Encyclopédie Wikimonde

Collège de philosophie

Aller à : navigation, rechercher
Conférence publique du Collège de Philosophie à la Sorbonne, Lucien Jerphagnon et Pierre-Henri Tavoillot.

Le Collège de Philosophie est une association loi de 1901 fondée en 1974 à la suite du Collège philosophique de Jean Wahl. Emmanuel Levinas rappelle dans Éthique et Infini (p. 47) le projet de Jean Wahl : « Il pensait qu'il fallait, à côté de la Sorbonne, donner l'occasion à des discours non académiques de se faire entendre. Il avait donc fondé pour cela ce Collège au Quartier latin. C'était l'endroit où le non-conformisme intellectuel — et même ce qui se croyait tel — était toléré et attendu ». C'est toujours dans cet esprit que la vocation du Collège de Philosophie se définit : « promouvoir une pratique collective de la recherche en philosophie » par l'organisation de séminaires et cycles de conférences et par la publication des résultats de ces recherches.

Longtemps animée par Luc Ferry et Alain Renaut, l'équipe d'organisation a été remaniée en 1997 sur la base d'un nouveau projet ; elle comprend à ce jour : Pierre-Henri Tavoillot, président, maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne ; Jean-Cassien Billier, trésorier, maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne ; Éric Deschavanne, secrétaire, professeur de philosophie.

Les travaux du Collège de Philosophie ont d'abord concerné l'idéalisme allemand (voir, par exemple, la traduction collective de Ernst Cassirer, Les systèmes post-kantiens. Le problème de la connaissance dans la philosophie et la science des temps modernes, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1983). Ils s’inscrivaient dans la perspective d'un « retour à Kant » et de la défense d'un « humanisme non métaphysique ». Luc Ferry et Alain Renaut ont popularisé cette thématique dans leur ouvrage polémique La pensée 68. Essai sur l'anti-humanisme contemporain, Paris, Gallimard, 1985. Voici la manière dont Heinz Wismann en décrit l'activité (dans son ouvrage "Penser entre les langues", Albin Michel, 2012, p. 132 note) : « Créé en 1974, Le Collège de philosophie se voulait un collège universitaire, à l'inverse du Collège international de philosophie, lequel était anti-universitaire. Comme le Centre de recherche philologique de Lille, il se déployait à la croisée des disciplines. En effet, si à Lille, à travers la philologie, nous avons fait beaucoup plus de philosophie que ne l'a jamais fait aucune autre institution philologique au monde, nous faisions au Collège de philosophie, plus de philologie que dans les autres institutions philosophiques. En témoignent les nombreux projets de traduction, et notamment de retraduction ».

Par la suite, le Collège de Philosophie s'est orienté vers des travaux d'éthique et de philosophie appliquées, où la démarche philosophique se trouve mobilisée sur des objets et des enjeux contemporains. Le Collège de Philosophie organise des conférences publiques à l'Université Paris-Sorbonne. Il publie périodiquement des ouvrages dans la collection Nouveau Collège de Philosophie aux éditions Grasset.

Liens externes

Références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).