Encyclopédie Wikimonde

Château la Chassagne

Aller à : navigation, rechercher

Château la Chassagne
Image illustrative de l’article Château la Chassagne
Période ou style Baroque
Rococo
Classique
Architecte Maître d'œuvre inconnu
Début construction XIXe siècle
Fin construction XIXe siècle
Destination initiale Château de plaisance
Pavillon de chasse
Destination actuelle Hôtel de luxe
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Pays Drapeau de la France France
Région historique Bourgogne-Franche-Comté
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Fleurey-sur-Ouche
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château la Chassagne
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château la Chassagne

Le château la Chassagne est un château de plaisance, relais de chasse, construit au XIXe siècle, au lieu-dit : Pont de Pany, au 900 chemin Chaussagne et transformé en hôtel de luxe. Son domaine s'étend sur deux communes: Fleurey-sur-Ouche et Sainte-Marie-sur-Ouche dans le département de la Côte-d'Or, à l'entrée de la Vallée de l'Ouche.

Historique

Le château fut réalisé en 1865 sur un domaine vallonné et boisé de 403.671 mètres carrés qui surplombe le canal de Bourgogne achevé en 1832. Il a fait l'objet de très importantes transformations pour être aux normes des hôtels de luxe internationaux.

Architecture

L'ensemble bâti représente 40.000 mètres carrés

Château

Le château comprend trois halls, une galerie, une salle principale, deux salons, 17 chambres et suites avec dix salles de bain et WC, trois sanitaires, deux cuisines, deux escaliers, caves et greniers, jardin d'hiver et chapelle.

L'ensemble du bâtiment principal représente une surface habitable de 950 mètres carrés Il comporte des façades en pierre naturelle, décorées de risalites et reliefs. Les chambranles des ouvertures sont également en pierre. Il s'élève sur trois étages, avec une cave voûtée en béton, dont les murs sont en briques jointoyées et enduites, le sol est également bétonné. Un escalier relie le sous-sol au rez-de-chaussée.

Les différentes pièces comportent des plafonds à caisson, à la française, et comportent 14 cheminées ouvertes de formes différentes. Certaines pièces sont recouvertes de boiseries, les autres sont peintes ou tapissées. Les salles d'eau sont recouvertes de céramique italienne. Les hauteurs sont pour les pièces du rez-de-chaussée 3.90 mètres sous plafond, au premier 4.20 mètres et le second, garni en partie de plafonds mansardé 2.70 mètres.

L'escalier et sa rampe, de style baroque rococo, qui dessert les étages est en bois massif, appuyé d'un côté au mur porteur du château, et comporte un palier à chaque niveau. Les portes sont en bois massif avec des caissons, habillés sur les deux côtés. Les ouvertures ainsi que la coupole du second étage sont en vitraux. Depuis 1991 les étages sont desservis par un ascenseur hydraulique en acier inoxydable, habillé de bois.

La charpente pentue est recouverte de tuiles et comporte des chiens assis de formes différentes. Sept blocs de grandes cheminées en brique, s'élèvent sur cette toiture.

Chapelle

D'une superficie d'environ 40 mètres carrés.

Jardin d'hiver

Il fait environ 30 mètres carrés.

Dépendances

Quatre bâtiments forment les dépendances du château, ils firent l'objet à la fin du XXe siècle d'importants travaux de modernisation. Seul l'appartement indépendant de quatre chambres, cuisine, deux salles d'eau et un jardin d'hiver, ainsi que le fitness répartis sur trois pièces plus toilettes, douches et sauna, possèdent une cave. L'ensemble des bâtiments est dans la même tradition que le bâtiment principal, avec charpente en bâtière, recouverte en tuile. La cuverie et musée du vin s'étendent sur une surface de 120 mètres carrés

Arboretum, parc, vignoble

L'ensemble des espaces verts s'étend sur 360000 mètres carrés comprend de vieux conifères, ainsi que des feuillus. C'est le paysagiste Édouard André(1840-1911), créateur du Jardin du Luxembourg, qui a aménagé ce lieu. Cet arboretum est signalé dans les guides spécialisés comme étant unique en France. Ce parc intègre un vignoble de 2000 ceps.

Parc à daims

Il s'étend sur 15.000 mètres carrés, avec mangeoires et abris pour les animaux, ainsi qu'une clôture grillagée de 2 mètres de hauteur.

Aérodrome

La propriété est pourvue d'une piste d'atterrissage privée, en herbe de 800 mètres sur 50 mètres, juste derrière le château.

Tennis, piscines

Piscine de deux bassins, carrelés. Tennis en Quick, avec abri bois.

Propriétaires successifs

  • Michel Dresen

Visiteurs et hôtes célèbres

Notes et références


Voir aussi

Bibliographie

  • Michel Dresen, Analyse sur le château la Chassagne, Fleurey-sur-Ouche, 2008.notice 6.pages

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).