Encyclopédie Wikimonde

Charles-Éric de Saint-Germain

Aller à : navigation, rechercher

Charles-Éric de Saint Germain (né le 1er août 1967 à Guérande), ancien élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint Cloud-Lyon, est agrégé et docteur en philosophie

Charles-Éric de Saint-Germain est philosophe et théologien[Information douteuse] [?]. Marqué dès le début de sa formation par l'idéalisme allemand[évasif] (Kant, et surtout Hegel, dont il est spécialiste[réf. nécessaire]), son cheminement philosophique s'inscrit surtout dans un souci de valoriser la subjectivité et ses droits, notamment contre les philosophies qui aboutissent à la dissolution de celle-ci[évasif]. D'où son intérêt parallèle pour les pensées de l'existence, notamment celle de saint Augustin, de Pascal, de Kierkegaard ou de Heidegger, ou pour la théologie protestante, et son insistance, que l'on retrouve dans tous ses ouvrages, sur l'engagement existentiel de la subjectivité, que ce soit dans le processus de connaissance ou dans l'appropriation de la vérité[évasif]. Sa critique de l'objectivité et son souci de réhabilitation de la subjectivité se poursuit actuellement par une critique du scientisme et de "l'objectivisme" des sciences, et par une réflexion sur la subjectivité du "corps propre" et le caractère irréductible de "l'existence incarnée"[réf. nécessaire].

Il enseigne la philosophie en classes préparatoires B/L (Lettres et Sciences sociales) à Nancy (Lycée Saint-Sigisbert) après avoir enseigné à l'université Lyon-III, à l'université de Nantes et chez les maristes à Lyon. Il est spécialiste de philosophie moderne[réf. nécessaire] (Immanuel Kant, Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Sören Kierkegaard, Martin Heidegger, Emmanuel Lévinas) et de théologie protestante et enseigne principalement sur la métaphysique allemande, sur la philosophie politique moderne et sur la philosophie de la religion. Il a déjà publié plusieurs ouvrages et articles sur Kant, Hegel, Kierkegaard, Heidegger et un ouvrage de théologie sur la réception de saint Paul chez Augustin, Thomas d'Aquin, Luther, Calvin et Pascal. Sur un certain nombre d'auteurs, il est plutôt un vulgarisateur de talent qu'un spécialiste à proprement parler[non neutre]. C'est, par bien des côtés, un excellent pédagogue[non neutre], plus spécialement engagé dans une réflexion personnelle sur divers aspects du christianisme[Information douteuse] [?][non pertinent].

Ouvrages

  • L'avènement de la vérité. Hegel, Kierkegaard, Heidegger, L'Harmattan, 2003.
  • Raison et système chez Hegel. De la phénoménologie de l'esprit à l'encyclopédie des sciences philosophiques, avec préface de Bernard Bourgeois, L'Harmattan, 2004
  • Un évangélique parle aux catholiques. Sur la doctrine paulinienne de la Grâce et du Salut, avec préface de Henri Blocher, éditions François-Xavier de Guibert, 2008.
  • Cours particuliers de philosophie - vol.1 "Culture et Politique" (La culture, l'art, technique et écologie, le travail, Dieu et la religion, l'État et le pouvoir politique, la politique, le droit et la justice) Ellipses, 2011
  • Cours particuliers de philosophie - vol.2 "La Morale, le Sujet, la Connaissance" (Le bonheur, la liberté, la conscience, l'inconscient, le corps, autrui et le désir, le langage, la vérité) Ellipses, 2012

Sources

  • Esprit et vie, revue catholique de formation permanente,P.David Roure, n°212, juin 2009, p. 55-56.Un évangélique parle aux catholiques. Sur la doctrine paulinienne de la grâce et du salut.

Cet article « Charles-Éric de Saint-Germain » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).