Encyclopédie Wikimonde

Coordination Bretagne indépendante et libertaire

Aller à : navigation, rechercher

Coordination Bretagne indépendante et libertaire
Image illustrative de l’article Coordination Bretagne indépendante et libertaire
Logotype officiel.
Présentation
Porte-paroles Maelle Roul
Fondation 2001
Disparition devient Disuj! en 2012
Journal Le Huchoèr
Idéologie Anarcho-indépendantisme
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Le Huchoèr
Image illustrative de l’article Coordination Bretagne indépendante et libertaire

Genre presse libertaire
Date de fondation 2001

ISSN 1770-3506
OCLC 474440772

La Coordination Bretagne indépendante et libertaire est un mouvement anarcho-indépendantiste et fédéraliste libertaire breton. Il rassemble plusieurs groupes en Bretagne : Huch ! à Rennes, Treger Disuj pour le Trégor, Ti an Dispac'h[1] pour la Région de Pontivy, Kailh Du à Lorient, Strollad Lochu pour Brest[2][réf. souhaitée].

Éléments historiques

Article détaillé : anarcho-indépendantiste.

Le courant anarcho-indépendantiste dont se réclame la CBIL n'est pas nouveau, que ce soit en Bretagne ou ailleurs. De nombreux penseurs libertaires que l'on pourrait qualifier de « classiques » ont exprimé leur soutien aux luttes d'émancipation des peuples, de même que certaines révolutions ont pu y être liées à des degrés divers, par exemple la révolution makhnoviste et la Révolution sociale espagnole de 1936 où il est possible alors de certifier la présence de ces idées, notamment en Catalogne[3],[4].

Le philosophe et militant libertaire du début du XXe siècle Émile Masson est une de ces références revendiquées par la CBIL[réf. nécessaire]. En effet, il est le fondateur en 1913 de la revue Brug publiée en langue bretonne[5].

Publication

La CBIL publie Le Huchoèr[6],[7], « le porte voix » en langue gallèse. Le journal, diffusé trimestriellement, est rédigé parfois en langues régionales[7]. Le premier numéro est paru en 2001[7].

Sources primaires

  • La coordination Bretagne indépendante et libertaire est née, Le Huchoèr, n°4, lire en ligne.

Références

  1. Rédaction, « Le Faouët. Des tags dans les rues principales du centre-ville », sur Le Télégramme, .
  2. Rédaction, « Bilinguisme. Saint-Berieu revendique le droit de cité », sur Le Télégramme, .
  3. Abel Paz, Barcelone 1936, un adolescent au coeur de la révolution espagnole, La Digitale
  4. « Abel Paz, un ado sur les barricades », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  5. Université de Rennes. Faculté des lettres et sciences humaines. Auteur du texte, « Annales de Bretagne », sur Gallica, (consulté le 18 juillet 2018)
  6. « Journal anarcho-indépendantiste breton, Coordination pour une Bretagne indépendante et libertaire (CBIL) », (notice BnF no FRBNF14578024)
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 « Le Huchoèr - Périodique - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 18 juillet 2018)

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value)..
  • Huch!


Cet article « Coordination Bretagne indépendante et libertaire » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).