Encyclopédie Wikimonde

Costa Verde (pays imaginaire)

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Le Costa Verde est un pays imaginaire d'Amérique centrale inventé par Jean Van Hamme pour la série XIII. Dans plusieurs épisodes, XIII se rend au Costa Verde afin de découvrir une partie de son passé.

Histoire du Costa Verde

On ne connaît du Costa Verde que son histoire récente. Son premier président démocratiquement élu fut José Enrique de Los Santos, homme de gauche qui entreprit d'importantes réformes, dont la lutte contre les grands propriétaires terriens aux profit des petits paysans. Aidé par les Soviétiques, il put réaliser de nombreux ouvrages comme des barrages ou des ponts. Mais en 1985, aidé par la CIA, le général Raul Ortiz renverse Santos et le tue. Les deux enfants de l'ancien président, Jorge et Maria sont contraints à l'exil dans les montagnes et à Cuba. Ortiz dirige le pays d'une main de fer et sous son régime le pays s'appauvrit. Une lutte acharnée est menée contre les rebelles dirigés par Maria et Jorge, mais aussi par Kelly Brian, El Cascador, dont Maria a fait la rencontre à Cuba, et qu'elle a épousé par la suite. Voyant Brian prendre peu à peu de l'ascendant sur ses hommes, Jorge de los Santos trahit secrètement son camp et livre le Cascador aux forces gouvernementales. Celui-ci, promis à l'exécution, est sauvé de justesse par le colonel Peralta (alors chargé à la lutte contre les rebelles) qui le donne aux Américains en échange d'une importante somme d'argent. Le Cascador devait alors jouer le rôle de Steve Rowland. Mais officiellement, Kelly Brian fut fusillé.

Quelques années plus tard, XIII, à la recherche de son passé, revient au Costa Verde sous les conseils du padre Jacinto, le padre loco qui lui dit qu'il est le Cascador. En réalité, il s'agit d'une rumeur lancée secrètement par la Minerco, compagnie américaine qui aide les rebelles santosistes afin d'avoir accès aux gisements de germanium une fois la révolution réussie. Mais le retour du Cascador ne plait pas à Jorge qui souhaite garder le contrôle total de la rébellion. Lors d'un rendez-vous, XIII est trahi et enfermé à l'île prison de Roca Negra, où sont enfermés nombre de prisonniers politiques, dont Maria. Un assaut des forces rebelles libère la prison et XIII, qui sauve de justesse Maria prise en otage. Dans la même journée, Puerto Pilar, la capitale, est enfin prise par les rebelles qui exécutent sur-le-champ le général Ortiz.

XIII se voit obligé de passer devant un tribunal révolutionnaire car il est accusé de trahison. Aidé par l'extraordinaire plaidoirie de Sean Mullway ainsi que de l'aveu du capitaine Garcia qui affirme avoir maquillé un cadavre pour le faire passer pour celui du cascador, il parvient à se faire innocenter, et même à dévoiler toute la vérité en ce qui concerne la Minerco et la trahison de Jorge. Celui-ci, se sentant perdu, se suicide en pleine séance. Le pouvoir revient alors à Maria qui était la numéro 2 de la rébellion. Pour autant, les ennuis ne sont pas terminés pour le nouveau pouvoir, car le colonel Peralta menace de reprendre le pouvoir grâce aux effectifs restés loyaux au nord du pays. Grâce aux actions de XIII et du Major Jones, la menace de coup d'État est enrayée et le général Peralta meurt. La nouvelle république du Costa Verde se voit alors acceptée par la communauté internationale mais demeure toujours sujette aux pressions américaines qui demandent quelque temps plus tard l'extradition de XIII et de ses amis, alors en exil là-bas.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).