Encyclopédie Wikimonde

Chronologie du mormonisme en France

Aller à : navigation, rechercher

La chronologie du mormonisme en France décrit les principales dates du développement en France de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, appelé aussi « Église mormone », née dans l'État de New York, aux États-Unis, en 1830.

1849-1892

18 juin 1850 : John Taylor, Curtis Bolton et William Howells (qui était allé en Angleterre à la rencontre des autres) arrivent à Boulogne-sur-Mer sur le vapeur « Emerald »[LaF 1].

26 juin 1850 : Un missionnaire américain, John Pack, arrive à Boulogne-sur-Mer. À la tombée de la nuit, les missionnaires se rendent au nord de la ville, sur la plage, et John Taylor fait une prière de consécration du pays à l'œuvre missionnaire[LaF 2].

1er juillet 1850 : La première d'une série de réunions publiques a lieu à Boulogne-sur-Mer, au 21 de la rue Montigny. Environ trente personnes y assistent[LaF 3].

1er décembre 1850 : John Taylor baptise, dans la Seine à l'île de Saint-Ouen, Jean-Baptiste Wilhelm et sa femme, Louis Bertrand (1808-1875, rédacteur au journal Le Populaire et communiste icarien), Monsieur et Madame Squires et leur fils de neuf ans[LaF 4]

29 décembre 1850 : Isidore Bellanger est ordonné prêtre et envoyé en mission dans son village natal Le Grand Lucé, près du Mans. Il y a aura beaucoup de succès, prêchant à des assemblées de plus de cent cinquante personnes[LaF 5]

1er novembre 1851 : Le jour de la Toussaint, à Gournay, près du Havre, Curtis Bolton baptise Marie-Josèphe Plassard, Marie-Louise Turbert, Julie Thomas, Julie Leroy et Jane Limard. Deux jours plus tard, au même endroit, il baptise Marie-Josèphe Lebretton, Madame Henriod et ses cinq enfants : Henri, Eugène, Henriette, Gustave et Samuel. Une branche est organisée et placée sous la présidence de James Hart, arrivé de Jersey. Henri et Eugène Henriod sont ordonnés prêtres. Avant de rentrer à Paris, Curtis Bolton baptisera Ernest Lepelletier[LaF 6].

24 juillet 1853 : Une réunion tenue à Saint-Hélier, à Jersey, compte 337 membres de l’Église (48 de France, les autres des îles Anglo-normandes) en provenance de neuf branches. Le siège de la mission est fixé à Jersey. Andrew L. Lamoreaux a comme conseillers James H. Hart, Louis Bertrand et William Taylor. Les missionnaires sont les suivants : John Oakley, président de la branche des îles Anglo-normandes, John Parsons, président de la branche de Paris, Thomas Liez, président de la branche du Havre, Francis Kirby, président de la branche du département de la Sarthe, James Wilson à Arras et Calais, Eugène Henriod à Caen, Alexandre Ott à Guernesey et John Harrival à Alderney. À cette époque, la plupart des convertis émigrent vers les États-Unis pour rejoindre les saints dans les vallées du Grand Lac Salé. Près de la moitié des quelque cent trente personnes baptisées en France émigreront. On estime à 84000 le nombre total d’émigrants mormons entre 1840 et 1890, la plupart venant d'Europe. À Jersey, Victor Hugo, en exil, reçoit la visite de Louis Bertrand qui lui parle de l'Évangile rétabli[LaF 7]

26 juin 1864 : Louis Bertrand écrit à Brigham Young : « Cette expérience de quatre années m'a appris que les Français sont certainement le peuple le plus sceptique et le plus corrompu d'Europe. C'est la raison pour laquelle le Seigneur les gouverne aujourd'hui avec une verge de fer. Le manque de liberté religieuse a été le grand empêchement de mes travaux en France. Voici une toute nouvelle preuve de mes dires : Frère Renart, le président de la branche de Bordeaux, a été récemment condamné à six jours d'emprisonnement et sa magnifique presse a été détruite par la police de cette ville importante. Telle est la liberté dont nous jouissons actuellement sous la dynastie impériale »[1].

1890 à 1892 : Plusieurs missionnaires artistes peintres sont envoyés se perfectionner à Paris en vue de peindre les fresques du temple de Salt Lake City[LaF 8].

1902-1914

1924-1940

1940-1945

Pendant l'occupation et avant la réouverture de la mission, Léon Fargier visite les branches et prend soin des membres de l’Église[LaF 9]. Il enseigne, exhorte, administre la Sainte-Cène, baptise, confirme, bénit, ordonne aux offices de la prêtrise d’Aaron. Durant toute cette période, Léon Fargier parcourt la France en train, en bicyclette ou à pied pour soutenir les saints. Il se rendra à Besançon, Paris, Nîmes, Saint Florent, Saint-Étienne, Grenoble, Montrigaud, Lyon, Menies, Marseille, Saint-Julien (Gard), Saint-Dié, Tarbes. Un réseau de sœurs lui permet de garder le contact avec les différentes branches[LaF 10]. Eveline Kleinert veille sur la branche de Paris composée exclusivement de femmes[LaF 11]

1970-2000

2001-2020

Le , la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) autorise l'organisme généalogique FamilySearch à mettre en œuvre un traitement automatisé de données à caractère personnel ayant pour finalités le transfert vers les États-Unis de documents d’archives publiques numérisés et la diffusion de l’image de ces documents sur son site internet à visée généalogique ainsi que dans ses centres de consultation[2].

Magazines

Les magazines sont archivés à la fois à la Bibliothèque nationale de France et aux Archives de l'Église à Salt Lake City[LaF 12] et sont disponibles sur l'Internet[LaF 13].

Articles connexes

  • Chronologie du mormonisme

Bibliographie

  • Louis Auguste Bertrand, Mémoires d'un mormon, Collection Hetzel, chez Dentu, Paris, 1862.
  • Jean Lemblé, Dieu et les Français : les saints des derniers jours francophones, Éditions Liahona, Paris, 1986, préface de David Bitton.
  • Christian Euvrard, Louis Auguste Bertrand (1808-1875), Journaliste socialiste et Pionnier mormon, Paris, 2005, Christian Euvrard, (ISBN 2-9523565-0-5).

Notes et références

Site de l’Église

Informations issues du site de l’Église

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.

Autres sources

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.


Cet article « Chronologie du mormonisme en France » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « LaF », mais aucune balise <references group="LaF"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque.
  1. Christian Euvrard, Louis Auguste Bertrand (1808-1875), Journaliste socialiste et Pionnier mormon, mémoire de DEA, École Pratique des Hautes Études, Section V, la Sorbonne, Paris, septembre 2001 ; édition 2005, (ISBN 2-9523565-0-5)
  2. Délibération n°2013-105 du 25 avril 2013.