Encyclopédie Wikimonde

Christophe Gatineau

Aller à : navigation, rechercher

Biographie

Christophe Gatineau est un auteur, un agronome spécialisé en permaculture et agroécologie, un photographe et réalisateur né dans une famille d'agriculteurs le 9 août 1961 à Rochefort-sur-mer.

D’une formation initiale en protection des cultures, il sera vacher, berger, photographe, et intermittent du spectacle de 1991 à 2005, chef opérateur puis réalisateur. Par la suite, il sera également responsable régional de l’édition multimédia et audiovisuelle au Centre Régional de Documentation Pédagogique du limousin de 2006 à 2010.

En parallèle, l’agronome a toujours cultivé, et n’a jamais cessé d’étudier et de rechercher des techniques liées à l’autonomie et la bonne santé des plantes ; des observations qu’il partage depuis 2014 sur son blog, un site qui connaît une reconnaissance grandissante par son nombre de visiteurs (1 million de pages vues par an)

Les croyances, comme l’étude du comportement des espèces, sont au centre de son travail de recherche


La cause du ver de terre

À partir de 2014, Christophe Gatineau milite et publie régulièrement pour la cause du ver de terre et sa disparition des sols cultivés, en soulignant son rôle dans la fertilité des sols nourriciers et l’alimentation de demain.

En 2018, son projet pour réhabiliter le ver de terre dans le modèle agricole : Sauver le ver de terre, l’un des premiers marqueurs de la biodiversité, est arrivé en tête de la catégorie biodiversité lors de l'élection citoyenne organisée par le ministère de l'Écologie.

Par ailleurs, le porte parole du ver de terre a interpellé à plusieurs reprises les autorités sur la nécessité de donner un statut juridique au lombric terrestre, dans une tribune publiée dans Le Monde au mois de décembre 2018, puis dans une lettre adressée au président de la république française au mois de janvier.


Eloge du ver de terre

Un nouveau tournant a été pris dans la reconnaissance du lombric terrestre dans les médias, le 19 septembre 2018, l’agronome a sorti l'Éloge du ver de terre chez l’éditeur Flammarion, un dialogue surréaliste, entre un ver de terre et l’auteur, qui a enthousiasmé les critiques.

ARTE. “ Le ver de terre, c’est un symbole, l’icône d’un système.”


Documentaires

Le jour du tondeur, 2010

Et au milieu coule un ruisseau, 2009

La voix de l’égalité, 2009

Femmes en campagne présenté par Laure Adler, 2007

L’imbécile heureux, 2007

Tête de Mule, 2006 (multi-primé)

Moi, Sanfourche, 2005, film projeté à l’UNESCO pour l’inauguration de la semaine mondiale pour l’éducation pour tous.

...


Livres

2018 : Eloge du ver de terre, Flammarion, 2018 (ISBN 978-2-0814-4224-5)

2017 : Des nouvelles agricoles et d'ailleurs, Sable fin (ISBN 978-2-9539489-5-0)

2016 : Pauvre de nous. La pauvreté, une chance pour les riches!, Sable fin (ISBN 978-2-9539489-3-6)

2015 : La permaculture de 1978 à nos jours, Sable fin (ISBN 978-2-9539489-1-2)

2014 : Aux sources de l'agriculture, la permaculture : illusion et réalité, Sable fin (ISBN 978-2-9539489-0-5)

2009 : Le grand livre des ostensions Limousines, Dunia Productions (ISBN 978-2-9535474-0-5)


Permaculture

Dans son ouvrage « Aux sources de l'agriculture », il met en évidence que déjà au 17ème et au 18ème siècle comme dans le dictionnaire portatif du cultivateur de Pons Augustin Alletz écrit en 1760, on retrouve tous les piliers fondateurs de la permaculture et de l'agroécologie.

Ce nouvel éclairage sur les origines de la permaculture se justifie d'autant plus qu'à cette époque l'agriculture n'était pas un ensemble de techniques mais un Art, un art premier à l'égal des autres arts majeurs comme la peinture ou la sculpture. Tous les écrits de l'époque le confirment[1]. Il met également en évidence que l'agriculture a été inventée par les femmes et que l'agroécologie et la permaculture sont la même chose et qu'actuellement, elles sont traversées par des courants idéologiques qui nuisent à leur développement.


Distinctions

Lors d’un sondage organisé par La Montagne & Le Populaire de Centre, pour élire la personnalité du Limousin 2018, Christophe Gatineau prend la deuxième place du classement derrière le chanteur creusois Gauvain Sers, avec 21% des voix recueillies


Citations

« On cultive la terre comme on se cultive pour rendre fertile sa vie. »

« Quand je pense être quelqu'un, j'enlève mes chaussures et mes pieds nues dans la terre me rappellent que je ne suis pas autre chose. »

« J'ai vu un peu d'humanité dans le regard d'un ver de terre, c'est la preuve qu'elle existe. »


Références

Article publié sur Wikimonde Plus.