Encyclopédie Wikimonde

Claude Martin (sociologue)

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claude Martin.

Claude Martin, né à Rugles (Eure) le 30 décembre 1955, est un sociologue français.

Parcours personnel

Claude Martin est le dernier d'une famille de trois enfants. Après son baccalauréat option mathématiques au lycée Malherbe de Caen et une première année en faculté de médecine, il suit des études de psychologie à l'université de Caen de 1974 à 1979 où il obtient son DEA. Il suit parallèlement des cours de sociologie, notamment auprès d'Alain Caillé, Jean-Pierre Terrail ou Louis Moreau de Bellaing, puis obtient une bourse du gouvernement canadien pour aller faire un doctorat de psychologie à l'université Laval de Québec (1979-1980). Il revient en France en 1981 pour être recruté comme ingénieur d'étude au service de formation continue de l'université de Caen où il crée avec quelques collègues (dont Didier Le Gall et Marc-Henry Soulet) le Centre de recherche sur le travail social et la revue Les cahiers de la recherche sur le travail social publié par les Presses universitaires de Caen. Ils réalisent ensemble de nombreuses recherches sur l'action sociale et l'intervention sociale. En 1992, il est recruté comme professeur à l'Ecole nationale de la santé publique de Rennes où il crée le Laboratoire d'analyse des politiques sociales et sanitaires. La section 40 du CNRS le recrute en 1996 comme chargé de recherche et l'affecte à l'UMR 6051 à Science Po Rennes.

De 1983 à 1993, Claude Martin participe à un mouvement d'idées, la Banalyse, littéralement analyse du banal, initié par Pierre Bazantay et Yves Hélias, mouvement qui se réunira durant dix ans à la fin du mois de juin lors d'un congrès ordinaire au viaduc des Fades dans le Puy de Dôme, dans l'optique d'y perdre volontairement son temps[1]. Le mouvement banalytique et le Mouvement antiutilitariste en sciences sociales (M.A.U.S.S.) organiseront d'ailleurs une rencontre de réflexion sur la question de l'inutilité. En 1985, il participe au seul et unique congrès mondial de Banalyse à Sao Miguel aux Açores. Il a deux garçons, Thomas et Tiago.

Parcours professionnel

Claude Martin a obtenu son doctorat de sociologie à l'université de Paris-St-Denis, sous la direction de Robert Castel et son habilitation à diriger des recherches à l'université Paris-Descartes, sous la direction de François de Singly. Il est directeur de recherche au CNRS (CRAPE [1] UMR 6051) et enseigne à Science Po Rennes, à Paris-Descartes et au Conservatoire national des arts et métiers. Il est titulaire à l'École des hautes études en santé publique de la chaire « Lien social et santé » depuis 2009 et y dirige le centre de recherche interdisciplinaire sur les soins de longue durée et la vulnérabilité (SOLO). Il dirige avec Jane Jenson, professeur de science politique à l'université de Montréal, la revue internationale Lien social et Politiques www.erudit.org] et participe à plusieurs comités de rédaction de revues académiques (Social Policy and Administration, Oxford, Blackwell ; Sociologie, Paris, PUF ; Politiques sociales et familiales, Paris, CNAF). Il est actuellement vice-président de l'Association française de sociologie. Il est également membre du conseil scientifique de l'EHESP et de l'Institut national d'études démographiques.

Travaux

Claude Martin a développé ses travaux de recherche à l'articulation de la sociologie de la famille et des politiques sociales. Ses premiers travaux ont porté sur les trajectoires post-divorce et ses conséquences en termes de vulnérabilité. C'est dans ce cadre qu'il s'intéresse au caractère protecteur des liens sociaux primaires, ce qu'il qualifie de capital relationnel. Il a ensuite mené des recherches sur les transformations de la famille et leurs modes de régulation par les pouvoirs publics (en droit civil et en droit social). S'intéressant à la question de l'articulation des formes privées et publiques de solidarités, ces recherches l'ont conduit à étudier plus largement l'évolution des systèmes nationaux de protection sociale en Europe, sous l'angle des pratiques de care (« prendre soin »). Dans cette perspective, il a développé un nouveau champ de recherche sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes et sur le rôle des proches dans la protection contre les risques de l'existence. Fortement impliqué dans les recherches à l'échelle européenne, son champ de recherche actuel est qualifié dans les pays anglo-saxons par l'expression social care, c'est-à-dire la combinaison de solidarités entre proches et d'interventions professionnelles pour soutenir les personnes vulnérables ou dépendantes, du fait de leur âge (petite enfance ou personnes très âgées), d'un handicap ou d'incapacités, ou de leur état de santé. Claude Martin développe cette réflexion sur le rôle des liens sociaux dans la promotion du bien-être dans le cadre de sa chaire à l'école des hautes études en santé publique.

