Encyclopédie Wikimonde

Christian Hervé

Aller à : navigation, rechercher

Christian Hervé est un médecin[1] et universitaire[2] français, spécialiste de l'éthique médicale[3] et de la bioéthique[4].

Biographie

Christian Hervé est né le 21 aout 1949, à Paris, dans le 20e arrondissement. Il étudie à l’école communale de Gentilly, puis au lycée Lavoisier à Paris. Plus tard, il obtient son Diplôme d’État de docteur en médecine, spécialisé en anesthésie-réanimation[5], à l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI)[6] puis son Doctorat en , spécialisé en biologie humaine[7], à l'Université Paris-Est Créteil (UPEC)[8].

Nommé Maître de conférences des universités-praticien hospitalier (MCU-PH) en 1983 entre l'UPEC et le Centre hospitalier universitaire Henri Mondor[9], il met en place, avec le cardiologue Alain Castaigne[10], une étude mondiale sur l'infarctus de myocarde et son traitement en urgence: la thrombolyse "at home". Cette étude le conduira à l’Hôpital Necker-Enfants-malades[11] (ainsi qu'au SAMU 75, qu'il avait rejoint en 1986, en plein déroulement de cette recherche) chez le Professeur Geneviève Barrier[12].

A ce moment, il comprend la difficulté de continuer son action et privilégie, dès cette date, avec l’accord du doyen de la Faculté de Médecine de l'Université Paris Descartes[13] de l’époque, le Professeur Philippe Even[, et en référence à l’avis du conseiller du ministre de l’éducation nationale, le Professeur Jean Rey, de regrouper tous les comités d'éthiques du groupe hospitalier sous sa responsabilité de secrétaire scientifique. Il crée aussi le Diplôme d'études approfondies (DEA) d’éthique médicale et biologique. Il devient ensuite Professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH), et développe tout l'enseignement et la recherche en éthique médicale et en bioéthique à l'Université Paris Descartes, en particulier grâce à la création du laboratoire d'éthique médicale et de médecine légale, qu'il dirige jusqu'en 2017. Durant vingt ans il dirige aussi le Comité de protection des personnes d'Ile de France 2. Il devient Professeur émérite en 2017 à l'Université Paris Descartes (Paris V) (qui a récemment fusionnée avec l'Université Paris Diderot (Paris VII) pour devenir l'Université de Paris[14]).

En parallèle de sa carrière d'universitaire et de praticien hospitalier, en plus de la Société Française et Francophone d'Ethique Médicale (SFFEM)[15], société savante, Christian Hervé crée, et dirige encore, l'Académie Internationale d’Éthique, Médecine et Politique Publique (International Academy of Medical Ethics and Public Health)[16], ainsi que la revue scientifique internationale "Ethics, Medicine and Public Health", avec le Professeur David Weisstub de l'Université de Montréal[17]. Avec la juriste et scientifique canadienne Bartha Knoppers[18] (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bartha_Knoppers), il crée aussi l'Institut international de recherche en éthique biomédicale (IIREB)[19] (https://recherche.umontreal.ca/nos-chercheurs/repertoire-des-unites-de-recherche/unite/is/ur13699/), qu'il dirige aujourd'hui avec l'historienne québecoise Michèle Stanton-Jean[20] (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Stanton-Jean). Il crée également, et dirige toujours depuis, le réseau de santé ASDES (Accès aux Soins, aux Droits et à l'Education à la Santé)[21] (https://www.asdes.fr/), ainsi que le pôle d'ETP (Education Thérapeutique du Patient) de l'ARS (Agence Régionale de Santé) d'Ile-de-France[22] (https://www.iledefrance.ars.sante.fr/).

Depuis 2019, il est responsable du Département d'Ethique et Intégrité Scientifique de l'Hôpital Foch; et développe aussi à l'Université de Paris l'intégrité scientifique, avec, entre autres, les chercheurs Claude Forest, Jacques Haiech et Ghislaine Filliatreau[23] (https://unesco.delegfrance.org/Colloque-Les-enseignements-bottom-up-dans-l-integrite-scientifique-et-la).

Travaux

Anesthésie-réanimation

Christian Hervé a travaillé sur les polytraumatisés et sur les suicides graves hospitalisés en réanimation. Il a aussi travaillé sur la thrombolyse à domicile, et publié dans le Lancet [24] (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2890891/). Et il a dirigé, côté français, l'étude internationale "Myocardial Infarction Project"[25] (https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/0002914989909272).


Éthique médicale et bioéthique

Le patient et l'innovation en santé sont les deux axes majeurs de ses travaux de recherche en éthique médicale et en bioéthique. Mais Christian Hervé fait surtout partie de ceux qui ont largement contribué à ce que les sciences humaines et sociales deviennent autant - si ce n'est plus - que la philosophie et le droit des sources épistémologiques et méthodologiques indispensables à la théorisation et à la pratique de l'éthique médicale et de la bioéthique.

Dans ce cadre, en plus de la revue scientifique "Ethics, Medecine and Public Health" éditée chez Elsevier[26] (https://www.sciencedirect.com/journal/ethics-medicine-and-public-health), il crée et dirige deux collections publiées chez deux éditeurs différents: la collection "L'éthique en mouvement" chez L'Harmattan[27] (https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=collection&no=9); et la collection "Ethique Biomédicale et Normes Juridiques" dans les thèmes et commentaires chez Dalloz[28] (https://www.librairiedalloz.fr/listeliv.php?mots_recherche=Christian%20herv%C3%A9&base=paper). Au total, ce sont des dizaines d'ouvrages différents qui ont été publiés.

En 2000, il publie en son nom propre le livre "Ethique, Politique et Santé" en 2000 aux éditions Presses Universitaires Françaises (PUF)[29] (https://www.puf.com/content/%C3%89thique_politique_et_sant%C3%A9).

Il est aussi auteur et co-auteur de nombreuses publications scientifiques en éthique médicale et en bioéthique, accessibles à travers PubMed[30] (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=Christian+Herv%C3%A9&filter=datesearch.y_5) ou Cairn.info[31] (https://www.cairn.info/publications-de-Herv%C3%A9-Christian--74676.htm?WT.tsrc=cairnSearchAutocomplete).

A noter qu'il est à l'origine des "Rencontres Hippocrates", série de conférences médicales et scientifiques portant principalement sur l'éthique médicale et la bioéthique, données et enregistrées à la Faculté de Médecine de l'Université Paris Descartes jusqu'en 2017. La plupart des vidéos sont toujours en accès libre via youtube [32] (https://www.youtube.com/watch?v=kkI_rQGORfw&list=PLmIRVfz_ps1zKdRYWC36FJ8A2tu7g5BGi).

Médias

il est l'auteur et le co-auteur de différentes tribunes dans la Presse (L'Opinion, Le Figaro, etc.).

De manière générale, son positionnement vis-à-vis des innovations médicales, scientifiques et techniques peut-être qualifié de progressiste.

Distinctions

- Chevalier des Arts et des Lettres.

- Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur.

- Officier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur.