Encyclopédie Wikimonde

Créole marie-galantais

Aller à : navigation, rechercher

Créole marie-galantais
Pays France
Région Marie-Galante, Guadeloupe
Nombre de locuteurs 12 000
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 gcf[1]
IETF gcf[1]

Le créole marie-galantais (kreyol Mari-Galant [API: kɣejɔl maɣiɡalãt]) est la variante du créole guadeloupéen parlé sur l'île de Marie-Galante très proche . La grande majorité de son vocabulaire est issue du français standard (parisien) et d'autres langues d'oïl (Normand, Gallo, etc.) du XVIIe au XIXe siècle ; cependant de nombreux apports des langues africaines parlées par les anciens esclaves (Kikongo, Bambara, etc.), des langues amériendiennes, de l'anglais, du portugais et de l'espagnol.

Prononciation

Consonnes

  Bilabiale Labio-dentale Labio-palatale Labio-vélaire Dentale Alvéolaire Post-alvéolaire Palatale Vélaire Glottale
Occlusive p  b t  d k ɡ
Nasale m n ɲ ŋ
Fricative f  v s  z ʃ  ʒ h
Affriquée   
Spirante ɥ[c 1] w[c 1] j[c 1]
Latérale l
  1. 1,0, 1,1 et 1,2 /ɥ/, /w/ et /j/ ne sont pas à vrai dire des consonnes ; ces phonèmes appartiennent aux approximantes (appelées aussi semi-voyelles ou semi-consonnes).

Voyelles

Antérieure Postérieure
Fermée i u
Mi-fermée e o
Mi-ouverte ɛ  ɛ̃ ɔ  ɔ̃
Ouverte a  ã

Grammaire

Syntaxe

Le créole est une langue respectant l'ordre SVO (sujet, verbe, objet) dans la phrase déclarative. Exemples :

  • Jan enme foutbol : « Jan » (sujet) « enme » (verbe) « le football » (objet) ;
  • Mari ka manje on zabriko : « Mari est en train de manger un abricot ».

En général, l'élément principal se trouve au début de la phrase. Exemple :

  • Tonbe atè « tomber par terre » (phrase verbale).

Il existe cependant des exceptions.

Le groupe nominal

Il existe quatre types de groupes nominaux :

  1. Le groupe nominal générique : Jou ja ouvè. = « Le jour s'est déjà levé. » Nonm pa ka bat fanm. = « Un homme ne bat pas une femme. »
  2. Le groupe nominal indéterminé: On tigason = « Un garçon. » On zetwal = « Une étoile. »
  3. le groupe nominal déterminé:
    1. singulier: Tigason-la = « Le garçon. » Zetwal-la = « L'étoile. »
    2. pluriel: Sé tigason-la = « Les garçons. » Sé zetwal-la = « Les gtoilesarçons. »
  4. le groupe nominal démonstratif :
    1. singulier: Tigason-lasa. = « Ce garçon. » Zetwal-lasa= « Cette étoile. »
    2. pluriel: Sé tigason-lasa. = « Ces garçons. » Sé zetwal-lasa= « Ces étoiles. »

Le pluriel indéterminé français n'existe pas en créole standard et se rend par le groupe nominal générique.

Les pronoms personnels, adjectifs et pronoms possessifs

Pronom personnel Adjectif

possessif

Pronom

possessif

Sujet Complément Réfléchi
fort faible fort faible fort faible fort faible fort faible
1re pers. sing. mwen an mwen an kò an-mwen kò a-an an-mwen a-an tan-mwen --------
2e pers. sing. vou ou vou 'w kò a-vou kò a-w a-vou a-w ta-vou ta-w
3e pers. sing. générique li i li 'y kò a-li kò a-y a-li a-y ta-li ta-y
spécifique masculin boug-la

misye

boug-la

misye

a boug-la

a misye

ta boug-la

ta misye

spécifique féminin fanm-la

manzel

fanm-la

manzel

a fanm-la

a manzel

ta fanm-la

ta manzel

1re pers. plur. nou ----------- nou ------------ kò an-nou ------------- an-nou ------------- tan-nou -------------
2e pers. plur. zot zot kò a-zot kò a-zò a-zot a-zò ta-zot ta-zò
3e pers. plur. générique yo yo kò a-yo a-yo ta-yo
spécifique masculin sé mesye mesye a sé mesye ta sé mesye
spécifique féminin sé fanm-la sé fanm-la a sé fanm-la ta sé fanm-la

Le vouvoiement de politesse existant en français n'existant pas en créole, « zot » ou « zò » sont toujours utilisés pour s'adresser à plusieurs personnes : Zot dé. « Vous deux. »

Il est cependant possible d'utiliser le pronom « vou » (directement emprunté au français) dans certains cas au singulier notamment pour marquer un certain détachement de classe (souvent ironique) : Se vou misye ki di mwen sa. « C'est vous monsieur qui m'avez dit ça. »

Le créole n'a pas de pronom indéfini équivalent au pronom français « on » et utilise le mot générique « moun » (une personne, les gens).

Le créole se dote de noms en plus, Misye et Fanm-la (le monsieur, le mec... et la dame, la meuf...) qui remplacent très fréquemment i. Les pronoms personnels du créole ne différenciant pas le genre, un locuteur créole aura tendance à utiliser les mots misyé ou boug-la et fanm-la pour le spécifier.

« Je parle avec lui et il me dit que Jocelyne ne vient pas car d'après lui, elle fâchée contre moi. » ⇒ « An ka pale e boug-la epi misye ka di mwen Joslin pa ka vini pas dapre misye fanm-la kòlè epi mwen. »

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 code générique

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).