Encyclopédie Wikimonde

Christian Beaulieu

Aller à : navigation, rechercher

Christian Beaulieu est un criminel français condamné par la Cour d'assises de la Nièvre à la réclusion criminelle à perpétuité sans possibilité d'aménagement de peine, dite perpétuité réelle, pour l'enlèvement, le viol et le meurtre par noyade de Mathias 4 ans, alors que ses parents et tout le village où il habitait participaient à une fête; le 6 mai 2006. Les recherches pour retrouver l'enfant furent intenses et la découverte de son cadavre martyrisé avait provoqué la colère du village et des parents qui demandèrent le rétablissement de la peine de mort.

Après avoir fait appel de la décision de la Cour d'Assises de la Nièvre, son procès en appel s'est déroulé du 9 au 13 juin 2008. Christian Beaulieu a été condamné à la peine de 30 ans de réclusion criminelle assortie d'une période de sûreté de 30 ans, qui lui permettra de demander un aménagement exceptionnel au bout de 20 ans.

Son avocat, Thibault de Saulce Latour, a notamment souligné qu'un expert psychiatre retenait une atténuation de sa responsabilité.

Perpétuité réelle

Beaulieu est la deuxième personne, après Pierre Bodein et avant Michel Fourniret à avoir été condamné a la réclusion criminelle à perpétuité sans aucune possibilité de bénéficier d'aménagement de peine, (ce que l'on appelle la perpétuité réelle). En effet, alors que pour tous les autres crimes le maximum de la période de sûreté est de 22 ans, les meurtres d'enfants précédés de viol, de torture ou de barbarie peuvent être sujets à une période de sûreté jusqu'a 30 ans ou la perpétuité réelle depuis 1994.

Beaulieu aurait du attendre l'âge de 86 ans pour demander la remise en cause de sa peine à titre "exceptionnel" après avoir été examiné par trois experts psychiatres de la Cour de cassation. Sa seule chance de libération avant cette date aurait été soit la grâce présidentielle, soit la procédure pour cause de santé ou de fin de vie qui peut être refusée si il existe un risque "grave de renouvellement de l'infraction".

Même si les périodes de sûreté de trente ans sont courantes dans ce genre d'affaires, la perpétuité réelle n'est dans la pratique utilisée que pour les criminels ayant des antécédents et un âge certain. Christian Beaulieu avait déjà fait l'objet de condamnations pour des délits contre des mineurs. L'avocat général n'avait requis que 22 ans de sûreté, car contrairement à Michel Fourniret et Pierre Bodein, Beaulieu n'est pas un tueur en série et il est trés pauvre mentalement et financièrement, il n'a pas prémédité son crime issu d'une inspiration soudaine et n'avait été condamné que pour des délits "mineurs", des agressions sexuelles sur six enfants au total (dont son fils de 6 ans a l'époque), dans les années 1982 et 1988 [1]. Il s'agit vraisemblablement des raisons qui ont fait que la peine fut revoquée en appel.

Beaulieu a été condamné à la perpétuité réelle parce que sa victime avait moins de 15 ans [2].

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.