Encyclopédie Wikimonde

Chemsou DZjoker

Aller à : navigation, rechercher
Chemsou DZjoker
Vidéaste Web
Chemsou DZjoker dans Mansotich.
Informations
Nom de naissance Chemseddine Lamrani
Naissance (28 ans)
Drapeau de l'Algérie Bab El Oued, Alger
Vidéos populaires Mansotich
DZjoker Clash...
Nombre d'abonnés 1 688 727 (15 avril 2018 20h11)
Autres activités Acteur, humoriste, Scénariste, Réalisateur
Chaîne DZjoker Chemsou

Chemsou DZjoker, de son vrai nom Chemseddine Lamrani, né le à Bab El Oued, est un youtubeur, comédien, scénariste et réalisateur algérien. Il est connu pour faire des vidéos sur internet inspirées du quotidien des Algériens ainsi que l'actualité du pays. Parmi ses réalisations, on peut citer:, Chkoun Hna, Mansotich, DZjoker clash ou encore le scenario de Dar el Bahdja et Sultan Achour 10.

En 2011, il commence à publier des vidéos sur la plateforme Youtube sous forme de podcast où il traite de façon humoristique divers sujets en lien avec sa vie en tant qu’algérien, une première en Algérie. Ses vidéos sont bien reçues par la critique et il se fait vite remarquer par une boite de production qui lui propose de diffuser ses capsules sur les chaînes de télévision nationales et privées durant le mois de ramadan (2012-2013), en plus d’animer une émission micro-trottoir, Hkaytek Hkaya (2012-2014).

En 2013, en plus de faire partie de la distribution dans la série Dar El Bahdja, Chemsou DZjoker se prête au jeu de scénariste[non neutre] en participant à l’écriture de la sitcom diffusée sur la chaîne nationale. En 2015, en plus de l’émission Fi Darna en 2015, où il est co-animateur, Chemsou DZjoker contribue à la scénarisation de la série Sultan Achour 10 – partie 1 et se charge entièrement de l’écriture du dialogue.

Pour le ramadan 2016, il revient avec Imaginiw, une série de capsules vidéos d’une durée moyenne de 10 minutes sous forme de parodies de grands films américains : Superman, Dracula, Iron Man, Inception, etc. En plus de tenir le rôle principal[non neutre], Chemsou DZjoker s’occupe de l’écriture du scénario et de la réalisation des parodies.

L’année 2017 fut chargée pour Chemsou DZjoker qui en plus d’avoir joué[non neutre] dans la caméra cachée El Wa3ra et s’être chargée de la réalisation n’a cessé d’alimenter sa chaîne Youtube avec des vidéos à gros succès: Mansotich, Clash et Palestine.

En septembre 2018, sa chaîne Youtube officielle comptabilise environ 143 032 950 vues avec près d’un 1,8 million d’abonnés[1].

Biographie

Chemseddine Lamrani est né le 23 avril 1990 à Bab El Oued, Alger. Le célèbre quartier populaire qui l'a vu grandir[non neutre] deviendra plus tard sa source d'inspiration première.

Après avoir échoué à l'épreuve du baccalauréat, Chemsou s'inscrivit dans une école de formation où il obtint au bout de deux années, un diplôme de technicien supérieur en maintenance informatique[réf. souhaitée].

Toutefois, âgé alors de 21 ans, le jeune diplômé ne compte pas faire carrière devant un ordinateur démonté, mais plutôt rêve de faire du théâtre, de la comédie ou encore du stand up[travail inédit ?][réf. nécessaire]. Il commence alors à chercher des formations de théâtre sans grand succès.

Le monde de Youtube

Lassé d'attendre qu'une possible place au théâtre du quartier se libère[travail inédit ?][réf. nécessaire]. Chemsou se décide de commencer à faire des vidéos sur Youtube. Au départ, le jeune amateur réalise des vidéos anonymes, sous le nom de DZ JOKER, en voix off accompagnées uniquement d'images. Le 20 juin 2011, la première vidéo avait pour thème le réseau social Facebook. Au fil des vidéos qu'il partage et au vu des retours positifs[non neutre] de ceux qui deviendront ses "fans" Chemsou se motive à continuer sur sa lancée, mais cette fois-ci, en étant face caméra dans de courtes vidéos d'environs 4 minutes, format dit Podcast.

