Encyclopédie Wikimonde

Christophe Beaudouin

Aller à : navigation, rechercher

Parcours personnel et professionnel

Christophe Beaudouin, né le 4 décembre 1972 à Epinal (Vosges), d'un père exploitant forestier[réf. nécessaire] et d'une mère institutrice[réf. nécessaire], passe son enfance et toute sa scolarité en Haute-Saône. Il poursuit ses études de droit à Nancy (Meurthe-et-Moselle), qu'il achève par une maîtrise en droit privé à l'Université de Paris II[réf. nécessaire].

Tout en achevant ses études, il sera, à l'Assemblée nationale, l'assistant parlementaire des députés[réf. nécessaire] Philippe Legras (RPR, Haute-Saône) puis Yves Nicolin (UMP, Loire).

Après un DEA en Sciences politiques, il est admis à l'École de Formation du Barreau de Paris (EFB) et devient Avocat (2000)[réf. nécessaire].

Depuis 2005, il est conseiller du Groupe Indépendance/Démocratie[1] au Parlement européen.

Engagement politique

Il s'engage en politique[réf. nécessaire] en 1992 derrière Philippe Séguin lors de la campagne du référendum contre le traité de Maastricht, que celui-ci mène aux côtés de Charles Pasqua et Philippe de Villiers.

Président du Mouvement national des jeunes gaullistes (l'UJP : Union des Jeunes pour le Progrès) de 1994 à 1997, il est membre de Carrefour du Gaullisme et rejoint le club Debout la République animé par le député Nicolas Dupont-Aignan. Il en devient secrétaire général adjoint, puis candidat du ticket "gaulliste et républicain"[2] à la direction de l'UMP lors de son congrès fondateur en 2002 (15% des suffrages).

Il rejoint Philippe de Villiers en septembre 2003 pour mener à ses côtés[réf. nécessaire] la campagne des élections européennes de 2004, la campagne du "non" pour le référendum de 2005 sur la Constitution européenne, puis l'élection présidentielle de 2007.

Lors de la campagne référendaire de 2008 sur le traité de Lisbonne à laquelle il participe, il rencontre en Irlande l'entrepreneur Declan Ganley (le leader du "non", fondateur de Libertas), qu'il présente à Philippe de Villiers.[réf. nécessaire] Il est alors chargé de l'implantation de Libertas en France en vue de l'élection européenne du 7 juin 2009.[réf. nécessaire]

Il est l'auteur de Sous les pavés, la République (ou comment grâce aux jeunes la nation républicaine va devenir furieusement tendance) (2002), et d'un article publié à Valeurs Actuelles[3]. Il a collaboré à la rédaction d'une monographie sur les questions européennes[4] et dirige l'Observatoire de l'Europe[5].

Rôle et engagement à l'Observatoire de l'Europe

Autres engagements

Liens externes

L'Observatoire de l'Europe

Bruxelles et notre argent

Notes et références

  1. http://indemgroup.eu/fr/7/
  2. http://www.professionpolitique.info/article/23-10-02/cinq-candidats-a-la-presidence-de-lump
  3. Valeurs Actuelles, "Parlons vrai", 2 octobre 2008
  4. Ce que nous coûte l'Europe, monographie publiée par les Contribuables associés, 1er juillet 2008
  5.  :http://www.observatoiredeleurope.com


Cet article « Christophe Beaudouin » est issu de Wikimonde Plus.