Encyclopédie Wikimonde

Christophe Marie

Aller à : navigation, rechercher
Christophe Marie
Description de cette image, également commentée ci-après
Avec Brigitte Bardot le 28 septembre 2006 pour leurs anniversaires et pour les 20 ans de la Fondation Brigitte-Bardot.
Naissance (50 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Directeur du bureau de protection animale et porte-parole de la Fondation Brigitte-Bardot

Christophe Marie, né le 28 septembre 1968, est directeur du bureau de protection animale et porte-parole de la Fondation Brigitte-Bardot, reconnue d'utilité publique, qui œuvre à la préservation et lutte contre la souffrance et l'exploitation des animaux (domestiques et sauvages) partout dans le monde.

Biographie

Christophe Marie, sensible à la cause animale, devient végétarien à l'âge de 16 ans[1], et veille alors à ce que des repas sans viande soient proposés à la cantine de son école[2].

Il effectue son service militaire en Afrique durant 18 mois, où il commence à militer contre le commerce de l'ivoire en distribuant notamment des tracts sur les marchés artisanaux[2].

En 1991, Christophe Marie commence à faire du bénévolat quotidien à la Fondation Brigitte-Bardot, durant plusieurs mois, puis intègre à plein temps la petite équipe du début[2], avant de devenir directeur du bureau de protection animale et porte-parole de la Fondation.

En 2010, Brigitte Bardot déclare vouloir laisser les rênes de sa fondation à Christophe Marie qu'elle considère comme son « fils adoptif »[3].

Le 8 octobre 2011, il participe à une manifestation anti-corrida dans les arènes de Rodilhan en s'enchaînant au milieu de l'arène avec les autres manifestants, et s'est retrouvé roué de coups par les spectateurs agacés par cette interruption indésirée de la mise à mort de six veaux[4].

En , Christophe Marie participe au démantèlement d'un abattoir clandestin à La Courneuve[5].

En , il se rend aux Îles Féroé, comme il l'avait déjà fait en 2010, aux côtés de 500 militants pour empêcher le massacre de centaines de dauphins[6].

Après l'organisation et la participation à une action d'opposition aux corridas, en août 2013 aux arènes de Rion-des-Landes, il se retrouve condamné par le tribunal correctionnel de Dax à 3000 euros d'amende pour « organisation de manifestation illégale » et « entrave à la liberté du travail »[7].

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Cet article « Christophe Marie » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).