Ainsi, Chemsou DZ JOKER a commencé à se faire connaitre à travers ses podcasts humoristiques ou il reprenait des sujets de l'actualité algérienne ou encore des situations propres au citoyen algérien.

Début de l’année 2012, Chemsou participe à "Prodiges", un programme organisé par l'opérateur téléphonique Djezzy. Celui-ci consistait à faire découvrir de jeunes talents au public, et ce, toutes catégories confondues. Sa participation ne passa pas inaperçue[non neutre] et a concrètement contribué au démarrage de sa carrière professionnelle[réf. nécessaire].

Premiers pas à la Télévision

Hkaytek Hkaya (2012-2014)

Tout juste après la fin de "Prodiges", Chemsou DZjoker, fut contacté par Allégorie, une des plus grosses boites de production en Algérie[non neutre]? qui lui offrit sa toute première opportunité à la télévision, celle d'animer l'émission "Hkaytek Hkaya"[réf. souhaitée]. Le projet consistait à sillonner les villes d'Algérie en réalisant des VTRs où Chemsou interpellait des passants pour qu'ils lui racontent des blagues. L'émission diffusée pendant le ramadan de l'année 2012 sur la chaîne nationale algérienne l'ENTV a connu un vif succès[non neutre] et a été renouvelée pour deux autres saisons (2013-2014).

3lach (2012)

En parallèle à son émission, et en partenariat avec Allégorie, Chemsou DZjoker continua de faire des podcasts sur Youtube. La série "3lach"de 28 capsules vidéos a donc été partagée durant tout le mois de ramadan 2012 sur la chaîne Youtube de Sixy2Tube.

Dz connexion (2013)

Pour le ramadan 2013, Chemsou est présent à la télévision à travers Hkaytek Hkaya et sa série de podcasts humoristiques sous le nom de "Dz connexion"[réf. souhaitée]. 25 épisodes ont été diffusées sur la chaîne nationale et partagées cette fois-ci, sur la chaîne YouTube de l'opérateur téléphonique et sponsor Djezzy.

Dar el Bahdja (2013)

L'année 2013 était aussi l'occasion pour Chemsou de participer en tant que comédien dans la série "Dar el Bahdja" du réalisateur algérien Djaffar Gacem. Ce projet est d'autant plus important pour Chemsou, car il y a aussi contribué en tant que scénariste, une première pour Chemsou[2]. La série fut appréciée par l'audience, ce qui a largement motivé Le jeune apprenti à continuer de faire ses preuves dans la sphère de l'écriture de scénarios[réf. souhaitée].

Fi darna (2015)

Dans le talk show hebdomadaire "Fi Darna" diffusée sur la chaîne de télévision privée Echourouk TV, Chemsou y a travaillé en tant que co-animateur avec Merouane Guerouabi et Mounia Benfeghoul. Un programme de divertissement où à chaque épisode, le trio accueillait sur leur plateau, deux invités, personnalités publiques.

Sultan Achour 10 (2015)

Chemsou DZjoker a participé en tant que scénariste-dialoguiste[3] aux côtés encore une fois du réalisateur Djaffar Gacem dans la série "Sultan Achour 10". Cette grosse production du ramadan 2015 contenant 22 épisodes a été diffusée sur la chaîne Echourouk TV. La série connut un gros succès[non neutre], au point d'avoir été le programme le plus regardé du ramadan 2015[réf. nécessaire].

Imaginiw (2016)

photo tirée de la série Imaginiw 2016

Pour le ramadan 2016, Chemsou DZjoker était aux commandes d'une série humoristique diffusée sur la chaine de télévision privée, Ennahar Tv. Au total, il a écrit, interprété et réalisé 12 parodies de films connus tels que Braveheart, Superman ou encore Dracula[4].

