version française)

Circle of the Crone, White Wolf Publishing, 2006 (version originale en Anglais)

Liens internes

Vampire : le Requiem

Monde des Ténèbres

Liens externes

(en) site officiel Vampire : The Requiem en Anglais

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).