Encyclopédie Wikimonde

Championnat du Monde de Beatbox 2012

Aller à : navigation, rechercher

Le Championnat du Monde de Beatbox 2012 est la troisième édition de ce tournoi. Il se déroule à Berlin (comme les deux premières éditions) du 30 au 31 mars 2012. C'est un tournoi à élimination directe, depuis les huitièmes de finale jusqu'à la finale. Il ne possède pas de match pour la 3ème place.

Qualifications

Les gagnants d'un championnat national participent automatiquement aux qualifications. Puis BEATBOX BATTLE, l'organisateur du tournoi, invite d'autres beatboxers à participer au tournoi. Ensuite, tout ces beatboxers font un morceau de beatbox devant le public, puis les juges choisissent les 16 meilleurs beatboxers qui participeront au tournoi.

Juges et animateurs

Juges

  • ZeDe (Suisse)
  • Bellatrix (Royaume-Uni)
  • Roxorloops (Belgique)
  • Killa Kela (Royaume-Uni)
  • Eklips (France)

Animateurs

  • Bee Low (Allemagne)
  • Steff La Cheffe (Suisse)

Tournoi masculin

Liste des participants aux qualifications

Les seize participants au tournoi sont notés en gras.

  • 313 (Chine)
  • Alem (France)
  • Babeli (Allemagne)
  • Ball Zee (Royaume-Uni)
  • Beasty (France)
  • Beatmaker (Bulgarie)
  • Beatur (Islande)
  • Bee Cee (Italie)
  • Belka (Estonie)
  • Big Road (Corée du Sud)
  • Billy BdaBX (Indonésie)
  • Blady Kris (Pologne)
  • Blipp (Norvège)
  • BMG (France)
  • Bust0 (Bulgarie)
  • Ceto (Belgique)
  • Crashu (Pologne)
  • D9 (Norvège)
  • Daniell (Estonie)
  • Dawan Player (France)
  • Defa (Hongrie)
  • Dharni (Singapour)
  • Döme (Hongrie)
  • En.Dru (République Tchèque)
  • Fatty K (Belgique)
  • Frisco (États-Unis)
  • Fubu (Portugal)
  • Genesis (Australie)
  • George Avakian (Afrique du Sud) 
  • Hardmaniac (Pologne)
  • Heartgrey (Hong-Kong)
  • HS (Portugal)
  • Ibarra (Pays-Bas)
  • Iskrata (Bulgarie)
  • Iskulaatikko (Finlande)
  • Keumart (Suisee)
  • King Home Boy (Nouvelle-Zélande)
  • K.I.M (France)
  • Kossola (Finlande)
  • krNfx (Canada)
  • L.O.S (France)
  • Lytos (Espagne)
  • Masta Gru (Estonie)
  • Masta Mic (Russie)
  • MC Zani (Royaume-Uni)
  • Micspawn (France)
  • Monkie (Pays-Bas)
  • N.bruto (Espagne)
  • Nexor (Autriche)
  • Orange Beat (Italie)
  • Ownerbeatz (Mexique)
  • Pejot (Pologne)
  • Primitiv (Belgique)
  • Reeps One (Royaume-Uni)
  • Rizumik (Portugal)
  • Robeat (Allemagne)
  • Scott Jackson (Canada)
  • Shackle (Hongire)
  • Shazet (Malaisie)
  • Shawn Lee (Malaisie)
  • Skiller (Bulgarie)
  • Slizzer (Luxembourg)
  • Tatsuya (Japon)
  • The Bigg X (Philippines)
  • Two.H (Corée du Sud)
  • Vahtang (Russie)
  • Virgin Islands (Autriche)
  • Youkai Uraniarai (Japon)
  • Zgas (Pologne)
  • Zorak (Pologne)

Huitièmes de finale

  • Youkai Uraniarai - Reeps One
  • Vahtang - BMG
  • Skiller - Ball Zee
  • Slizzer - Shawn Lee
  • MC Zani – Monkie
  • Alem - krNfx
  • Dharni – Beasty
  • K.I.M. – Lytos

Quarts de finale

  • Monkie – Reeps One
  • Alem – BMG
  • Beasty – Skiller
  • K.I.M. contre Shawn Lee

Demi-finales

  • Skiller contre Reeps One
  • Shawn Lee contre Alem

Finale

  • Alem contre Skiller

Le gagnant du championnat du monde de beatbox masculin est Skiller.

Tournoi féminin

Liste des participantes aux qualifications

Les huit participantes au tournoi sont signalées en gras.

  • Cheryl (Pays-Bas)
  • Dana Mc Keon (Malte)
  • EveOne (Allemagne)
  • Flashbox (France)
  • Hopey (Australie)
  • Kim Sng (Malaisie)
  • Martina (Allemagne)
  • MC Beats (États-Unis)
  • Nicky (Chine)
  • Nona (Hongrie)
  • Pe4enkata (Bulgarie)
  • Penélope (Autriche)
  • Rabbit So (Chine)
  • Sara (Autriche)
  • Sicklips (Japon)
  • Winka (Italie)

Le tournoi féminin ne commence qu'aux quarts de finales, faute de participation.

Quarts de finales

  • Pe4enkata - Sara
  • Dana McKeon - Penélope
  • Flashbox - Nicky
  • MC Beats - Cheryl

Demi-finales

  • Pe4enkata - MC Beats
  • Penélope - Flashbox

Finale

  • Pe4enkata - Flashbox

La gagnante du championnat du monde de beatbox féminin est Pe4enkata

Critique

En lisant des commentaires sur les vidéos des battles ou sur des sites de beatbox, on comprend que beaucoup de gens reprochent aux juges les deux victoires de Shawn Lee, ou celles de Skiller contre Reeps One et Alem, mais dans ce genre de tournoi, où se sont des juges qui désignent le vainqueur, il y a souvent des gens qui les contredisent. Donc tout ces messages étaient très prévisibles avant le tournoi.

Notes et références


Liens externes

  • [www.beatboxbattle.tv Site de battle de beatbox]
  • [www.swissbeatbox.com Site officiel de Swiss Beatbox]

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).