Encyclopédie Wikimonde

Christian Maurel

Aller à : navigation, rechercher

Christian Maurel né en 1948 à Aurillac (Cantal) est un sociologue spécialisé sur la culture et sur l'éducation populaire. Il est ancien directeur et délégué régional des Maisons des jeunes et de la culture et ancien professeur associé à l'université d'Aix-Marseille I.

Biographie

Origine familiale et jeunesse

Christian Maurel, enfant d'une famille de petits paysans auvergnats, pratique dès le plus jeune âge le bilinguisme (français et occitan). Après des études secondaires au lycée Émile-Duclaux d'Aurillac où il est pensionnaire pendant sept ans, il poursuit des études de philosophie à la Faculté des Lettre et des Sciences Humaines de Clermont-Ferrand où il a quelques maîtres qui marqueront sa réflexion : monsieur et madame Victor Goldschmidt, Alain Roger, Michel Serres, Jean-Claude Beaune, Jean-Claude Pariente...

Initié aux pratiques théâtrales par un conseiller technique et pédagogique du ministère de la Jeunesse et des Sports, Pierre Weyl, au Centre régional d'art dramatique de Clermont-Ferrand, il s'investit bénévolement dans les activités (ateliers, création, mise en scène, jeu dramatique, écriture, ciné-club...) de la maison des jeunes et de la culture de la petite ville d'Ay-Champagne où il a été nommé intendant du CES, après son échec à l'oral de l'agrégation de philosophie.

Un recrutement sur concours lui permet d'intégrer, en 1974, le corps des directeurs salariés de la Fédération française des maisons des jeunes et de la culture. Il dirige successivement les MJC d'Ay-Champagne, de Béziers et d'Aix-en-Provence "Prévert" où il développe des activités de loisirs, sportives et surtout culturelles (théâtre, danse, musique, arts plastiques, photo, vidéo, cinéma, semaines à thèmes,festivals, débats de société, soutien à la vie associative et à l'engagement des jeunes...).

DEA et thèse

En 1984, il exerce comme chargé d'enseignement et de formation à l'université de Provence. Puis, il reprend des études interdisciplinaires (sociologie, anthropologie, histoire) à l'École des hautes études en sciences sociales décentralisée à Marseille-Vieille Charité où il obtient son diplôme d'études approfondies sous le direction de Jean-Claude Passeron. En 1992, il soutient sa thèse de doctorat dans cette même école sous le direction du même maître (mention très honorable avec les félicitations du jury).

Suite de la carrière

En 1989, il est devenu par concours interne, délégué régional de la Fédération française des MJC auprès de la Fédération régionale "Méditerranée" (PACA, Hérault, Gard et Corse), fonction qu'il occupera jusqu'en 2008. Parallèlement, il exerce comme professeur associé à l'université d'Aix-Marseille I sur un DEUST des métiers de l'action culturelle et sociale puis sur une maîtrise de médiation culturelle des arts.

Dans le cadre de ses responsabilités de délégué régional des MJC, il préside le Fonds de Solidarité et de Promotion de la Vie Associative PACA où il pilote l'élaboration d'une charte de la vie associative, coordonne la commission régionale Fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire (FONJEP), et met en place et dirige un Observatoire des Pratiques artistiques conventionné avec la Direction des Affaires culturelles PACA. Dans le même temps, il conduit le travail d'élaboration et la rédaction du projet national d'éducation populaire de la FFMJC et crée les conditions de fonctionnement de son pôle culture avec des administrateurs nationaux, des directeurs d'équipements et des chargés de mission. Il est également cofondateur du collectif national "Éducation populaire et transformation sociale" et intervenant en sociologie de la culture à l'université populaire du Pays d'Aix-en-Provence.

Axes des travaux et des recherches

Les travaux de Christian Maurel se sont progressivement centrés sur les « opérations culturelles »" au sens que leur donne Michel de Certeau (La culture au pluriel) et tout particulièrement dans les pratiques artistiques émergentes, la co-construction des savoirs et l'éducation populaire. De ces processus de travail de la culture, il s'agit d'identifier les procédures et procédés à l'œuvre, de les construire en savoirs transférables et utilisables par d'autres. Ainsi arrive-t-il à déterminer ce qu'il appelle la « ligne procédurale d'action » d'une opération ou encore son "épure praxéologique". Son approche est pluridisciplinaire, à la fois descriptive (au sens de la phénoménologie de Husserl), sociologique, anthropologique et socio-historique. Elle s'appuie sur une distinction et une articulation entre "pratiques", "praxis" et praxéologie".

Bibliographie

Articles et travaux

- Révolution technologique et pouvoirs dans le milieu paysan (Revue "Milieux" n°9, Écomusée des Sciences et des Techniques du Creusot).

- Les batteuses, ces formidables pourvoyeuses de sociabilité rurale (Revue "Milieux n°18, Écomusée des Sciences et des Techniques du Creusot).

- Les ambivalences des actions socioculturelles (Cahiers de la FFMJC et cahiers de l'animation n°51 - Institut National d'Éducation populaire).

- Vers un social-culturel ? (Cahiers de la FFMJC et cahiers de l'animation n°56).

- Le paysage du socio-culturel. Les Maisons des jeunes et de la culture en France. Implantation et développement( Mémoire de DEA / EHESS).

- Réseaux, images et organisation de la jeunesse à Aix-en-Provence (Étude financée par le Fonds National de Développement de la Vie Associative).

- Propositions pour l'éducation populaire (Publication "Avis de recherche, Institut de Recherche Marxiste Sud).

- Autour du lien social : articuler le social, le culturel et le socioculturel (Communication au colloque international "Agir sur le lien social", Apasse

- Les Maisons des Jeunes et de la Culture en France depuis la Libération. Genèse et enjeux (Thèse des sociologie : EHESS).

- Aix-en-Provence provençale. Identification d'une identité (Étude financée par la ville d'Aix-en Provence).

- Étude de faisabilité du projet "Solistock" (LEP Marseille "La Viste" / Réseau européen de réflexion et d'échange d'expériences).

- La création des MJC : mythe et histoire, colloque Assemblée nationale "1944, La République des Jeunes", Arcane-Beaunieux

- L'élaboration d'une charte de la vie associative. Analyse d'une expérimentation (étude financée par le Conseil du Développement de la Vie associative. En collaboration avec Marcelle Gay).

- Les opérations Gatti, Ilotopie, Hip H'opéra, les artistes photographes et cinéastes / Le travail de la culture : de nouveaux langages pour de nouvelles pratiques (Travaux de l'Observatoire des Pratiques Artistiques et Culturelles).

- Le travail de la culture : des concepts aux pratiques (in Projets culturels et participation citoyenne. Éditions l'Harmattan).

- Éducation populaire / Éducation du peuple ? (in Éducation populaire, avenir d'une utopie. Revue "Cassandre" n°63).

- La profession de Chef de Maison des Jeunes sous Vichy (in Cadres de Jeunesse et d'éducation populaire 1918-1971. La Documentation française).

- Contributions nombreuses et diverses dans la presse (Le Monde, Libération...) et sur le site internet "Éducation populaire et transformation sociale".

Ouvrages
  • Éducation populaire et travail de la culture. Éléments d'une théorie de la praxis, L'Harmattan, 2000
  • Éducation populaire et puissance d'agir. Les processus culturels de l'émancipation, l'Harmattan, 2010
  • Le Châtaignier aux sabots ou les longs hivers, Éditions de l'Officine, 2010, roman

Cet article « Christian Maurel » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).