El Wa3ra (2017)

Pour le ramadan 2017, Chemsou DZjoker a participé la création d'une caméra cachée truquée et en fut aussi, le réalisateur. Dans les 22 épisodes diffusés sur Echourouk, Chemsou avec l'aide de ses invités complices a voulu dénoncer le concept de caméra cachée utilisée des fois à l'extrême, pouvant de ce fait offenser les personnes piégées ou encore mettre leur vie en danger.

Chaîne Youtube

Chemsou DZjoker continue depuis 2011 à alimenter sa chaîne YouTube en contenu, et ce, en publiant régulièrement des vidéos. Toutefois, au fil des ans, il a délaissé le format Podcast pour se consacrer à des vidéos plus structurées, tels des mini clips sous forme de slam où il y aborde tant des sujets drôles que des sujets plus sérieux, comme la politique avec sa vidéo Mansotich ou encore l'intimidation des médias avec sa vidéo Clash.

Chkoun Hna GAME OF BALLONE (2017)

Photo tirée de la vidéo de Chkoun Hna 2017

Dans cette vidéo publiée le 23 janvier 2017, DZjoker par du foot en Algérie[pas clair], de la mauvaise gestion de l'équipe nationale et surtout, de l'utilisation de ce sport par les médias et le gouvernement pour distraire le peuple et temporiser sa colère contre les problèmes sociaux et économiques que rencontre le pays depuis plusieurs années[5].

MANSOTICH (2017)

Photo tirée de la vidéo Mansotich 2017

DZjoker à travers sa vidéo MANSOTICH (métaphore voulant dire Je ne vote pas!) appelle au boycott des élections législatives du jeudi 4 mai 2017. Le temps d'un peu plus de 4 minutes, il devient la voix du peuple[passage publicitaire] pour exprimer son mépris envers la classe politique qui n'inspire pas confiance. Le jeune youtubeur aborde plusieurs problèmes sociaux tels que l'émigration clandestine, la corruption, la cherté de la vie, le chômage, l'éducation, le système de santé défaillant, etc. La vidéo n'est pas passée inaperçue, par ses paroles et son jeu d'acteur, DZjoker a enflammé la toile algérienne[passage publicitaire][6][source détournée] et même dépassé les frontières. Les médias étrangers n'ont pas manqué de relayer le message du jeune homme[non neutre] entre autres le journal Le Monde[7], Libération[8] ou encore Franceinfo[9]. Près d'un an après sa publication, MANSOTICH compte plus de 12 millions de vues sur Youtube.

DZjoker Clash... (2017)

Dans cette vidéo, DZjoker récite un slam où il vise la chaîne de télévision privée Nahar TV qui s'es acharné sur lui[non neutre][interprétation personnelle] après la parution de MANSOTICH l'accusant d'être épaulé par des membres de l'opposition, allant jusqu'à essayer de monter le peuple contre lui[non neutre]. DZjoker se défend à travers sa vidéo Clash en dénonçant la diffamation médiatique à des fins de propagande[interprétation personnelle]. En l'espace de 48 heures, la vidéo a été visionnée plus de 3 millions de fois sur Youtube[10].

Save Palestine (2017)

Dans cette vidéo, DZjoker a choisi de parler en anglais pour aborder la cause palestinienne [11]

ENP (2017)

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Photo tirée de la série de podcasts ENP 2017

En collaboration avec l'opérateur téléphonique Djezzy, Chemsou DZjoker a encadré 11 jeunes apprentis podcasteurs dans la réalisation de vidéos podcast pour chaque participant. Le projet contenait 11 vidéos humoristiques diffusées cette fois-ci sur la chaîne officielle de Chemsou DZjoker sous le nom d'Équipe Nationale des Podcasteurs (ENP).