Il a publié une centaine d'articles dans des revues à comité de lecture et une centaine de chapitres dans des ouvrages collectifs, dont près d'un tiers en langue anglaise.

Publications

Ouvrages et direction d'ouvrages

  • Pas de social sans bricolage, Presses universitaires de Caen, Caen, 1985
  • Les recherches actions sociales. Miroir aux alouettes ou stratégies de qualification, La Documentation Française, Paris, 1986
  • Les familles monoparentales, Editions sociales françaises, 1987 (avec D. Le Gall)
  • L'éclatement du social. Crise de l'objet, crise des savoirs., Presses universitaires de Caen, 1989 (dir avec M-H. Soulet et D. Le Gall)
  • Les personnes âgées: Dépendance, soins et solidarités familiales, La documentation française, Paris, 1993 (dir avec F. Lesemann)
  • Home-Based care, the Elderly, the family and the Welfare State, Ottawa university press, Ottawa, 1993 (eds & F. Lesemann)
  • Familles et politiques sociales, L'Harmattan, Paris, 1996 (dir avec D. Le Gall)
  • La famille en questions. Etat de la recherche, Paris, Syros, 1996 (dir avec I. Bertaux, J. Commaille, F. de Singly, M. Maruani, A. Muxel)
  • L'après-divorce. Lien familial et vulnérabilité, Presses universitaires de Rennes, 1997
  • Aider les personnes âgées dépendantes. Arbitrages économiques et familiaux, Rennes, presses de l'EHESP, 1998 (avec M-E Joël)
  • Les enjeux politiques de la famille, Bayard, Paris, 1998 (avec J. Commaille)
  • Les personnes âgées dépendantes. Quelles politiques en Europe?, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2003 (dir)
  • Que reste-t-il des classes sociales?, Presses de l'EHESP, Rennes, 2004 (dir avec J-N. Chopart)
  • Reforming Bismarckian Welfare Systems, Blackwell, Oxford, 2008 (eds & B. Palier)
  • Concilier vie familiale et vie professionnelle en Europe, Presses de l'EHESP, Rennes, 2008 (dir avec B. Le Bihan)
  • articles et chapitres récents
  • 'La nouvelle figure du travailleur précaire assisté', Lien social et Politiques, n°61, 2009, p. 13-20 (avec Serge Paugam)
  • 'Feminization of Poverty in France: a latent Issue', in G.S. Goldberg (ed), Poor Women in Rich Countries, London, Oxford university press, 2009, p. 61-93
  • 'Qu'est-ce que le Social Care?', Revue française de socio-économie, n°2, 2008, p. 27-42
  • 'Public Childcare and Preschools in France. New policy Paradigm and Path Dependency', in K. Scheiwe & H. Willekens (eds), Childcare and Preschool Development in Europe: Institutional Perspectives, London, Macmillan, 2008, p. 57-71 (avec Blanche Le Bihan)
  • 'Patterns of Development in Work/Family Reconciliation Policies for Parents in France, Germany, the Netherlands and the UK in the 2000s', Social Politics, vol. 15, n°4, 2008, p. 261-286 (avec Jane Lewis, Trudie Knijn & Ilona Ostner)
  • 'Comment comparer les politiques de prise en charge des personnes âgées dépendantes en Europe?', in A-M. Guillemard (dir), Où va la protection sociale?, Paris, PUF, 2008, p. 289-311 (avec Blanche Le Bihan)
  • 'Caring for Dependent Elderly Parents and family Configurations', in R. Jallinoja & E. Widmer (eds), Beyond the Nuclear Family: Families in a Configurational Perspective, London, Palgrave Macmillan, 2008, p. 57-71 (avec Blanche Le Bihan)
  • 'Activation as a Common Framework for Social Policies towards Lone Parents', Social Policy and Administration, vol. 41, n°6, 2007, p. 638-652 (avec Trudie Knijn & Jane Millar)
  • 'Cash for Care in the French Welfare State: a Skilful Compromise?', in C. Ungerson & S. Yeandle (eds), Cash for care in Developed Welfare States, London, Palgrave, 2007, p. 32-59 (avec Blanche Le Bihan)
  • 'Le souci de l'autre dans une société d'individus', in S. Paugam (dir), Repenser les solidarités au 21e siècle, Paris, PUF, 2007, p. 219-240
  • 'Les effets du divorce et du non-divorce chez les enfants', Politiques sociales et familiales, n°89, 2007, p. 9-19

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).