Encyclopédie Wikimonde

Charles-Henry Chenut

Aller à : navigation, rechercher

Charles-Henry Chenut
Biographie
Date de naissance Le
Lieu de naissance Boulogne-Billancourt,France
Nationalité Français
Diplômé de Université Panthéon Assas (Paris II)

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Profession Avocat

Charles-Henry Chenut, né le à Boulogne-Billancourt, France est un avocat et fondateur du premier cabinet brésilien inscrit au barreau de Paris. Il est le candidat de la droite et du centre aux élections législatives de juin pour la Deuxième circonscription des Français établis hors de France (Amérique latine et Caraïbes)

Formation

Charles-Henry Chenut est diplômé d'une maitrise en droit des affaires de l'Université Panthéon-Assas (Paris II) en . Il obtient, l'année suivante, un DEA de droit privé (Paris X) et un DESS de droit immobilier et de la construction (Paris II). En , il soutient sa thèse de doctorat en droit, dirigée par le Pr Bénabent (Paris X)[1], et s'inscrit au Barreau de Paris en .

Parcours Professionel

Charles-Henry Chenut entre au cabinet Gide Loyrette Nouel à Paris en , puis devient collaborateur du Cabinet Parmentier-Didier, avocats au Conseil d'Etat et à la Cour de cassation, en . Deux ans après, Charles-Henry Chenut est nommé associé-gérant du bureau parisien d'un cabinet d'avocats américains, Rawlings and Giles.

En , il crée le premier cabinet d'avocats brésilien inscrit au barreau de Paris. Chenut Oliveira Santiago se compose de 120 personnes, compte 5 filiales (4 au Brésil et 1 en France). Dès ses débuts, le cabinet conseille les opérateurs français dans les trois contrats d'Etat à Etat passés entre la France et le Brésil.

Charles-Henry Chenut est aussi expert auprès de banques internationales de développement et conseil dans le cadre d'arbitrages internationaux.

Activité Académique

Charles-Henry Chenut a consacré plus de 15 ans de sa vie à l'enseignement supérieur et à la recherche universitaire, en France comme à l'étranger. Entre et , il est nommé Maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) et œuvre au renforcement des relations de cette institution avec d'autres universités dans le monde, notamment au Brésil.

Depuis , il poursuit bénévolement une activité de formateur dans les lycées professionnels et les grandes écoles. Il constitue, dès , plusieurs fonds documentaires français dans des universités étrangères, au bénéfice des étudiants et enseignants francophones.

Charles-Henry Chenut devient membre, en , du Conseil d'orientation du Centre d'études et de recherches Amérique latine et Europe (CERALE / ESCP Europe) avec lequel il produit plusieurs Rapports sur l'entrepreneuriat français en Amérique latine, notamment au Mexique () mais aussi au Brésil ().

Actions politiques

Français de l'étranger

Inscrit au Consulat de Rio de Janeiro (Brésil), Charles Henry Chenut est membre de l'Union des Français de l'étranger (UFE-Rio). Dès , il s'engage dans la promotion active des Français expatriés, initiant plusieurs débats en France à cet égard, créant un espace sur les réseaux sociaux et mobilisant la presse nationale – écrite et télévisée – sur les thématiques particulières rencontrées par les Français établis hors de France.

En , en partenariat avec le quotidien national L'Opinion, il crée un blog « Vu d'ailleurs. Le blog des français de l'étranger ». La même année, il monte, avec ce même journal, un numéro spécial sur « Ces français qui brillent à l'international », mettant en valeur plus de 50 français de l'étranger dont la réussite est exemplaire. Il contribue activement depuis 2008 au succès de l'émission « 24h chrono de l'international », produite par TV5 Monde.

Amérique latine et Caraïbes

Charles-Henry Chenut se présente, en , comme candidat indépendant lors des premières élections législatives de la deuxième circonscription des Français établis hors de France (Amérique latine et Caraïbes) et arrive cinquième sur douze candidats.

Poursuivant son engagement, il est investi par l'UDI en comme candidat aux élections législatives de pour la même circonscription. Il participe au premier congrès de l'UDI Monde, en , et travaille avec le Sénateur des Français de l'étranger, Olivier Cadic, au déploiement de l'UDI en Amérique latine. Charles-Henry Chenut fait nommer 11 nouveaux délégués UDI dans les pays composant sa circonscription et constitue des comités de soutien pour sa candidature de dans l'ensemble de l'Amérique latine et des Caraïbes.

Engagements Publics

Comité national des conseiller du commerce extérieur de la France (CNCCEF)

En , Charles-Henry Chenut est nommé par décret du Premier Ministre, conseiller du commerce extérieur de la France. Elu administrateur puis membre du Bureau exécutif, il occupe depuis la Vice-présidence de l'Institution ainsi que d'autres fonctions opérationnelles (Président de la Commission Amérique latine et Caraïbes, Président du groupe Brésil, Vice-président de la Commission Conseil aux pouvoirs publics).

