Encyclopédie Wikimonde

Compagnie dramatique Harmines

Aller à : navigation, rechercher

La Compagnie dramatique Harmines est une troupe de théâtre établie à Harnes en France.

Historique

Association Paroissiale "Troupe Saint-Michel"

En 1930, un noyau de jeunes gens expose l'idée de créer une association de théâtre amateur. Ils sont à l'époque davantage animés par un idéal commun philanthropique que par des intentions culturelles. 

Aussi, en 1931, l'association paroissiale "Troupe Saint-Michel" voit le jour à Fouquières-lez-Lens grâce à l'Abbé Marlière aidé d'Alfred Tincq.

Groupe Théâtral Alfred Tincq

En 1944, elle rassemble alors un public conquis à la cause venant encourager "ceux qui ont bien du mérite". Fernand Deloffre devient le nouvel inspirateur de la Troupe. Celle-ci change de nom en 1946 et devient le "Groupe Théâtral Alfred Tincq" en l'hommage à son créateur disparu en 1942.

Très vite, le succès récompense l'équipe qui aborde non sans efforts un répertoire très audacieux.

En 1956, avec le 25eanniversaire de la troupe, le tournant décisif est pris. Turcaret de Lesage surprend les spectateurs et encore plus les initiés qui ne comprennent pas l'audace d'avoir tiré de l'oubli une pièce ingrate à mettre en scène et à interpréter. Et pourtant en 1957, Turcaret mène la troupe à Saint-Nazaire en demi-finale du concours national et universitaire.

Compagnie dramatique Harmines

En 1960, la troupe est accueilli à Harnes. Elle prend alors son appellation, Compagnie dramatique Harmines. Harmines: conjonction phonétique de Harnes, Art et Mines. Il y a volonté pour les membres de l'époque de souligner l'encrage de la compagnie au sein du territoire où elle se réalise culturellement. Mines pour évoquer la profession inhumaine, pénible et dure de mineur associée à ce qui sublime l'homme: l'Art sous toutes ses formes.

En novembre 1960, elle présente sa première locale. Elle rentre tout juste de la Finale des Concours Régionaux qui s'est déroulée à Paris. Au fil des saisons théâtrales, de nouveaux comédiens se joignent aux anciens.

En 1971, la Compagnie organise à Harnes le festival culturel et théâtral pour fêter son dixième anniversaire. Harnes devient pendant deux semaines le centre des préoccupations des comédiens amateurs de la Région voire de France. Ainsi, toutes les troupes de l'Union du Nord de la F.N.C.T.A. se donnent rendez-vous au festival. Certaines s'y produiront. C'est le cas du Cercle Pierre Bayle de Sedan, des Traiteaux d'Artois d'Arras, de la Baraque Foraine de Lille.

Puis pendant vingt ans, un noyau dur subsiste. Il est constitué en particulier de Fernand Deloffre, Yvonne Dekelinski puis Christian Doué. La troupe s'essaie alors au théâtre patoisant. Cette époque retentit encore dans la mémoire collective et pour cause, Que Dallache ! crée en 1990 sera jouée plus de 40 fois dans la Région. C'est également à cette époque que la compagnie aborde tous les genres théâtraux: du vaudeville au classique, de la comédie policière au drame mythologique.

En 1992, le conseil d'administration de la compagnie entérine l'idée de la création sur Harnes d'une école de théâtre qui prend le nom d'Atelier Théâtre Harmines. Elle accueille des jeunes et des adolescents puis dès 1994 des adultes. Son objectif: donner les rudiments de l'art dramatique, faire aimer le théâtre et permettre aux jeunes de s'exprimer, d'aller chercher au fond d'eux-mêmes des ressources inexplorées. Ce travail est confié à des intervenants professionnels.

Parallèlement à ce travail de formation d'acteurs, la Compagnie continue de se représenter dans toute la Région. Jusqu'en 2007, la compagnie ne cesse de se renouveler tant en termes d'effectif que de projets. Ainsi, L'emprunt russe de Dominique Ghesquière et Pascal Chivet marque les 70 ans de la compagnie devant plusieurs salles combles. Il en est de même pour Après la pluie de Sergi Belbel qui connut un parcours similaire. Plusieurs représentations d"'Une aspirine pour deux adaptée par Francis Perrin d'après la pièce originale de Woody Allen sont également programmées et la pièce rencontre encore une fois un franc succès.

