Encyclopédie Wikimonde

Chien révolutionnaire grec

Aller à : navigation, rechercher

Chien révolutionnaire grec est un terme générique utilisé pour décrire des chiens devenus symbole des manifestants d'Athènes en 2008-2010 : Kanellos et Loukanikos. Depuis plusieurs années, un chien de couleur cannelle arborant un collier bleu a été vu à chaque émeute, qu'elle soit pacifique ou violente.

Kanellos

Κανέλλος.jpg

Kanellos (Canelle, traduit du grec) a été la première incarnation du « chien révolutionnaire grec » lors de sa présence aux émeutes grecques de 2008. Il attire l'attention des médias lorsqu'il apparait de plus en plus sur les photographies des journalistes couvrant les émeutes[1],[2]. Kanellos est mort en 2008 de causes inconnues, probablement de vieillesse[3].

Loukanikos

Loukanikos (appelé parfois Louk) apparait dans les manifestation quelque temps après la mort de Kanellos et devient donc son successeur. Louk est un chien errant de couleur dorée. Lors des émeutes grecques de mai 2010[4], il a été aperçu parmi les manifestants, esquivant les bombes de gaz lacrymogènes et les flammes[5], et grogner et aboyer contre la police anti-émeute[6]. Il est généralement bien pris en charge par les étudiants d'Athènes.

Les comportements de Loukanikos qualifié de « chien révolutionnaire » (riot dog en anglais, c'est à dire « chien d'émeute »)[7]ont attiré l'attention des médias sur la crise politique en Grèce. Il est devenu un emblème des manifestations en Grèce[4].

Notes et références

Liens externes

  • Libération.fr : Photos de kanellos II (Louk) (http://www.liberation.fr/monde/1101865-kanellos-le-chien-revolutionnaire)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).