Encyclopédie Wikimonde

Chapelle du cimetière de Bellevaux

Aller à : navigation, rechercher

Chapelle du cimetière
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse d'Annecy
Début de la construction 1884
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ville Bellevaux
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie) <div style="position:absolute;border:none;line-height:0px;top:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;left:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;">
Chapelle du cimetière

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes) <div style="position:absolute;border:none;line-height:0px;top:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;left:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;">
Chapelle du cimetière

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France) <div style="position:absolute;border:none;line-height:0px;top:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;left:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;">
Chapelle du cimetière

La chapelle du cimetière de Bellevaux est un édifice de religion catholique, situé en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le département de la Haute-Savoie, sur la commune de Bellevaux.

Historique

L'édifice se situe sur le cimetière actuel de la commune aménagé en 1880, l'ancien de ce dernier était devant l'église.

La chapelle a été construite en 1884[1], par le prieur Sage, pour abriter le caveau de sépulture des curés de Bellevaux, qui étaient autrefois, inhumés dans l'église ou l'ancien cimetière.

Il existait un cimetière des réprouvés, situé derrière l'église paroissiale sur l'emplacement du jardin alpin actuel, ou étaient inhumé les suicidés, les bébés décédés sans qu'ils aient le temps d’être baptisés.

Au début du XXe siècle, le cimetière des réprouvés n'était plus utilisé, mais jusque dans les années 1950, lorsqu'une personne mettait fin à ses jours, ils passaient le cercueil par dessus le mur de ce site.

Bibliographie

  • Pascal Roman, (2005)Bellevaux coutumes et patrimoine religieux.
  • C. Chatelain et G. Baud (1973), Histoire de la Vallée de Bellevaux.

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).