En 2008, la compagnie dramatique Harmines ne renouvelle pas de nouvelle saison pour les ateliers. Même si c'est pour elle un vivier de nouveau talent, elle souhaite se recentrer sur son activité principale: la création.

Comme au milieu des années soixantes, pour l'heure, les membres actuels de la troupe s'offre un temps de pause et de réflexion. C'est affaire de temps, de rencontre, pour parvenir à un nouvel élan créatif.

Les créations

  • 2006-2007 : Une aspirine pour 2, comédie en 3 actes de Woody Allen, adaptation de Francis Perrin
  • 2005-2006 : C'était mieux avant !, fable satirique d'Emmanuel Darley
  • 2004-2005 : Ma table a trois pieds !, soirée cabaret imaginée par Valérie Deloffre
  • 2002-2003 : Après la pluie, comédie de société en un acte de Sergi Belbel
  • 2000-2001 : L'Emprunt russe, faux vaudeville de Dominique Ghesquierre et Pascal Chivet
  • 1999-2000 : La Perruche et le poulet, comédie policière de Robert Thomas
  • 1997-1998 : Le Buveur émerveillé, de Nino Franck
  • 1995-1996 : Le Rond et Ouvrage de dames, textes dramatiques de Jean-Claude Danaud
  • 1993-1994 : Soudain l'été dernier, de Tenessie Williams en coproduction avec Droit de Cité
  • 1991-1992 : Lustucru, théâtre patoisant de Christian Doue
  • 1989-1990 : Que Dallache !, théâtre en picard de Christian Doue
  • 1980-1981 : Ch'Père, théâtre en picard de Christian Doue
  • 1978-1979 : Mégarée, drame mythologique en 3 actes de Maurice Druon
  • 1977-1978 : Chat en poche, vaudeville de Georges Feydeau
  • 1976-1977 : Les Sacqueux d'cordiaux théâtre en picard de Christian Doue
  • 1975-1976 : Mon Isménie, vaudeville d'Eugène Labiche
  • 1971 : Plainte contre inconnu, de Georges Neveux
  • 1963 : L'Avare, comédie en 5 actes de Molière
  • 1953-1954 : Montserrat, d'Emmanuel Robblès
  • 1952-1953 : La Maison du printemps, comédie en 3 actes de Fernand Millaud
  • 1951-1952 : Les Gens reveux, de Victorien Sardou
  • 1949-1950 : La Farce du cuvier, farce anonyme du Moyen Âge
  • 1948-1949 : Gringalet, pièce en quatre actes de Paul Vandenberghe
  • 1946-1947 : La Peur de vivre, d'Henry Bordeaux
  • Le Testament du Père Leleu, farce paysanne de Roger-Marie du Gard
  • Le Tombeau d'Achille, comédie en un acte d'André Roussin
  • La Demande en mariage, pièce en un acte d'Anton Tchekhov
  • Les Mal-aimés, pièce en trois actes de François Mauriac
  • Le Jubilé, pièce en un acte de Tchekhov
  • La Cantatrice chauve, anti-pièce en un acte et 11 scènes d'Eugène Ionesco
  • Les Rustres, comédie vénitienne en 3 actes de Carlo Goldoni
  • Malbroucq s'en va-t-en guerre, comédie en 3 actes de Marcel Achard

Distinctions

  • 1960 : Nomination à la Finale Nationale des concours Régionaux à Paris
  • 1953 : Nomination au Concours National Universitaire de Saint-Nazaire - Demi-finaliste avec Turcaret de Lesage
  • Prix d'interprétation féminine au festival international du Picard pour Yvonne Dekelinski
  • Prix d'interprétation masculine au festival international du Picard pour Didier Deloffre
  • Prix de la mise en scène au festival international du Picard pour Christian Doue

Cet article « Compagnie dramatique Harmines » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).