Encyclopédie Wikimonde

Christian Poyau

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Christian Poyau est un entrepreneur français né à Paris en 1959. Il est cofondateur et président-directeur général du groupe Micropole. Précédemment président de la Fondation Croissance Responsable (2010-2018), président de l’association CroissancePlus (2002-2004), et administrateur du Syntec Numérique (2012-2018), Christian Poyau a été entre 2015 et 2018, président de la Commission Transformation Numérique (CTN) du Medef, devient en 2018 président du Comité Mutations Technologiques du Medef, puis co-président de la Commission Mutations technologiques & impacts sociétaux du Medef en 2020.

Biographie

Diplômé d’une Maîtrise d’informatique et de gestion à l’Université Paris-Dauphine et d’un Executive MBA de HEC (1996), Christian Poyau commence sa carrière comme Senior Consultant chez Deloitte & Touche(1985-1987), puis chez Peat Marwick, devenu KPMG (1987-1988). Il fonde en 1987 avec son associé Thierry Létoffé, ingénieur chez Dassault Électronique, Micropole, une société de conseil et d'ingénierie.

En 1998, Christian Poyau rejoint l’association CroissancePlus qui soutient et assure la notoriété de jeunes entreprises, dont il occupe la présidence de à . Durant sa présidence, il poursuit le développement de CroissancePlus en s’attachant notamment à l’orientation des produits d’assurance vie vers le financement des entreprises de croissance (définition des contrats NSK) et en développant les interventions de CroissancePlus sur les sujets sociaux comme l’emploi, la fiscalité des entreprises[1][source insuffisante], le soutien à l’entrepreneuriat français ou encore le financement des ETI et PME[réf. nécessaire]. En il cosigne avec l’ensemble des anciens présidents de CroissancePlus une lettre ouverte au Président de la République en réaction à l’annonce du projet de loi de finance 2013[pertinence contestée][2][source insuffisante].

En , Christian Poyau participe, avec l’ensemble des anciens présidents de CroissancePlus, à la création de la Fondation Croissance Responsable[3], dont il devient président jusqu'en 2018. Placée sous l’égide de l’Institut de France, la Fondation a pour objectif de devenir le forum de référence pour construire le cadre d’une économie plus durable et responsable. Avec la Fondation, Christian Poyau continue son action de promotion de l'entrepreneuriat[4] français et intervient sur des sujets économiques et sociaux comme « l’ascenseur social », la crise, la mondialisation, la diversité au sein des entreprises[5], mais aussi la réussite éducative en prônant un rapprochement entre l'école et les entreprises[6].

Entre 2012 et 2018, Christian Poyau est aussi administrateur du Syntec Numérique. Il devient en avril 2015 président de la Commission Transformation Numérique (CTN) du Medef, dont il était depuis vice-président. Il est nommé président du Comité Mutations Technologiques du Medef en 2018, puis co-président de la Commission Mutations technologiques & impacts sociétaux du Medef en 2020.

Christian Poyau a par ailleurs été membre du Conseil d’administration et du Conseil d'Orientation d’Oséo.

Notes et références

  1. « Les organisations patronales surfent sur la révolte anti-fiscale des pigeons », sur Paroles d’entrepreneurs sur blog.lefigaro.fr (consulté le 7 décembre 2020).
  2. La lettre cosignée : « Laissez-nous créer de la croissance et des emplois ! - EconomieMatin », sur economiematin.fr (consulté le 11 août 2020).
  3. Article sur la Fondation Croissance Responsable : Sébastien Pommier, « Lancement d'un "think tank" sur le capitalisme : la Fondation Croissance Responsable », sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 7 décembre 2020).
  4. Tribune de Christian Poyau : Un entrepreneur, cela sert à quoi ?
  5. Sylvia Di Pasquale, « La diversité rend l’entreprise plus rentable », sur cadremploi.fr, (consulté le 11 août 2020).
  6. Article sur la Fondation Croissance responsable : Yann Le Galès, « Rapprocher le lycée du monde du travail », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 7 décembre 2020).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).