Encyclopédie Wikimonde

Charles Cabillic

Aller à : navigation, rechercher
Charles Cabillic
Description de l'image Charles Cabillic.png.
Naissance (48 ans)
Nationalité Française
Profession
Gérant de W3
Formation
École Centrale de Paris et Nantes

Charles Cabillic, né le à Brest, est un entrepreneur breton dans le domaine du numérique, de la finance et de l'aéronautique.

Biographie

Charles Cabillic est né le à Brest dans le Finistère. Il commence à 14 ans à développer des jeux vidéo en cours d’informatique. A l’aide d’un éditeur de jeux vidéo il crée alors trois jeux. Charles Cabillic intègre l’École centrale de Nantes puis Centrale Paris où il y obtient un diplôme d’ingénieur économiste en 1995[1].

Carrière

Après avoir effectué son stage de fin d’études à San Francisco au début de l’internet, Charles Cabillic travaille pendant trois ans chez Bossard Consultants. Il est ensuite embauché par le groupe Arkéa pour s’occuper du développement de la banque en ligne du Crédit Mutuel de Bretagne. Charles Cabillic restera 7 ans au Crédit Mutuel Arkea, jusqu’en 2004, avant de quitter la banque pour fonder sa première entreprise nommée Buffet gourmand. Cette plateforme avait vocation de répliquer le concept Houra de supermarché à domicile, en Bretagne. En 2004 il crée également la société aC3 qui se positionne comme prestataire de services pour les professionnels de l’immobilier et fait une entrée sur le marché de l’immobilier notamment grâce à son outil de transaction Immo-Facile. Il abandonne le projet Buffet Gourmand en 2005[2]. Il s’associe en 2008 avec Jacques Bigand du groupe Gercop pour développer aC3[3]. Charles Cabillic cède ses parts du capital en mai 2015 mais reste jusqu'en septembre 2018 vice-président et membre du Comité stratégique du groupe.

En 2009, Charles Cabillic monte la société ZIP spécialisée dans la création de sites internet et d’applications mobiles, en webmarketing, formations et transformation digitale globale, fruit de la fusion de la société Evernet (créée en 2002) et de la société Linkea[4]. Pour se consacrer à ses autres activités, il cède ZIP à la société Beable en septembre 2019 en restant actionnaire minoritaire.

En 2012 Charles Cabillic, Sébastien Le Corfec et Ronan Le Moal, créent la West Web Valley dont l'activité est l'incubation de startups bretonnes[5]. Il est président de la West Web Valley. À la suite de la création de la West Web Valley, Charles Cabillic participe avec Sébastien Le Corfec et Ronan le Moal au développement du West Web Festival[6], se déroulant pendant le Festival des Vieilles Charrues. En 2020, il participe à la création et à la préparation du second fonds d'investissement West Web Valley 2[7].

En 2013, avec Edouard Dumortier et Ronan le Moal, Charles Cabillic fonde la startup bresto-nantaise ILokYou, devenue depuis AlloVoisins. AlloVoisins est un site web qui repose sur la location d'objets et services entre particuliers ainsi que l'achat/revente, moyennant une commission[8]. Il est président de la société.

En 2016, il monte la société Air Affaires dont il est le président[9]. Cette plateforme est un réseau de locations d’avions privés, elle permet aux entreprises de louer un avion et les services d’un pilote plutôt que de prendre la voiture ou le train[10],[11], une activité commerciale par ailleurs dénoncée comme anti-écologique par la journaliste Éliane Patriarca[12].

Le 1er avril 2020, Le groupe W3 prend le contrôle de la compagnie aérienne Brestoise Finist'Air avec pour objectif la poursuite de la ligne Brest-Ouessant, la création de nouvelles lignes au départ de Brest comme une ligne Brest-Nantes en 2020 (dans cette optique, la compagnie s'est dotée d'un nouvel avion, un Cessna Grand Caravan EX de neuf places) et le passage de la flotte à l'hybride ou au 100% électrique et ceci afin de devenir la première en France à faire voler un avion électrique en compagnie aérienne[13].

Notes et références

  1. « Finistère. Brest : Charles Cabillic, le digital, c'est sa passion et son business », sur actu.fr (consulté le 6 février 2020)
  2. Avec une croissance régulière de 30 à 40% par an, nous nous fixons ce même niveau pour l’an prochain,, « aC3 recrute », sur OuestJob (consulté le 8 février 2020)
  3. ImmoMatin, « 3 min avec Charles Cabillic, fondateur d’aC3 », sur ImmoMatin, toute l'actualité de l'immobilier sur Internet (consulté le 6 février 2020)
  4. « Zip. Trois marques, une même société », sur Le Telegramme, (consulté le 6 février 2020)
  5. « West Web Valley lève un fonds d'investissement de 30 millions d'euros », sur France 3 Bretagne (consulté le 6 février 2020)
  6. Par Nora MoreauLe 20 juillet 2018 à 13h28, « La fine crème du Web français carbure aux Vieilles Charrues », sur leparisien.fr, (consulté le 7 février 2020)
  7. « Un second fonds en préparation pour West Web Valley - Agence API », sur agence-api.ouest-france.fr (consulté le 29 avril 2020)
  8. « ILokYou: votre voisin a certainement ce que vous cherchez », sur LEntreprise.com, (consulté le 6 février 2020)
  9. « Quable, Selency, HappyTech, Pitch Contest Babolat… StartUp Sum'Up », sur Les Echos (consulté le 8 février 2020)
  10. « Aviation privée : Air Affaires lève 2,1 millions d'euros pour décoller en Europe », sur La Tribune (consulté le 6 février 2020)
  11. Avec Air Affaires, Charles Cabillic et Olivier Bécot font décoller le BlaBlaCar du ciel
  12. Éliane Patriarca, « Environnement : le tourisme fait-il vraiment des efforts ? », sur www.tourhebdo.com (consulté le 28 mai 2020)
  13. https://www.air-cosmos.com/article/le-groupe-w3-relance-finistair-23113

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).