Charles-Henry Chenut préside, par ailleurs, depuis le Club des CCE, organisant des manifestations sur le commerce extérieur et l'économie internationale avec de très hautes personnalités publiques et politiques.

Ordre des avocats au barreau de Paris

Charles-Henry Chenut favorise le rapprochement des ordres nationaux des avocats du Brésil et de la France à partir de . Il contribue à la création de la « Commission France Brésil » du barreau de Paris, dont il est nommé Président. Il exerce cette fonction bénévolement de à , période au cours de laquelle il crée les premières « Journées franco-brésiliennes du droit ».

Chambre de commerce du Brésil en France

Charles-Henry Chenut a participé à la création de la Chambre du commerce du Brésil en France en , dont il devient administrateur. Il lance alors des évènements de promotion du Brésil en France à destination des entreprises françaises et soutient activement l'emploi de V.I.E.

Conférences et publications

Outre ses interventions publiques - plus de 150 conférences dans le monde entier, Charles-Henry Chenut a publié deux ouvrages et plus de 120 articles destinés à la promotion des investissements français à l'étranger, au renforcement du commerce extérieur de la France et à la valorisation des français expatriés.

Il est à l'origine de nombreuses initiatives de soutien des entreprises françaises en Amérique latine notamment avec le MEDEF international, la Chambre de commerce de Paris/Ile de France, le Cercle France Amériques, la Chambre de commerce France Brésil ou l'Institut des Amériques.

Il coopère régulièrement avec la presse française et étrangère pour laquelle il a donné plus de 80 interviews, notamment sur l'Amérique latine et les Caraïbes. Depuis 2013, il tient des chroniques mensuelles d'analyse politique et économique de la région.

Vie privée

Charles Henry Chenut est marié à une femme brésilienne[2] – universitaire et chercheur, spécialiste du droit international des droits de l'homme – et a deux jeunes enfants franco-brésiliens.

L'une des facettes moins connues de cet avocat engagé dans la politique est son engouement dès sa jeunesse pour l'écriture et la poésie. Il a en effet publié deux recueils de poésie ( ; ) et a été lauréat du Concours général en 1986 et du Concours international de poésie en 1988.

Sportif, il pratique l'escrime dès son plus jeune âge et gagne à 15 ans les Championnats de Paris, puis devient champion d'Ile-de-France, à titre individuel et par équipe, à plusieurs reprises.

Ouvrages

  • Charles-Henry Chenut et Pr. Paulo B. Casella, Parcerias público-privadas e consórcio internacional : direito francês e brasileiro (Partenariats public-privé et consortia internationaux : droits français et brésilien), Edition Quartier Latin, São Paulo, .
  • Charles-Henry Chenut, Le guide juridique du consortium - 101 questions pratiques, Edition E.F.E, .
  • Charles-Henry Chenut,Le contrat de consortium Edition LGDJ, coll. « Bibliothèque de droit privé » – Tome 390. Ouvrage honoré de subventions de l'Ecole doctorale de sciences juridiques et politiques et du Centre de droit civil des affaires et du contentieux économique de l'Université de Paris X – , .

Monographies

Le Brésil et le nouvel échiquier régional latino-américain[3] in Brésil – Pari gagnant à long terme. Revue ACCOMEX CCIP Île de France, n° 110, , pp. 67 et s.

Interesses e contrastes do direito francês dos contratos : abordagem comparativa entre os sistemas de Civil law e de Common law Avantages et intérêts du droit français des contrats : approche comparative entre les systèmes de Cvil law et de Common law in Estudos de direito comparado e de direito internacional privado. Edition Juria, , pp. 153 à 162.

Les difficultés d'implantation et d'investissement au Brésil pour les entreprises françaises (enquête et recommmandations). Rapport remis au Ministre des finances français à destination du Gouvernement brésilien. Paris, 4 mai 2010.

Alianças estratégicas com um parceiro estrangeiro : vantagens jurídicas do consórcio internacional (Les alliances stratégiques avec un partenaire étranger : avantages juridiques du consortium international) in Contratos internacionais – Aspectos gerais e com o poder público. Edition Lex Editora, , chap. 9, pp. 163 à 172.

A hierarquia dos tratados internacionais no ordenamento interno francês[4] (La hierarchie des traités internationaux dans l'ordre interne français) in Revista da Faculdade de direito da USP, , pp. 1143 à 1153.

Guide to Consortium Agreements in International Contract Manual. Edition Thomson/West, , chap. 28 pp. 1 à 51.

Les apports de la technique contractuelle française : approche comparative entre les systèmes de Civil Law et de Common Law in L'avocat dans la cité. Tome II. Edition Lamy , pp. 541 à 548.

Les accords de consortium français : contrats d'exécution privilégiés des partenariats public privé internationaux in L'avocat dans la cité. Tome I. Edition Lamy , pp. 264 à 272.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).