Encyclopédie Wikimonde

Christophe Patier

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Christophe Patier, né le à Blois est un haut fonctionnaire de l'État, Inspecteur général de l'Agriculture. Premier adjoint au maire de Brive-la-Gaillarde depuis le 5 avril 2014, il a notamment été expert national détaché et agent temporaire à la Commission européenne, Secrétaire général des Haras Nationaux, directeur financier délégué du CNASEA et conseiller technique en cabinet ministériel.

Biographie

Christophe Patier naît le 24 mars 1959 à Blois[1].

Il passe son enfance à Blois, Lille, Vierzon et Châlus, d'où est originaire sa famille. Il fait ses études à la Faculté de droit de Tours puis de Paris. Titulaire d'une maîtrise de droit public et d'un DEA de Droit communautaire.

Marié à une artiste Maître verrier, il est le petit-neveu de Paul Patier.

Carrière

De septembre 1988 à août 1991, il est en poste à Bruxelles, en qualité d'expert national français détaché auprès de la Commission européenne, chargé des procédures anti-dumping.

D'octobre 1991 à janvier 1995, il fut membre du Cabinet de Mme Christiane Scrivener, Commissaire européen chargé de la douane, de la fiscalité et de la politique des consommateurs, chargé des questions relatives aux prélèvements obligatoires et à la protection des consommateurs.

De mai 1996 à février 1998, il a été administrateur principal à l'unité Développement de l'information et de la représentation des consommateurs, à la Commission européenne, chargé de la définition et de la mise en place de la politique d'information des consommateurs européens.

Affecté au Service du Premier Ministre le 1er mars 1998[2], il est nommé Administrateur civil le 1er mars 1998[3].

De novembre 98 à novembre 2000, il rejoint le service juridique et technique de l'information et de la communication (SJTIC). Chef adjoint du bureau du régime économique de la presse et des interventions publiques où il était chargé de la conception, mise en œuvre et gestion des régimes d'aide à la presse et du suivi de la tutelle de l'AFP[4], il est ensuite devenu chef du bureau et a supervisé l'ensemble des fonds d'aide, des questions de fiscalité et sociales de la presse.

Le 15 novembre 2000, il est nommé, pour deux ans, Secrétaire général des Haras nationaux[5], établissement public administratif, prestataire de services destinés à l'ensemble des acteurs du développement territorial de la filière du cheval. Il rejoint alors le siège national des Haras, fixé en Limousin, à Pompadour (Corrèze).

Le 1er février 2003, il intègre le Cabinet de Jean-Jacques Aillagon, alors Ministre de la culture et de la communication, auprès duquel il est Conseiller technique chargé de la presse écrite, du livre et de la lecture, de la langue française et des langues de France, jusqu'en avril 2004[6].

Le 2 mai 2004, il rejoint le Ministère de l'agriculture, en qualité de conseiller technique au cabinet de Nicolas Forissier, secrétaire d'État à l'agriculture, à l'alimentation, à la pêche et aux affaires rurales[7].

Il rejoint ensuite le Centre national pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles, où il exerce les responsabilités de Directeur Financier Délégué. Le Centre national pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles (CNASEA) était un établissement public français de l'État placé sous la tutelle des Ministères de l'agriculture et de la pêche, de l'emploi et des affaires sociales. Le CNASEA préparait alors sa fusion avec l'Agence unique de paiement. Cette fusion s'est réalisée le 1er avril 2009 et les deux institutions n'en forment aujourd'hui plus qu'une seule : l'Agence de services et de paiement (ASP). L'ASP dispose d'un budget d'intervention de 16,8 milliards d'euros (pour 2009) et compte 2250 agents répartis en 26 directions régionales. Son siège est à Limoges.

Depuis le 28 août 2007, Christophe Patier est Inspecteur général de l''agriculture[8]

Politique

Christophe Patier est premier adjoint au maire de Brive-la-Gaillarde depuis 2014, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine depuis décembre 2015.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

sources et références

Cet article « Christophe Patier » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).