Partenariats

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Chemsou DZjoker a été pendant 2 ans (2014-2015) l'égérie de l'opérateur téléphonique Djezzy. En 2014, il était sur les affiche de l'opérateur sous le nom de Djelool. Ensuite, en 2015, il devient l'ambassadeur de la 3G Djezzy en Algérie[réf. nécessaire].

Récompenses & Événements

  • Le 07 avril 2018, Chemsou DZjoker est sollicité par le Maroc[pas clair][Qui ?][non neutre], afin de participer à la 11 ème édition des Maroc Web Awards à titre d'invité d'honneur[12].
  • Le 21 octobre 2017, Chemsou DZjoker gagne le titre du meilleur youtubeur de l'année 2017 aux Algerian Youtubers Awards (AYA)[13]
  • En 2017, DZjoker reçoit son trophée Youtube[Quoi ?] version Or pour avoir atteint le 1 million d'abonnés[réf. nécessaire].
  • En 2015, il reçoit son trophée Youtube version Argent pour avoir atteint 100 000 abonnés[réf. nécessaire].

Réseaux sociaux (juillet 2018)

  • Youtube: Plus de 1.7 million d'abonnés
  • Facebook: Plus de 2 millions d'abonnés
  • Instagram: Plus de 1.4 million de followers [14]

Références

  1. « Dzjoker Chemsou », dans Statistiques, Dzjoker Chemsou, (lire en ligne)
  2. https://www.huffpostmaghreb.com/2015/02/02/youtubers-algeriens-podca_n_6588600.html
  3. http://www.lexpressiondz.com/culture/lecran_libre/225636-gassem-cree-un-atelier-de-scenario-pour-sauver-la-serie-achour-10.html
  4. https://www.liberte-algerie.com/culture/pour-nos-videos-on-ne-touche-pas-de-largent-de-youtube-250853
  5. http://www.jeuneafrique.com/mag/465739/culture/humour-qui-sont-les-youtubeurs-africains-qui-font-le-plus-rire-la-toile/
  6. https://www.elkhabar.com/press/article/121318/%D9%84%D9%85%D8%A7%D8%B0%D8%A7-%D9%87%D8%B2%D9%85%D9%83%D9%85-dz-joker/
  7. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/03/en-algerie-des-youtubeurs-droles-et-subversifs-appellent-au-boycottage-des-elections_5121526_3212.html
  8. http://www.liberation.fr/planete/2017/05/03/algerie-le-pouvoir-se-maintient-le-pays-s-abstient_1567064
  9. http://geopolis.francetvinfo.fr/legislatives-en-algerie-la-majorite-se-maintient-l-abstention-encore-plus-142511
  10. https://maghrebemergent.info/high-tech/82477-algerie-la-video-de-dz-joker-bat-tous-les-records.html
  11. http://m.elbilad.net/article/detail?titre=%D8%B4%D9%85%D8%B3%D9%88-%D8%AF%D9%8A%D8%B2%D8%A7%D8%AF-%D8%AC%D9%88%D9%83%D8%B1-%D9%8A%D8%B7%D9%84%D9%82-%D9%81%D9%8A%D8%AF%D9%8A%D9%88-%D9%81%D9%84%D8%B3%D8%B7%D9%8A%D9%86&id=77527
  12. https://www.dzairpresse.com/11151/
  13. https://www.huffpostmaghreb.com/2017/10/22/mademoiselle-s-mourad-ouadia-et-dz-joker-primes-au-premier-algerian-youtubers-awards_n_18351566.html
  14. https://www.echoroukonline.com/%D8%B4%D9%85%D8%B3%D9%88-%D8%AF%D9%8A%D8%B2%D8%A7%D8%AF-%D8%AC%D9%88%D9%83%D8%B1-%D9%8A%D9%86%D8%B6%D9%85-%D9%84%D9%82%D8%A7%D8%A6%D9%85%D8%A9-%D8%A3%D8%B5%D8%AD%D8%A7%D8%A8-%D8%A7%D9%84%D9%85%D9%84/


Cet article « Chemsou DZjoker » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).