Encyclopédie Wikimonde

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Aller à : navigation, rechercher

La Chaire Raoul-Dandurand de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), est une chaire en études stratégiques et diplomatiques située au Canada. Dirigée par le professeur Frédérick Gagnon depuis 2016 et fondée par le professeur Charles-Philippe David en 1996, elle a une mission d'analyse, de formation et de diffusion auprès des étudiants, des chercheurs, des médias, des décideurs politiques et économiques ainsi qu'auprès du public.

Qui était Raoul Dandurand ?

Article détaillé : Raoul Dandurand.
Raoul Dandurand

Le sénateur Raoul Dandurand (1861-1942) est devenu président de l'Assemblée de la Société des Nations (SDN) en 1925. Il s'est distingué, tout au long de sa vie, par sa liberté d'esprit. Désireux de voir un jour triompher la paix sur la guerre, il s'est appliqué à réfuter tout ce qui pouvait entraver son indépendance. À partir de la tribune que lui offrit la présidence de la SDN, il s'est attaché à promouvoir la mise en place d'un état de droit international, l'égalité des États, la paix universelle et les droits des minorités. Au Canada, il a œuvré pour jeter les bases d'une véritable politique étrangère nationale et s'est érigé en ardent défenseur du bilinguisme et de l'instruction obligatoire.

Mission[1]

Analyser Structure d'analyse et développement de la recherche, la Chaire rassemble une trentaine de chercheurs en résidence ainsi qu'un réseau international de près de 150 chercheurs associés issus de disciplines diverses.

Former Structure de formation, la Chaire intègre chaque année de jeunes chercheurs à ses travaux et les associe à ses programmes de recherche. Elle propose aussi plus de 10 cours universitaires et stages, ainsi que des écoles d'été sur les missions de paix, opérations humanitaires et la consolidation de la paix. Organisées en partenariat avec la Faculté de science politique et de droit de l'UQAM, ces écoles sont ouvertes aux étudiants et aux professionnels. Enfin, elle offre aux décideurs et aux entreprises privées des conférences et des formations sur mesure sur les enjeux contemporains des relations internationales. La Chaire Raoul-Dandurand développe une expertise pointue dans les domaines de la politique américaine, des missions de paix et opérations humanitaires, de la géopolitique, de la politique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ainsi qu'en sécurité et terrorisme.

Diffuser Structure de diffusion de la recherche, la Chaire transmet son expertise auprès des étudiants, des chercheurs, des médias, des décideurs politiques et économiques ainsi qu'auprès du public par des publications, des colloques internationaux et des conférences publiques. Au travers de ses nombreuses interventions médiatiques et de ses publications didactiques, elle devient une interface entre le monde scientifique et le grand public.

Recherche

La Chaire Raoul-Dandurand est constituée de quatre observatoires:

L'observatoire sur les États-Unis (OSEU) est coprésidé par Ginette Chenard, ex déléguée du Québec à Atlanta et Charles-Philippe David, diplômé de Princeton et professeur titulaire au Département de science politique de l'UQAM. Il est dirigé par Frédérick Gagnon, professeur au Département de science politique de l'UQAM. Cet observatoire analyse, depuis 2002, les débats de société aux États-Unis et la politique étrangère américaine. Il rassemble les experts de la recherche canadienne sur les États-Unis et un réseau international d'américanistes provenant de diverses disciplines.

L'observatoire sur les missions de paix et opérations humanitaires (OMPOH) est présidé par Michel Duval, ancien ambassadeur canadien à l'ONU de 1997 à 2002 et dirigé par Bruno Charbonneau, professeur agrégé au département de science politique de l'Université Laurentienne. L'OMPOH s'intéresse, depuis 2006, à la prévention des conflits, aux missions de paix et aux opérations humanitaires. Suivant une approche multidisciplinaire, ses travaux ont notamment pour objectif de faire le lien entre la recherche et la pratique sur le terrain. Chaque printemps, l'Observatoire organise également 3 écoles d'été sur les missions de paix, opérations humanitaires et la consolidation de la paix.

L'observatoire de géopolitique (OG) est dirigé par Élisabeth Vallet, directrice du projet Frontières et murs à la Chaire Raoul-Dandurand, et Quebec Lead du projet Borders in Globalization de l'Université de Victoria. Fruit d'un partenariat entre la Chaire Raoul-Dandurand et le Département de géographie de l'UQAM depuis 2006, cet Observatoire s'intéresse aux enjeux géopolitiques internes et externes des États et des grands ensembles géopolitiques, aux frontières et murs frontaliers, aux migrations, aux questions de cyberguerre, de drones, de robotisation de la guerre.

L'observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (OMAN) est présidé par Jean-François Lépine, analyste international, ancien présentateur-animateur d'Une heure sur terre sur les ondes de Radio-Canada et dirigé par Sami Aoun, professeur à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke. L'observatoire développe, depuis 2008, ses recherches autour de deux grands axes, soit la violence et la mondialisation. Ses travaux ont pour objectif de nourrir les débats théoriques autour de ces thèmes, tout en produisant des connaissances concrètes sur la région.

La Chaire Raoul-Dandurand et ses observatoires travaillent collectivement sur des thèmes transversaux comme la sécurité, le terrorisme et les conflits armés.

Publications

La Chaire Raoul-Dandurand est responsable de plusieurs collections.

Les Études Raoul-Dandurand sont publiées par la Chaire Raoul-Dandurand, et il s'agit d'une publication périodique, désormais appuyée sur un comité de lecture scientifique. Les études ainsi publiées portent sur les missions de paix, le Moyen-Orient, les États-Unis, ou encore la géopolitique. Chez l'Harmattan, la collection Raoul-Dandurand[2] est dirigée par Charles-Philippe David. Créée en 1997, elle rassemble une série d'ouvrages phares de la Chaire Raoul-Dandurand, des missions de paix à la politique étrangère, et bénéficie d'une excellente diffusion en Europe et dans le monde francophone. Aux Presses de l'Université du Québec, la collection « Enjeux contemporains[3] » est dirigée par Élisabeth Vallet et Charles-Philippe David. Créée en 2004, elle comporte une série sur le système politique américain et explore des univers spécifiques comme le système juridique des pays arabes, ou les traités de désarmement. Chez Fidès, la collection Points chauds, que la Chaire Raoul-Dandurand pilote depuis 2002, explore, dans un format de livre aisément maniable et accessible, des enjeux contemporains des relations internationales sous un angle transversal et avec des spécialistes de chacune des questions abordées. Aux Presses de l'Université Laval, Charles-Philippe David dirige la collection Politique étrangère et sécurité[4]. Cette collection privilégie les ouvrages scientifiques touchant aux processus d'élaboration et aux effets de la politique étrangère et de sécurité internationale.

Chercheurs

La Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques compte plus de 30 chercheurs en résidence ainsi qu'un réseau international de près de 150 chercheurs associés[1].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel de la Chaire Raoul-Dandurand
  • Site officiel de la Chaire à propos des élections présidentielles américaines de 2012
  • Site officiel de la Chaire à propos des élections présidentielles américaines de 2016

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Rapport annuel 2012-2013
  2. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=collection&no=51
  3. http://www.puq.ca/catalogue/collections/liste-enjeux-contemporains-23.html
  4. http://www.pulaval.com/collections/politique-etrangere-et-securite/69

Cet article « Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).